Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 19:23

Force de dissuasion et de vigilance, les agents de sécurité privée se font plus plus présents à l'entrée des magasins depuis les attaques terroristes. Pourtant, la profession s'est aussi précarisée avec la crise.

Dans les heures qui ont suivi les premiers coups de feu contre Charlie Hebdo, les téléphones des sociétés de sécurité ont surchauffé. "Une grande entreprise parisienne du luxe, employant 1 500 agents, a fait une demande express de 400 postes supplémentaires pour occuper le terrain dans les 24 heures", confie à L'Express Olivier Duran, porte-parole du Snes, le syndicat national des entreprises de sécurité. "Cette entreprise s'était déjà renforcée avec la perspective des soldes (dont le lancement cette année a eu lieu le jour de l'attaque contre Charlie Hebdo, ndlr). Seulement ce n'est pas simple de trouver autant de personnes en si peu de temps". Conséquences, ils n'étaient qu'une centaine à pouvoir se déployer sur le terrain le lendemain. Au total, on estime à 10 000 le nombre d'embauches qui pourraient être directement liées aux événements terroristes.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires