Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 09:00

Au cœur des échanges, la situation économique des entreprises de la filière de la sécurité privée, l’urgence de la lisibilité des mesures envisagées, la pérennité du soutien de l’Etat aux entreprises , la prévention de l’incendie, la coopération entre la puissance publique et la filière privée, la mise en œuvre de décisions simples et pragmatiques avant la fin de l’année.

Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, a bien voulu accorder, le mardi 2 septembre, un entretien de travail a Claude TARLET, Président de l’Alliance nationale des activités privées de sécurité (ANAPS).

Cet échange d’une heure a été marqué par une grande courtoisie et une totale sincérité.

Claude TARLET a évoqué l’ensemble des incertitudes pesant sur la vie économique et réglementaire de nos entreprises. Il a souligné l’impact vital des mesures gouvernementales favorisant l’équilibre des entreprises, le retour à la rentabilité pour préserver et développer les emplois.
Le Ministre a marqué un intérêt certain pour la vie de nos entreprises.

Bernard CAZENEUVE a clairement indiqué sa détermination pour finaliser les réflexions en cours par un ensemble de mesures réglementaires simples et pragmatiques avant la fin de cette année.

Nous sommes certains que l’avenir du lien public-privé en matière de securite s’engage sur des bases solides tant le ministre est attaché à ce lien utile à nos concitoyens.

L’échange franc et cordial avec notre Ministre de tutelle ne peut que renforcer la confiance des acteurs de la profession car il préfigure d’une meilleure lisibilité pour tous des conditions économiques et réglementaires de nos métiers.

L’Alliance nationale des entreprises privées de sécurité se félicite de cette relation et accompagne, avec esprit de responsabilité, la puissance publique dans la mise en œuvre de cette coopération indispensable.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

TarletCestBonKommLePain 09/09/2014 11:39

Président le l'ANAPS, mais sur les 9800 entreprises de sécurité privées dont les 3/4 ont moins de 50 salariés (sur un total de 253.000 !! ) il existe encore de la marge pour parler en nom "propre" des professionnels de l'activité ... (et c'est pas peu dire !!)
Combien de sous-traitants et de salariés floués par ces messieurs qui déjeunent chez "Maxim's" en se tapant dans le dos pour se féliciter de leurnouvelle bagnole de fonction à 80.000 Euros ??

Faut pas délirer, et nous pensons que nos gouvernants écoutent d'une juste oreille, et comme il se doit, ces arpagons de la Sécurité Privée.
A quand, un regroupement de ces 9300 structures de moins de 50 salariés pour imposer un juste prisx et une juste considération pour ceux qui assument le terrain, pendant que les autres ne font que de la facturation ???

Merde alors !!

chris 09/09/2014 11:09

Bjr,
"Toujours se méfier de pensées théoriques d'humains qui ne sont pas dans l'action".
CH.ANDRE