Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 18:00

Des cas de maltraitance dans un foyer de demandeurs d'asile font scandale en Allemagne. Quatre employés d'une société de sécurité privée ont été arrêtés.

Les clichés publiés en Allemagne montrent des cas de maltraitance dans un foyer de demandeurs d'asile, qui ont été comparés par le président de la police de Hagen à celles commises à Guantanamo.
Image: CAPTURE D'ÉCRAN-Der Spiegel

La police allemande enquêtait ce lundi 27 septembre après la publication de clichés qui font scandale en Allemagne.

Elles montrent des cas de maltraitance dans un foyer de demandeurs d'asile, qui ont été comparés par le président de la police de Hagen à celles commises à Guantanamo.

Quatre employés de la société de sécurité privée SKI, opérant dans un centre de demandeurs d'asile de Burbach, dans l'ouest du pays, ont été arrêtés, et le contrat de leur employeur a été rompu. Les enquêteurs ont commencé à interroger des centaines de réfugiés parmi les 700 accueillis à Burbach, dans ce centre géré par une autre entreprise privée, European Homecare, pour tenter de savoir si d'autres faits de maltraitance avaient été commis.

Le scandale a débuté dimanche avec la publication d'une photo prise à l'aide d'un téléphone portable, entre le 10 et le 15 septembre, dans ce foyer situé à quelque 130 km de Cologne, en Rhénanie du nord-Westphalie.

Comparé à Guantanamo

Elle montre un homme, présenté comme un Algérien d'une vingtaine d'années, allongé sur le sol, les mains menottées. Deux agents de sécurité en uniforme apparaissent sur la photo, dont l'un a placé son pied sur le cou de l'homme à terre.

Leur visage a été flouté par la police mais selon le procureur général de Siegen (ouest) Johannes Daheim, «ils posent comme s'ils étaient fiers de ce qu'ils ont fait».

«Ce sont des photos qu'on n'a vues jusqu'ici qu'à Guantanamo!», s'est emporté le président de la police de Hagen (ouest), Frank Richter. Le site internet de l'hebdomadaire Der Spiegel comparaît lundi cette photo à celles de la prison d'Abou Ghraib en Irak, où des soldats américains avaient torturé et humilié des détenus irakiens.

Blessures et vomi

La police a également annoncé détenir une vidéo montrant un autre réfugié à terre, forcé de s'allonger sur un matelas couvert de vomi sous peine d'être roué de coups.

Selon la télévision régionale WDR, des maltraitances ont également été commises dans un foyer de Essen (ouest). La chaîne affirme disposer du certificat médical d'un demandeur d'asile dans lequel sont décrites des blessures qu'il aurait subies.

Pas le moindre contrôle

L'organisation de défense des réfugiés Pro Asyl a condamné ces «maltraitances massives». «Ces agents de sécurité de la société privée European Homecare n'ont pas subi le moindre contrôle» alors que l'Allemagne délègue la gestion de certains de ces foyers à des sociétés privées, a-t-elle dénoncé.

L'Allemagne est confrontée à un afflux massif de réfugiés, fuyant notamment les conflits en Syrie ou en Irak au point de saturer tous les centres d'accueil. (ats/Newsnet)

Partager cet article

commentaires

Etude sécurité incendie 21/03/2016 10:56

Notre bureau d'études incendie est conscient de l’importance de l’enjeu , et nous faisons de votre sécurité ainsi que celle de vos biens notre principal permanent soucis. Nous vous assurons compétences et maitrises techniques en mettant à votre disposition un savoir-faire complet dans toutes les fonctions de la sécurité incendie.