Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 12:04

Dans l'acte 3 des chocs de simplification du Gouvernement, une va probablement faire bondir les pro-SSIAP. En effet, pour "favoriser" la construction d'IGH de moins de 50 m, le service de sécurité incendie serais "adaptés" en fonction des périodes d'occupation. A priori l'état est en bonne voie pour valider ce "choc de simplification" ....

Après la mission "Type M", le gouvernement trouve des économies pour les entreprises .... grâce aux SSIAP.

extrait:

Favoriser la construction des immeubles de moyenne hauteur

La réglementation applicable aux immeubles de bureau de moyenne hauteur (inférieure à 50 mètres) surenchérit fortement leur coût d’exploitation (jusqu’à +150%), en raison de la présence obligatoire de personnels de sécurité incendie 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Cette réglementation spécifique va être adaptée pour diminuer le coût d’exploitation de ces immeubles tout en garantissant un niveau de sécurité et de prévention équivalent. Concrètement, le nombre d’agents sera réduit en fonction des périodes d’occupation et une plus grande polyvalence sera recherchée afin de mutualiser les compétences.

A terme, une économie de 50% du coût moyen de personnel est attendue pour un immeuble de grande hauteur (à usage de bureaux) de type W1 de 10 000 m2 et par la suite, une dynamisation de la construction des immeubles de moyenne hauteur. Cette mesure est à échéance de juin 2016.

Partager cet article

commentaires

zorro 03/12/2016 15:20

il fut un temps où pour faire de la sécurité incendie privée il était nécessaire d'avoir pratiqué minimum
3 ans d'intervention pompier de Paris civil volontaire etc...avec tests déroulés ria tuyaux appareil respir.+bouteilles+secourisme ascenseur personne entre 2 étages....et parfois self défense...c'était le sale temps des fachos où un agent ne passait pas forcément un examen gadget en 2 ou 3 semaines

Sécurité Privée 19/04/2016 10:30

C'est tout simplement honteux. Nous avons un taux de chômage déjà affolant et le gouvernement nous ponds une loi mettant un des rares secteurs du privé fonctionnant à plein régime en difficulté.
De plus, troquer la sécurité des personnes pour favoriser les promoteurs, cela me fait poser des questions. Comment va réagir le SDIS ? Les commissions de sécurité ? Déjà que l'on fait beaucoup de concession sur nos sites, par exemple l'emploi de technicien SSIAP pour ne pas avoir a payer un deuxième SSIAP 1 alors que, de par la loi, un ssiap de peut être multi-casquettes ....

Un personnel SSIAP étant en permanence requise pour assurer la veille au PC, que se passe t'il en cas de détection ? Bref, une loi impossible à appliquer, qui crée du chômage, et qui remet en nos services SSIAP en question alors qu'ils sont jusqu'à présent irréprochables... Qu'attendent les syndicats pour monter au créneau ?

JL 21/04/2016 16:08

Bonjour Sécurité Privée,
Vous demandez comment vont réagir les commissions de sécurité. Ils vont tout simplement appliquer la réglementation. Si la réglementation autorise deux SSIAP à la place de trois (donc modification/dérogation du MS46) c’est que quelqu’un de la sécurité civile a déjà été consulté au sujet et qu’il a été accepté que deux agents suffisent. En effet, pourquoi 3 agents dans un immeuble vide ? S’il y a un feu non maitrisable, de combien d’agents avons-nous besoin ? Puisqu'il n'y a personne à évacuer, un au PC et l’autre pour accueillir les secours devraient suffire largement.
Vous ne parlez pas des sites (même de la première catégorie) où les agents SSIAP ne sont pas obligatoires et où même le jardinier peut faire de la sécurité incendie du moment qu’il a été formé. Il ne s’agit pas de « troquer » la sécurité des personnes, il s’agit d’optimiser les ressources disponibles.
Vous dites "secteurs du privé fonctionnant à plein régime", mais selon les interprétations le secteur fonctionne plein hors la loi.
L611-1 1°: "surveillance humaine ou surveillance par les systèmes électroniques de sécurité"
Si un agent SSIAP ne fait pas de la surveillance humaine (c'est à dire être humainement présent à l'endroit où il fait de la surveillance) et un SSI n'est pas un système électronique de sécurité, c'est que j'ai vraiment du mal à comprendre le français. Il faut donc m’expliquer pourquoi un agent SSIAP n’a pas de carte pro ?
Puis vu qu’un agent SSIAP est sensé d'être formé et apte à faire de la maintenance et de la sûreté, c'est que la plupart des diplômes SSIAP sont attribués à faut titre, car les centres de formation qui incluent une formation maintenance/sûreté pendant les cours SSIAP sont difficile à trouver.
02/05/2005, Annexe I, conditions d'accès à l'examen: connaitre les missions connexes: maintenance et sûreté.
Lisez bien la dernière phrase: "les missions connexes". Ici le 02/05/2005 nous dit clairement que la maintenance et la sûreté sont comprises dans les missions d'un agent SSIAP. Donc les agents purement incendie ne devraient même pas exister. Nous sommes tous, "de par la loi", multi-casquette.
Il n’y a qu’en France où ce genre de débat existe. Par tout ailleurs en Europe les lois réglementant les activités privées de sécurité ont compris depuis leurs conceptions que la sécurité incendie et la sûreté sont deux activités indissociables. Deux PC dans un même immeuble pour deux activités qui sont indissociables n’a pas de sens.
Cordialement,

JL 06/03/2016 23:19

Bonsoir,
Je suis surpris de ne voir aucune commentaire pour cet article. Semblerait-t-il que face au début de la fin du régime SSIAP, les agents de sécurité incendie n'ont rien à dire. A ma façon de comprendre l'affaire, nous assistons au disparition d'un secteur de la sécurité privée française au profit des bonnes pratiques de la sécurité privée Européenne. En effet, il n'y a qu'en France où on peut trouver les agents SSIAP. Partout ailleurs les services de sécurité des immeubles de grandes hauteurs sont tenues par les agents de sécurité type CQP-APS - chose parfaitement logique puisque ces agents là sont former pour répondre aux alarme de SSI jusqu'à réarmer tout le système (clapés et volés compris selon les formations sur sites). En fin nous commençons à nous aligner avec les pratiques de tous les autres PC de l'Europe. En fin nous pouvons arrêter d'investir inutilement dans les doubles PC sécurité incendie/sûreté puisque l'un ne peut être désassocié à l'autre. En fin la naissance des services de sécurité privée complets et dignes de ce nom...
Cordialement,