Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 19:21

Le Collège du Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS) s’est réuni ce jeudi matin 19 novembre 2015 sous la présidence d’Alain BAUER.

Suite aux attentats terroristes commis le 13 novembre dernier à Paris et dans son agglomération, le Collège du CNAPS, à l’unanimité, a émis la recommandation suivante :

 

- La mise en cohérence des possibilités d’escortes armées de personnalités entre les agents de protection rapprochée étrangers et français, nécessitant la possession d’une carte professionnelle, et un traitement équivalent en matière de port d’arme (à l’exception évidemment des agents publics escortant des personnalités publiques).

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans cnaps
commenter cet article

commentaires

Bouq 21/11/2015 13:51

Peut-on vraiment affirmer que le CNAPS se prononce ici pour le port d'arme ?
Mon interprétation est qu'il réclame un traitement équivalent pour les APR étrangers ET les APR français sur le territoire national. Il ne faut pas faire l'amalgame (un mot décidément à la mode) entre la proposition en parallèle du CNAPS de création d'un agent de surveillance armé, destiné à protéger de manière statique un lieu de rassemblement "exposé" : pas des personnes, un lieu !
Ma traduction de ce communiqué est que le CNAPS vise une harmonisation par le bas : mettre les APR étrangers au même niveau que les APR français, à savoir, sans arme à feu. Sans quoi, à quoi sert la précision entre parenthèses qui suit : "à l’exception évidemment des agents publics escortant des personnalités publiques". Avec l'interprétation que je propose, cette précision a un sens.
Quel sens a-t-elle si le CNAPS encourageait l'armement de tous les APR "à l’exception évidemment des agents publics escortant des personnalités publiques" ? Insensé non ?

alim lionel 20/11/2015 05:47

Je pense que c'est une bonne résolution Monsieur Alain Poher prendre les bonnes décisions concernant cette autorisation provisoire effectivement on se bat depuis plusieurs années pour avoir un droit légal sur le sol français nous sommes des professionnels de la sécurité depuis plusieurs années une demandons un droit légal de porter une arme en cas de nécessité absolue notamment sur les escort protection rapprochée nous concernant j'espère que cette mesure sera appliquée dans les plus brefs délais et une étude psychologique sera faite sur chaque individu et donner un accord spécifique comment peut-on protéger une personnalité sans se douter d'une arme.cordialement

Poullain thomas 20/11/2015 13:40

Bonjour,
Mr Alim je crois comprendre que vous êtes agent de protection.
J'envisage moi même de le devenir suite a ma formation que j' ai terminée récemment.
Accepteriez vous que l' on se contacte en privé afin que je puisse vous demander conseil sur quelques points?
je vous remercie de votre réponse,
cordialement.