Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 14:34

Quelles mesures faut-il mettre en place?

Les mesures efficaces pour protéger un moyen de transport sont celles qui sont en place dans les aéroports. Mais imaginons les conditions dans lesquelles il faudrait alors voyager! Les fils d'attente aux portiques, les délais allongés! C'est un défi pour la sécurité mais c'est aussi un défi économique. La SNCF vend du gain de temps et de la simplicité d'utilisation. Si l'entreprise décide de relever le défi sécuritaire, elle va devoir changer de modèle économique.

D'un côté, elle va subir une baisse de son chiffre d'affaires car les gens vont se détourner d'un mode de transport qui aura moins d'atouts, de l'autre elle va voir ses coûts dus à la sécurité grimper en flèche, avec des répercussions sur le prix du billet du voyageur. Cela peut créer un cataclysme économique.

Dans ces conditions, peut-on mettre en place ces mesures?

La SNCF doit s'adapter à ces nouveaux dangers. Il faut qu'elle revoit intégralement son dispositif de sécurité et son offre. Ce n'est pas une question sécuritaire mais une question stratégique, car c'est un défi économique.

Fermer les frontières dans l'espace Schengen, comme l'exigent certains, ne peut suffire. C'est une proposition de très courte vue. Le terroriste se rabattra sur les trajets nationaux. Il ne faut pas avoir le réflexe des Américains après le 11 septembre: fermer les frontières alors que les terroristes venaient tous du sol américain.

En revanche, le dispositif de l'Eurostar nous donne un aperçu de ce qui nous attend si on déploie les mesures de sécurité sur tout le réseau ferré français.

De toute façon, très vite, l'entreprise va sentir une contrainte politique, voire législative, qui voudra imposer des mesures extrêmement lourdes.

Bertrand Monnet est aussi l'auteur d'un webdoc, diffusé sur L'Express, sur les pirates du pétrole au Nigeria.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires