Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 09:00

Avis de vacance d'un emploi de « spécialiste dans le domaine de la vidéoprotection et vidéoprotection intelligente » à temps plein

NOR: INTJ1516794V

ELI: Non disponible


Un poste de « spécialiste dans le domaine de la vidéo-protection et vidéo-protection intelligente », référent-sûreté de la prévention technique de la malveillance (PTM) est vacant au sein du bureau de la sécurité publique de la direction générale de la gendarmerie nationale.
Ce poste est ouvert aux titulaires d'un Master II « ingénierie des risques : sécurité-sûreté dans les institutions, les entreprises et les collectivités ».


Intérêts du poste et missions


Le titulaire du poste aura pour missions principales d'assurer la cohérence d'ensemble et de faire évoluer la doctrine en matière de PTM au sein de la gendarmerie nationale.
Il devra également piloter et coordonner au niveau national l'action des référents et des correspondants sûreté en réorganisant et animant la page relative à la PTM dédiée sur le site intranet de l'institution et du ministère de l'Intérieur.
Il aura en charge l'animation et la modération du réseau social professionnel destinés aux référents sûretés (modération du contenu, diffusion des directives, réponses aux questions relatives à la PTM et à la vidéoprotection).
En lien avec le bureau formation, il désignera les candidats à la formation, il assurera le suivi de cette formation commune gendarmerie nationale - police nationale - préfecture de police de Paris jusqu'à la certification professionnelle.
Par ailleurs, il assurera l'interface et la coordination avec les acteurs institutionnels de la PTM au sein du ministère de l'Intérieur. Correspondant gendarmerie auprès de la mission pour le développement de la vidéo-protection (représenter la GN au comité de pilotage, élaborer la doctrine, hiérarchiser les demandes de subventions,…), il assurera le suivi du dossier relatif aux « professions exposées » en lien direct avec la coordination de sécurité des professions exposées au risque de la malveillance (CDSPE) du ministère de l'Intérieur.


Compétences requises


Le titulaire du poste devra justifier d'une expérience pratique dans le domaine de la PTM de trois ans minimum et détenir la qualification de « référent-sûreté ».


Statut - Environnement


Le candidat sera recruté en qualité d'officier commissionné du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale. Contractuel dans la limite de dix-sept ans de services, il se verra proposer un contrat initial de trois ans au grade de lieutenant.
Le statut de militaire commissionné est précisé par :
- l'article L. 4132-10 du code de la défense ;
- le décret n° 2012-1456 du 24 décembre 2012 portant statut particulier des officiers des corps techniques et administratifs de la gendarmerie nationale ;
- le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 modifié relatif aux militaires commissionnés ;
- l'arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d'officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l'article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale.
Les fonctions exercées au sein de la gendarmerie par des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale sous-tendent les qualités fondamentales de l'état militaire : très haute moralité, réserve, disponibilité, ductilité et sens élevé du service.


Personne à contacter


Les candidatures accompagnées d'une lettre de motivation et d'un curriculum vitae détaillé sont à adresser à la cheffe de section prévention partenariat du bureau de la sécurité publique de la DGGN), dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis à l'adresse suivante :
LCL Lejeune Karine, secrétariat du SDSPSR / BSP/ SPP, direction générale de la gendarmerie nationale, 4, rue Claude-Bernard, CS 60003, 92136 Issy-les-Moulineaux Cedex, ou par email : karine.lejeune@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

Partager cet article

commentaires

soubelet 24/05/2016 00:12

travailler pour des vendu d' enculer non merci

fab 24/05/2016 00:14

on serai envahie ils recommencerai comme avec les allemands ces vendu la police ces la même

Lefebvre 25/07/2015 01:22

Je serais intéressé pour la place