Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 08:00

Les dix mesures de prévention publiées par la CGPME et le Snes

1. Evaluer les risques et identifier les menaces et leurs probabilités
2. Prendre en compte les questions de sécurité le plus en amont possible (dès l'installation)
3. Intégrer la sensibilisation à la sécurité à la culture de votre entreprise
4. Assurer un bon entretien général des locaux
5. Réduire ou maîtriser les points d'accès
6. Installer des dispositifs appropriés de sécurité et de prévention. Combinez éventuellement moyens humains, physiques et technologiques
7. Analyser les procédures de traitement du courrier
8. Vérifier les identités et les références lors des recrutements et du recours à la sous-traitance
9. Prendre les précautions nécessaires en matière de sécurité informatique et protéger les informations
10. Elaborer, planifier et tester vos plans de prévention, document unique et éventuellement de continuité des activités

Comment une entreprise peut-elle faire face à la menace terroriste? S'il est impossible de se prémunir totalement, des mesures "simples et pragmatiques" peuvent être adoptées, répond la CGPME qui publie avec le Syndicat national des entreprises de sécurité privée (Snes) dix recommandations.

 

"Après les attentats, nous avons réalisé une enquête auprès de nos adhérents" explique Jean-Eudes du Mesnil, le secrétaire général de la CGPME. "Nous nous sommes rendus compte que beaucoup d'entreprises se trouvaient insuffisamment informées sur les mesures de sécurité à adopter et que les trois quart ne savaient pas ce qu'était l'état d'urgence. Il nous a donc paru important d'apporter des informations auprès des entreprises."

 

Résultat: une liste de dix mesures applicables simplement à destination des PME. Avec en premier lieu "évaluer les risques et identifier les menaces et leurs probabilités". D'où le conseil de la CGPME: "un chef d'entreprise doit identifier si son activité peut présenter un risque de devenir une cible. Par exemple si des matières dangereuses sont utilisées" décrit Jean-Eudes du Mesnil.

 

Parmi les 10 points clés, certains touchent des aspects très pratiques: "réduire ou maîtriser les points d'accès", "analyser les procédures de traitement du courrier" ou encore "prendre les précautions nécessaires en matière de sécurité informatique et protéger les informations". "Une autre mesure de précaution est de vérifier précautionneusement les identités lors des recrutements" précise le secrétaire général de la CGPME. Il rappelle qu'une des demandes émanant de certains de leurs adhérents dans l'enquête réalisée après les attentats serait d'être "mieux informés sur leur personnel ou futur personnel, pouvant présenter un risque terroriste." "Il est ainsi suggéré que l'URSSAF vérifie l'antériorité des salariés lors de la Demande Préalable à l'Embauche (DPE). De même il est proposé que l'employeur puisse réclamer un extrait de casier judiciaire ou qu'il soit prévenu si un de ses salariés fait l'objet d'une fiche S" est-il précisé dans l'enquête.

 

Enfin, le dixième point recommande de bien tester les plans de prévention et d'organiser la continuité des activités en cas d'attaque. Jean-Eudes du Mesnil souligne qu'il faut aussi prendre en compte les questions d'indemnisation. Et de citer l'exemple de l'imprimerie de Dammartin-en-Goëlle dans laquelle s'étaient retranchés les frères Kouachi en janvier et qui a eu ensuite les pires difficultés pour gérer les conséquences matérielles.

 

D'une manière plus large, la CGPME pointe aussi cinq actions de prévention et de sécurité pour les entreprises: "contracter une assurance et responsabilité civile obligatoire ou complémentaires des locaux et des effectifs", installer "des équipements et des plans pour lutter contre l'incendie, le vol et la criminalité", mettre en place des "procédures de protection de l'intégrité des salariés", intégrer une "protection contre les virus informatiques et les pirates" et adopter un "plan de prévention et de continuité de l'activité".

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires