Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 07:00

L’EURO 2016 prévoit la mobilisation de milliers d’agents de sécurité... sur une courte période (1 à 2 mois)...

Chaque semaine, d’immense festivals et autres concerts ou événements sportifs mobilisent pour quelques heures (3 à 6 h de vacation), pour 1 à 3 jours grand maximum, des dizaines voire des centaines d’agents de sécurité « carte pro »... pour simplement faire le « planton » devant une grille périmétrique autour de l’événement, ou encore déchirer les tickets à l’entrée...

Pour éviter la "dérouillée" de G4S au JO de Londres, et pour « détendre » le secteur de la sécurité en événementiel.. Où les entreprises n’embauchent plus des « bons profils », mais des « cartes pros », pas toujours adaptées au monde de l’événementiel...

Et si l’on créait une carte professionnelle « d’agent auxiliaire en sécurité événementielle » que l’on appellerait par exemple SUR-EV1 ? Avec une formation « courte » de 21 h...

Et si parallèlement à cela, on « inventait » un poste de chef d’équipe en événementiel « SUR-EV2 » pour encadrer les « auxiliaires » en poste ? Ce qui valoriserait notre profession et donnerait des perspectives d’évolutions en « sûreté », comme pour les SSIAP par exemple.

Tout cela, en passant par des décrets... pour que le tout soit opérationnel rapidement pour 2016 !

Je vous invite à lire mon petit « exposé », en le téléchargeant ci-dessous. N’hésitez pas à le faire circuler !

A très vite pour débattre de cette idée...

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans ressources
commenter cet article

commentaires

thieb03 05/11/2015 10:51

On croit rêver ! sauf si je me trompe le ministère de l'intérieur a chiffré à 30 000 personnes les besoins pour cet événement, Ou va t'on les trouver, combien seront ils payés quelques cts au dessus du SMIC comme un ADS au coef 130 ! le foot et la violence sur les stades sont monnaie courante, de plus un événement aussi important pourrait donner quelques envies à quelques fous de dieu afin de commettre un attentat. Franchement ca ne donne pas envie de souscrire à un emploi saisonnier tel que celui-ci.

dumartin 20/07/2015 03:32

Payez vos agents correctement messieurs et formez les!!!!! Ce qui n est pas toujours le cas......
Arrêtez de sous traiter et d exploiter les gens merci pour ceux qui sont sérieux et qui n évoluent pas dommage beaucoup d agent ont arrêté comme moi ou arrêterons lassés de tout çà.
francis SSIAP 1 10 ans de sécurité

Tom 07/04/2015 15:22

UR Formation-IFRIS Formation a mis en place une Formation d'Agent de Sécurité de l'événementiel qui permet l'obtention d'un CQP incluant les qualifications SST et EPI, l'habilitation palpation de sécurité et permettant la délivrance par le CNAPS d'une Carte professionnelle d'agent de sécurité.
La formation dure 170 heures

ad 19/09/2014 15:28

c est bien beau tout cela mais il manque la partie la plus importante.la grille des salaires.un ads etant recruté au smic ,pour repecter la hierarchie des remunerations ,il faudrait soit payer les sur ev moin que le smic 'illegal) soit augmenter la grilles des salaire des ads (ouai!!) mais la je vois deja les entreprises de secu monter au creneaux.faire des sous-emploi n est pas la solution.la formation complete des agents de preventions aux taches et missions est à mon avis plus importante.pour l'evenentiel la creation de contrat de travail "a la prestation" pourait etre priviligié car interdit pour le moment au monde la secu :-)

chris 19/09/2014 10:48

Bjr,
Le CNAPS est complètement anti-démocratique/anticonstitutionnel puisqu'il oblige tout agent à demander à demander la carte pro avant de pouvoir travailler dans la sécurité privée.
Le CNAPS devrait appliquer le système inverse comme le faisaient les Préfectures:
-tout agent pouvait commencer à travailler et la Préfecture procédait à une enquête et confirmer ensuite la validité de l'emploi de cet agent.
Tant que je sache en Justice: nous sommes présumés inncents tant que nous ne sommes pas jugés.
Pour le CNAPS: nous sommes tous coupables et lui décide au compte-gouttes.
Il faut arrêter ce système dictatorial qu'est le CNAPS qui crée d'énormes problèmes pour chacun.
@+

thieb03 05/11/2015 10:54

faut vraiment pas avoir le choix pour accepter un boulot dans la sécurité, les salaires sont indécents et pendant la l'administratif et les actionnaires se goinfrent.