Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 09:00

Le titre professionnel inscrit au RNCP: Le mouton noir ?

Selon cette commission du CNAPS, il existe au moins 400 organismes qui délivrent des « titres », tout à fait officiels, déposés au RNCP, mais " qui sont sans aucun contrôle réel" selon ce rapport.

Pour cette commission, ce sont les titres professionnels où il y à " le pire de ce que l’on peut imaginer" dixit le rapport. Un titre délivré sans aucune formation, moyennant rémunération et / ou sur les deniers publics, suffit à la délivrance de la carte professionnelle en toute impunité selon eux.

La formation continue et le renouvellement de la carte professionnelle ? Ils disent "non"!

Pour eux ce n'es pas une priorité... ils disent qu'il faut "d'abord" encadré les centres de formation via un agrément/autorisation délivré par le CNAPS ...

CQP et titres RNCP, quelle vision avoir à moyen terme pour rester efficace, utile et lisible dans le domaine?

Selon la commission, il faut abaisser les 140h de formation actuelle à une centaine d'heure (concentré sur les fondamentaux).

Sur ce socle commun, la commission pense que l'on pourrais incrémenter une évolution par compétence avec 2 ou 3 CQP validant des étapes de changement de niveau des personnels.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans cnaps
commenter cet article

commentaires

Y 12/04/2015 02:40

Ah ouu j'oubliais! Demander aussi pourquoi cà fourmille de propositions toutes aussi inutiles et délirantes...et je pourrais aussi vous parler de cas bien preçis de gens payés en ce moment par l etat pour effectuer des recherches concernant les formations "vendable " pour leuro 2016..... tout un art! Le cnaps ne peut l ignorer et si c'est le cas,c'est sévèrement grave!

stef 08/04/2015 00:01

le CQP évènementiels vas faire 77 heures, la raison est simple la formation est un coup et le coup les clients ne le veules pas. S la DLPAJ ne freiner pas des deux fer on en serais a 20h max, donc arrête vos idées de grandeurs avec des contenus de qualité on a pas de temps pour ça.

luc 04/04/2015 10:11

Au delà de la réflexion de la formation et des dispositifs, la branche doit aussi et dans l’urgence traiter les difficultés des entrepreneurs en évènementiels il me semble que la poule au œuf d'or de la formation et du rapport de MONSIEUR XX soit plus important que la difficulté d’emploi des personnels en évènementiel et des entreprises. En effet PAS de PREROGATIVE pour les contrats CDD et malheureusement la sécurité privée ne fait pas partie des secteurs d’activité concernés ( qui sont définis par décret ou par voie de convention ou d’accord collectif étendu. Alors messieurs de la branche1er: Modifier l'article D 1242-1 du code du travail et demander que soit ajouté les activités évènementiels.Même si souvent se sont des emplois précaires, mais que veut dire précaires aujourd'hui ? les grands évènements EURO etc doivent répondre au CODE DU TRAVAIL;

Y 03/04/2015 05:20

La ou je rejoins db c'est bien le fait qu'il faut y voir plutôt une poule aux oeufs d'or .la totalité des formateurs que j'ai rencontré sont tous d'accord pour dire que ça marche sur la tête tout ça. ... Et pendant ce temps le crédit agricole et autres banques continuent a égayer mes journées avec leurs sous traitance en sécurité avec l'accord royal du cnaps dans des pubs. ...

David.B 02/04/2015 08:11

###############################################
On semble oublier une chose importante :
Aucune formation ne suffit pour transformer un amateur en professionnel !
Remettre en cause la formation est une bonne chose, surtout en ce qui concerne le "savoir" des formateurs et le contrôle de la validation (examen).
Cependant, il faut garde à l'esprit que le métier, n'importe quel métier, s'apprend avec la pratique durant de NOMBREUSES ANNÉES.

Hélas dans le monde de la sécurité privée on recrute des personnels pour les mettre à disposition du client et après, tout ce que fait l'employeur c'est de rédiger des plannings !

Je vais encore me faire des amis mais c'est exactement ça !
La très grande majorité des sociétés de sécurité privée ne font pas de conseil et n'ont pas de cadres pour aider les personnels sur le terrain.

Il existe bien des contrôleurs qui, il faut bien le reconnaitre, ne font que vérifier la tenue et la présence du salarié à son poste de travail.

Conclusion : 140 heures de formation peuvent suffire à condition que le salarié ne se retrouve pas tout seul une fois dans l'entreprise.

Il faudrait donc former beaucoup plus les employeurs et cadres en leur expliquant aussi qu'il relève de leur responsabilités et obligations légales de faire en sorte que le salarié soit apte à tenir le poste. Ceci conformément au Code du travail et à la jurisprudence.

SaiBienDy 02/04/2015 13:17

Bravo David.B
Tu as mis le doigt sur l'éternel soucis de la chasse aux profits.
Oui, 31,5 Milliards d'euros (montant dépensé en 2010 pour la formation en France), ça fait réfléchir, et rêver de se mettre une "Rolex" à chaque bras (hi hi hi !!).
Les yeux brillent et pétillent, en voyant le résultat d'exploitation de certaines société de formation. Normal, quoi !
Beaucoup d'entre nous sont fidèles à notre métier, nos valeurs, en nos missions, et les réactions stupides de certains bien-pensant-hauts-placés-de-la-commission-formation nous donnent parfois un sentiment de "tout-pour-moi"...
Les salaires ne sont pas motivants, et certains acheteurs publics continuent à pratiquer la politique du moins disant tarifaire.
Toujours la même rengaine, les ficelles sont grosses.
140 heures de formation sont au minimum nécessaire pour acquérir le Cqp, mais encore insuffisant pour exercer de façon autonome.
Les dérives sont faciles, tellement faciles !

David.B 02/04/2015 08:15

J'ai oublié de préciser :
Ca fait de nombreuses années que l'USP et le SNES veulent mettre la main sur la manne financière que représente la formation dans la sécurité privée.
2 mois seulement après la création de la "commission formation" au sein du CNAPS voilà déjà LE RAPPORT qui va peut être permettre le verrouillage des organismes de formation ;-)