Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 10:00

Concrètement, comment ça marche? Des caméras de vidéosurveillance balaient en permanence les allées et venues des passants en scannant leur visage sur différents points. Mais ceux-ci ne sont pas enregistrés dans une base de données. En revanche, ceux des délinquants, eux, le sont. Et si le scan d'un client correspond au visage d'un délinquant déjà enregistré dans sa base de données, le service de sécurité reçoit dans les 7 secondes une alerte sur son smartphone avec même des conseils de procédure à suivre en fonction du profil de la personne repérée.

Des tests en France

Et si les enseignes américaines utilisent ce type de technologies, quid des françaises? Selon nos informations, certaines testeraient des procédés équivalents mais restent très discrètes sur le sujet. Il s'agirait de pilotes afin de mesurer la maturité de la technologie. Les images ne seraient ni enregistrées, ni stockées, ce qui est d'ailleurs illégal en France.

Mais ces technologies sont-elles dans le fond si efficaces contre la démarque inconnue (le vol en magasin)? "Certainement pas, assure un expert de la sécurité en magasin. C'est très coûteux et contre-productif. Des systèmes de protection comme les puces RFID sont bien plus efficaces pour protéger les biens. Il faut savoir qu'aujourd'hui, le vol occasionnel représente 60% de la démarque inconnue en France. Et l'un des produits les plus volés, ce sont les tétines pour enfants. C'est le cas de figure typique où le client entre dans le magasin, son bébé pleure, il va prendre une tétine dans le rayon, la retire du blister et "oublie" de la payer au moment de passer en caisse. La reconnaissance faciale n'aurait aucun intérêt pour ce cas de figure. Cela n'a une utilité que pour le vol avec récurrence."

"La reconnaissance faciale? Principalement de la com'"

Selon cet expert, la reconnaissance faciale est avant tout une technologie de lutte contre le terrorisme, plutôt que contre le vol en magasin. D'ailleurs, le porte-parole de Walmart confirme dans Fortune que si la technologie a eu des résultats, ces derniers ne sont pas à la hauteur du coût de déploiement. En fait, il s'agirait surtout de prévenir le vol occasionnel en effrayant les clients avec ce type de technologie. "C'est principalement de la com', assure notre expert, les magasins savent qu'ils ne déploieront pas ce type de technologie."

En France, la démarque inconnue a fortement diminué en 2014. Elle a chuté de 20% selon Checkpoint à 3,5 milliards d'euros. Les enseignes ont beaucoup investi dans la sécurité. Elles y ont consacré près de 2 milliards d'euros en 2013, soit 0,5% de leur chiffre d'affaires contre à peine 0,37% en 2009. Des investissements principalement en surveillance humaine et surveillance électronique des produits (étiquettes antivol, puces électroniques, boîtiers sécurisés...). On est loin de Minority Report.

Partager cet article

commentaires

Mohamed 23/05/2016 23:45

mais qu'on le mette dans les stades et lieux publique mais la france est a ce point bête ? OU ils font exprès pour avoir des catastrophe comme ceux qu'on à eu ça fait remonté la popularité au boufon qui gouverne

paul 26/04/2016 22:14

les ricains on tout compris eux la france reste vieux jeu encore une fois

david 26/04/2016 22:14

rien que pour les criminels en liberté ou recherché ça aiderai les forces de l'ordre le mec passe dans ton magasin une alerte sur ton écran sur le bandit en cavale, je touve ça merveilleux

luc 26/04/2016 22:11

Je pense que soit disant l'expert en sécurité dit que cela ne sert pas à grand chose ,vous étes tombé encore sur la merde de la sécurité , par ce que si tout les magasins hyper ce doté d'une technologie comme la reco faciale on auraient des chiffres en baisse sur la di car le mec derrière les caméra sera aider et fera du chiffre