Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 14:03

Thibault de Montbrial est avocat au barreau de Paris et spécialiste des questions de terrorisme et président duCentre de réflexion sur la sécurité intérieure.

EXTRAIT:

De plus, il va falloir réfléchir à dégager des moyens humains supplémentaires car les services de police et de gendarmerie et l'armée ne sont pas extensibles à l'infini et sont usées par le plan Vigipirate. Il va donc falloir se pencher sur le tabou de la sécurité privée armée et, d'une façon générale, repenser la question du nombre et de la qualité des personnes légalement habilités à porter une arme dans nos rues. L'ensemble des citoyens doit comprendre que des attaques peuvent se produire toutes les jours et en tout lieu.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

PanHouJaiTiré 05/05/2015 10:03

Tout d'abord, je n'ai pas trouvé le passage croustillant (?) sur "les experts du c*l qui n'ont jamais bais*) ... Ensuite je rejoint Roro, les discours grandiloquents de ces experts de maternelles qui crèent ces "Centres de réflexion" à deux balles pour se faire mousser devant la bonne société, nous font gerber. Je pense que les vrais responsables et décisionnaires doivent recevoir tous les jours, des proposition de pareils illuminés, et savent vraiment faire la part des choses.
On dépense des centaines de millions d'Euros en formation diverses et variées, il faudrait un contrôle des connaissances régulier pour les agents de sécurité, un peu comme le SST tous les deux ans... On est d'accord, la formation initiale doit dépasser 140 heures, initiation aux techniques d'immobilisation en cas d'agression, etc... Ensuite, voyez ce qui se passe dans le métro parisien avec les mineurs délinquants....

JL 03/05/2015 16:35

Bonjour Roland,
Bien que je sois en grande partie d'accord avec votre discours (très éloquent d'ailleurs) et surtout avec les dernières phrases concernant ceux que j'appelle "les experts du c*l qui n'ont jamais ba*sé", je trouve que vous ne laissez pas assez de place pour la progression qu'a pu faire la sécurité privée depuis le début des années '80...
Les transporteurs de fonds sont pour le plus part des agents de la sécurité privée. Ces agents sont généralement armés pendant qu'ils circulent sur la voie publique. A ce que je sache il n'y a pas plus de dérapages les concernant qu'avec la police ou la gendarmerie quand ces missions de transports de fonds étaient les leurs...
Vous évoquez un régime de maintien d'une "forme et compétence" en techniques de combat. Vu la silhouette d'un grand nombre de nos policiers et gendarmes je ne crois pas qu'il y a un service quelconque à l'abris de telles critiques...
Si la sécurité privée est capable de mettre en place (avec succès) les agents armés pour un secteur (transport de fonds), elle peut la faire pour un autre ("patrouilles urbaines"). Cette mise en place doit être étroitement encadrée par l'Etat, bien entendu, mais elle me semble pas si inatteignable que ça...
Cordialement,

Roland 29/04/2015 15:34

Ce Monsieur vit sans aucun doute dans une de nos cités, et est donc parfaitement habitué à une insécurité qui le touche au quotidien ! C'est pourquoi il n'est plus préoccupé par cette insécurité, mais uniquement par celle qui peut provenir de terroristes ....
Proposer d’étendre la responsabilité de la sécurité publique à des membres de la sécurité privée est oublier bien vite (trop vite ????) pourquoi le gouvernement de l'époque a créée la loi de 1983 sur la sécurité privée .... Les incidents et abus étaient nombreux à cette époque, et l'actualité criait haro sur ces privés qui faisaient n'importe quoi !!!!!
La situation a-t-elle changée ? Les agents de sécurité privés sont formés, mais de façon insuffisante (n'en déplaise à certains ...). Il n'est pas à l'ordre du jour de les mieux former, plus longtemps avec de réelles aptitudes professionnelles sur les situations conflictuelles que je sache ! C'est même le contraire, je pense, sous la pression de l'euro de foot et autres lobbies !!!!!!!!! A quand l'obligation de se former en techniques de combat (ou de maintien de l'ordre), de s’entraîner régulièrement pour conserver forme et compétences dans cette matière, le tout étant rémunéré en service ? Pas pour demain, n'en doutez pas ! Alors pour faire des économies d'Etat tout en montrant de façon démagogique à la population une pseudo sécurité assurée par des uniformes sans statut juridique (regardez les mises en cause permanente des actions de Police par des fonctionnaires d'Etat pour comprendre l'importance de ce secteur ...), on va exposer des agents de sécurité privée ? Non, décidément, le mal profond de nos démocraties ne provient pas des risques subis, mais du fait que les personnes que l'on nomme (ou qui se bombardent eux-mêmes) "élite" ne sont pas au courant de la vie de tous les jours, de celle que subit le peuple au quotidien, ou plutôt se donnent une légitimité en se gargarisant avec des principes et réflexions erronés, des analyses partielles, sans jamais avoir fait partie du dispositif dont ils sont (ou se disent) les "spécialistes".