Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 12:13

SAINT-BENOIT. Suite aux épisodes violents de mercredi dernier à l’hôtel de ville, deux membres du clan Bège et un autre suspect appartenant au clan Labonne seront présentés dans la journée au parquet de Saint-Denis en vue de leur probable mise en examen pour « tentative d’assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs ».

Ils s’étaient donnés rendez-vous à la mairie de Saint-Benoît pour en découdre. Mais c’est bien en détention provisoire qu’ils risquent de finir. Les familles Bège et Labonne sont devenues ennemis parce qu’elles se disputaient le marché de la sécurité de la braderie commerciale de la commune de l’est. Dans les deux groupes de gros-bras, on compte des frères titulaires de la carte professionnelle de sécurité. C’est leur violente altercation de mercredi dernier à l’intérieur et aux abords de l’hôtel de ville qui est au centre de l’enquête ouverte par le parquet dionysien pour « tentative d’assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs ». Ce sont également ces faits qui ont conduit à l’annulation de l’événement par la sous-préfecture, au grand dam des commerçants du centre-ville.

Si le déroulé des faits reste encore à déterminer avec précision, on sait que les deux clans n’ont pas cessé de s’intimider mutuellement avant de finalement passer à l’acte. Malgré la peur qu’inspire certains membres des deux clans connus de la justice et par ailleurs employés municipaux, certaines langues ont commencé à se délier.

Un climat de terreur en ville

On sait que les deux groupes sont arrivés armés, mercredi, à bord de plusieurs véhicules. Un membre du clan Labonne aurait été passé à tabac. On l’aurait également menacé avec une arme à feu. L’un des membres du clan Bège a lui reçu un coup de couteau. Une rixe suivie d’autres actes de représailles le soir-même et dans les jours suivants (nos éditions précédentes).

Après plusieurs jours d’auditions, les forces de l’ordre ont procédé à une vaste opération d’interpellations et de perquisitions vendredi. Un grand nombre d’armes ont alors été retrouvées. Deux des trois hommes placés en garde à vue ce jour là sont déférés au parquet aujourd’hui. C’est également le cas d’un autre suspect interpellé samedi et à qui l’on reproche d’avoir porté le coup de couteau contre l’un des Bège.

Selon nos informations, Ils reconnaissent leur participation à la bagarre mais tentent de minimiser leur responsabilité pour les faits les plus graves. D’autres suspects sont toujours recherchés.

H.A.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires