Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 08:45

Moktar Guétari est le célèbre vigile de Touche pas à mon poste.Il y a deux ans, D8 a embauché le rugbyman du RC Suresnes pour devenir vigile, deux fois par semaine, sur le plateau de TPMP. Face au succès du programme, le vigile a gagné en notoriété en l’espace de très peu de temps.

Moktar Guétari évoque sa notoriété grâce à TPMP

Lors d’une interview accordée à Suresnes Magazine, Moktar Guétari a évoqué ses débuts dans Touche pas à mon poste et l’intérêt que lui a porté Cyril Hanouna : « Il est venu me dire bonjour une fois. Et au fur et à mesure, il s’est intéressé à moi. D’abord, il m’a proposé de venir tous les jours. Bien sûr, j’ai accepté. Puis, il a fait deux blagues sur moi en off. Ensuite, il a commencé à me chambrer à l’antenne : mon prénom, mon gabarit, mon côté tunisien… » Depuis, il est devenu incontournable dans Touche pas à mon poste.

Face à cette soudaine notoriété, il garde toutefois les pieds sur terre : « Je suis agent de sécurité avant tout. Je sais d’où je viens. Le rugby m’a inculqué cet état d’esprit » a-t-il déclaré à nos confrères.

En couple et amoureux depuis deux ans

Et coté vie privé, le vigile est aux anges. En effet, il s’est marié il y a deux ans et Cyril Hanouna était même présent le jour de la cérémonie « Je lui ai juste dit que ça me ferait plaisir de le voir. Le jour du mariage, mon téléphone n’arrêtait pas de sonner. Je recevais des messages : ‘Il y a Cyril Hanouna !’ Il était venu à la mairie avec sa femme. Ça m’a vraiment touché ! » a expliqué l’agent de sécurité particulièrement ému.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires