Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 13:12

"Renforcer la sécurité quitte à utiliser le privé"... Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris et Président du CRSI (Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure ) "

Source: RTL Edition Spéciale #Isere "

 

CRSI ?

Le Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure a été créé le 20 janvier 2015 par Thibault de Montbrial sous la forme d’une association loi 1901.

Après avoir servi dans les parachutistes d’infanterie de marine, Thibault de Montbrial est devenu Avocat au Barreau de Paris en 1995 et a créé le cabinet Montbrial Avocat en 1998.

Pénaliste, il se consacre notamment à la défense des Forces de l’Ordre ainsi qu’à celle des victimes de crimes et délits graves.

Cette expérience professionnelle lui a permis de rencontrer différents acteurs majeurs des questions relatives à la sécurité intérieure, et de développer une solide connaissance des aspects juridiques, mais également techniques et sociologiques de ces questions.

Face aux enjeux cruciaux auxquelles la France est aujourd’hui confrontée, Thibault de Montbrial a décidé de créer le CRSI afin de permettre aux différents professionnels concernés ainsi plus généralement qu’à toutes les personnes intéressées, de se rencontrer et d’échanger et ainsi d’une part, disposer d’une meilleure connaissance de leurs métiers respectifs, et d’autre part, permettre de contribuer au débat public en apportant des propositions opérationnelles concrètes.

 

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

L'inconnu 28/06/2015 18:23

Bonsoir,
Voilà donc une base de reflex pour Mr.de MONTBRIAL et le CRSI….
Nous sommes aujourd’hui (en France) au niveau de Vigipirate le plus élevé. Pourquoi ?
Est-ce bien parce que l’année a commencé mal avec l’histoire isolée de Charlie Hebdo, ou cette dernière histoire à Isère que nous cherchons toujours à comprendre…? Ces deux exemples suffisent-ils à justifier un niveau d’alerte pareil ?
Regardons un exemple (relativement) récent de nos voisins Européens pour nous aider dans notre réflexion…
Au Royaume Uni (plus exactement « l’Irlande du Nord » - qui n’est une province d’uniquement 1,5 millions d’habitants) l’Etat Britannique a subi 30 ans de conflit de 1968 à 1998 - il y a eu d’autres conflits plus important dans le monde, bien entendu, mais je ne parle pas de conflits au fin fond de nul par… je parle d’un conflit terroriste en plein Europe au sein d’une de ses plus grandes nations (une des nations permanentes du conseil de sécurité de l'ONG aux côtés de la France, l’USA, la Chine et la Russie) ! En moyen, tous les mois, pendant ces 30 ans, il y a eu 10 morts et 140 blessées. Bien entendu l’UK s’est mise en ce qui corresponde à « alerte attentat » la durée du conflit. Il y avait de quoi à le justifier vu les chiffres…
Si nous appliquons les mêmes chiffres à l’Ile de France depuis l’incident Charlie Hebdo du janvier 2015, nous devons être à un taux de victimes d’environ 60 morts et 800 blessées (de plus, vu que l’Ile de France est presque dix fois plus peuplé qu’Irlande du Nord, nous pouvons éventuellement multiplier ces chiffres en conséquence, donc 100 morts et 8000 blessées, mais n’allons pas trop loin dans notre délire…). Il se trouve que dans toute la France nous ne sommes qu’à 20 morts et 2 blessées pour 2015 en matière de victimes de terrorisme sur le sol métropolitain.
Où se trouve donc la justification du maintien de l’alerte attentat… ?
Je me permets de croire « nulle part »…
Alors sur quel chemin nous emmène l’Etat avec l’histoire de l’alerte attentat ? Si je me fie aux informations que je reçois, c’est tout simplement vers la privatisation de la sécurité nationale !
La plupart des experts qui s’expriment sur le sujet disent qu’il y a une échéance déjà en place pour que l’Etat passe la relève à la sécurité privée calculée sur une période de 20 ans. C’est long 20 ans. Alors comment faire pour raccourcir l’échéance ? Un incident qui touche aux valeurs fondamentales du pays. Un incident comme Charlie Hebdo, par exemple.
Aujourd’hui l’Etat épuise ses ressources sur le maintien du niveau alerte attentat. Tellement l’Etat s’épuise que plus personne ne veut en faire partie (les exemples sont nombreux sur ce site concernant les services de police qui se mettent en arrêt maladie plutôt qu’aller à Paris pour assurer les vacations interminables). « Tant mieux » dit l’Etat « comme ça nous pouvons bien faire voir aux français que ce n’est pas notre manque de bonne volonté qui est en question. Si nous commençons à passer les lois à déléguer de plus en plus de missions à la sécurité privée c’est que nous n’avons plus les moyens de les assurer nous même… »
Alors je propose à Mr. De MONBRIAL que l’alerte attentat n’est rien d’autre qu’une prétexte d’accélérer le passage de la sécurité nationale aux mains de la sécurité privée.
Qui dit mieux… ?
Cordialement,

Y 26/06/2015 15:57

Cas d'école chere Mike. Jusqu'à quel point?

bulldog 03/07/2015 12:18

C'est un avis personnel de votre parts .Pour faire court ,à mon avis vue la composition du tissu social, culturel ainsi que cultuel Français, la menace n'est pas imaginaire et certainement sous estimé.Pour le régalien,l’État (nous tous) par le biais de nos représentant,ainsi que les forces quarante de la sécurité et de la sureté de l’État ont l'obligation constitutionnel de garantir la sécurité des( Français) sur sont territoire.DONC à situation exceptionnelle mesure exceptionnelle .Pour finir "mieux vos prévenir que guérir"pour les personnels me-contant de leurs situations,le changement de métier est toujours possible. Cordialement