Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 22:53

« Il faut rassurer la population ». Luc Carvounas, sénateur-maire PSd’Alfortville a décidé de faire appel à une agence de sécurité privée pour renforcer la surveillance dans sa ville. Cette décision prise ce week-end après les attentats à Paris et Saint-Denis, confirmée lundi après avoir réuni la cellule de crise, semble d’autant plus nécessaire, au regard de l’inquiétude des habitants, après la découverte d’une planque occupée par des terroristes à Alfortville.

Depuis lundi, un garde privé est ainsi posté devant tous les bâtiments publics sensibles : la mairie, la mairie annexe, le centre communal d’action sociale, le centre de santé, la salle de prière musulmane… La sécurité a également été renforcée devant les écoles, selon la municipalité. Après les attentats de janvier, des gardes privés avaient déjà été embauchés pendant une semaine.

Des mesures bien acceptées par les Alfortvillais. Devant la mairie, Christophe venu se recueillir : « Il ne faut pas attendre pour mettre des vigiles. » Qu’importe le coût, selon cet habitant. « Je suis prêt à payer pour être en sécurité. La vie, ça n’a pas de prix. » La mairie n’a pas communiqué le budget consacré, ni le nombre d’agents.

Ce dispositif ne convainc pas en revanche les deux groupes d’opposition (LR) et (SE) : « De graves carences sévissent en termes de sécurité », selon les élus, qui dénoncent la lenteur de la mise en place de la police municipale.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans revuedepresse
commenter cet article

commentaires