Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 09:00

Julie Gayet refusée en boîte à Cannes

Julie Gayet refoulée en boîte de nuit ? C'est ce qui serait arrivé dimanche soir à l'actrice, productrice de cinéma, et compagne de François Hollande, selon un journaliste de Gala. Un vigile, visiblement pas très physionomiste, aurait simplement refusé de la laisser entrer dans une de ces soirées qui font la réputation de la Croisette.

Selon Matthias Gurtler de Gala, la productrice n'aurait pas pris ombrage de son refoulement, et aurait patienté jusqu'à hier soir : elle organisait elle-même un évènement.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

Roland 21/05/2015 11:54

Bonjour,
Attention, cette info est inexacte.
Il ne s'agit pas d'une boite de nuit, mais d'une soirée privée.
La différence est énorme: dans une soirée privée, l'agent de sécurité privée DOIT (par contrat) empêcher toute personne non habilitée à pénétrer dans l’événementiel.
Dans une boite de nuit (donc ouverte au public), empêcher quelqu'un de pénétrer dans les lieux ne peut légalement se faire que si la personne n'est pas dans un état normal, n'a pas de tenue correcte, est mineure non accompagnée ou que la capacité autorisée est dépassée.
Dans tous les autres cas, empêcher quelqu'un de rentrer, c'est faire de la discrimination.
Je rappelle que la discrimination, lorsque elle est commise dans un lieu accueillant du public ou aux fins d'en interdire l'accès, est punie de cinq ans d'emprisonnement et 75 000 Euros d'amende.
Par contre, je rappelle aussi qu'aucun texte ne permet aux agents de sécurité privés de CANNES de s’exonérer de la législation et de la réglementation: sont-ils tous en uniforme, avec 2 insignes de la société ou du service interne visibles, avec une carte professionnelle visible ...? Mais ont-ils tous la carte pro, même ceux qui ont des contrats "d'agent d'accueil", de "physionomiste", etc...?
Aucune inquiétude à avoir: le CNAPS est présent pour surveiller tout cela, à moins que le lobbying de certaines sociétés, la présence de ce qu'il est convenu d'appeler le gratin, accompagné de politiques et édiles, ou la renommée de l’événement ne lui laisse comme liberté que de contrôler les petits .... A suivre, on verra bien !