Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 14:44

Système de management de la sûreté : bientôt une norme internationale ?

Toutes les organisations sont confrontées à des menaces grandissantes : piratage de données, intrusions, fraude, attaques armées, prise d’otages, etc. Pour cadrer le management de la sûreté, un projet de norme volontaire internationale se dessine.

 

Pour parer aux risques accrus de malveillance, les organisations doivent se prémunir. Cela se traduit par la nécessité d'une organisation claire et connue, permettant d'identifier les rôles et responsabilités de chacun, y compris du dirigeant, et le déploiement de procédures bien définies. Or, en matière de bonnes pratiques, il n’y a pas d’état de l’art reconnu et partagé. Après six mois d'investigation, un groupe d'étude AFNOR composé d'acteurs de la sûreté a mis en évidence la nécessité de disposer d'un référentiel organisationnel de haut niveau, reconnu et partagé pour manager la sûreté

 

Le 23 mai, ces contributeurs ont achevé leurs réflexions sur et étudié l’opportunité d’élaborer des normes volontaires sur le sujet. Leur rapport fait ressortir un besoin d’exigences communes pour gérer la sûreté à un haut niveau dans chaque organisation, quelle que soit sa taille et son activité.

 

Ce rapport définit également les objectifs essentiels de tout responsable de sûreté :

  • évaluer le besoin de protection,
  • piloter la fonction sûreté,
  • communiquer, informer, sensibiliser, former aux procédures de sûreté,
  • mesurer et évaluer la performance d’un système de management de la sûreté.

 

Le groupe de travail rendra ce rapport le 9 juin prochain à la commission de normalisation AFNOR « Sécurité et Résilience », présidée par Patrick Butor (secrétariat général du ministère de l’intérieur).

 

Les conclusions et recommandations des membres de la commission française seront ensuite transmises au niveau international auprès des pays membres du comité technique international en charge des travaux de normalisation sur la sécurité et la résilience.

 

Une initiative française

 

Porté par les acteurs et professionnels français de la sûreté, le projet pourrait donc débuter très prochainement à l’ISO.

 

Vu l'instabilité géopolitique actuelle, les premières discussions internationales sur le sujet confirment la nécessité d’une norme volontaire de type « système de management ». Certains pays lui prédisent un impact équivalent à celui de la norme volontaire ISO 9001 sur le management de la qualité, avec laquelle elle devrait d’ailleurs être articulée.

 

Si ce projet est confirmé, il permettrait à toute organisation de définir, d’évaluer et de faire valoir auprès de ses partenaires sa propre politique de protection des actifs sur la base de spécifications élémentaires communes. Celles-ci seront rédigées dans le consensus par tous les acteurs volontaires souhaitant apporter leur expertise et leurs propres pratiques.

 

Les pays internationaux se prononceront en septembre 2016 sur la pertinence de démarrer officiellement un projet de norme ISO « système de management de la sûreté ».

 

Vous souhaitez en savoir plus sur ce futur projet et y contribuer ? Faites part dès à présent de votre intérêt auprès de Nicolas SCUTO ( nicolas.scuto@afnor.org ), chef de projet AFNOR.

 

En savoir plus sur la commission de normalisation AFNOR « Sûreté et résilience »…

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires