Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 09:03

Le porte-parole du ministère de l'intérieur indique que la "Sécurité dans les stades "C'est du ressort des organisateurs donc de la sécurité privée" "

Or, et ce que beaucoup de donneurs d'ordres font, c'est que la sécurité privée reste un "prestataire de service" - un fournisseur de femmes et d'hommes - et les clients n'en veulent pas plus.

Le client reste "maître" de la mise en place de la sécurité: méthode, consigne, ouverture, accès, modalités de contrôle, etc .

 

Comme l'indique mr tarlet sur France Info: " "Il faut revenir à des schémas que connaissent parfaitement les professionnels (de la sécurité privée), il faut écouter ceux qui ont la pratique, l'expérience, il faut écouter les besoins qui sont exprimés pour mettre en place du matériel supplémentaire et renforcer les dispositifs"

 

Bien sûr les énarques, les experts auto-proclamés ou les "élites" connaissent mieux la sécurité, et n'accepte aucunes "remarques pertinentes" du simple "prestataire de service" : Les clients veulent du "vigile" ici, là et là - point barre - Après que le "simple prestataire" ose émettre des doutes sur une mise en place de la sécurité, ça "ils" n'acceptent pas.

 

Comme par exemple le nombre d'accès au stade de France, habituellement 24 accès, mais le "patron de la sécurité" de l'Euro 2016 en à voulu que 4 : Forcément cela à crée un énorme goulot d'étranglement ... le public s'impatiente, s'énerve, bouscule ... Après l'organisateur de la manifestation "presse" les palpeurs pour qu'ils aillent "plus vite", pour désengorger , limité les énormes attroupements ... et calmé (un peu) le public... et hop tout le monde critique les "simples palpeurs" qui on fait des contrôles "sommaires" ... sous la pression des responsables !

 

 

Ensuite, la sécurité privée est complémentaire des différents acteurs publics: police, gendarmerie, CRS, préfet, etc .. , c'est une architecture, alors dire que c'est à la "sécurité privée" - seule - d'assurer la sécurité des stades est un peu trop simpliste et facile à dire.

 

Pour la majorité des clients, ils veulent que la sécurité privée apporte la main-d'oeuvre. Après l'analyse, la stratégie ou l'audit sécurité ... ,ça c'est "eux qui gèrent" ... car forcément, ils sont bien meilleurs que les "vigiles" ...

Pourquoi pas le “scanners à ondes millimétriques" pour l'accès aux stades ?

Un scanner corporel à ondes millimétriques est un type de scanner corporel destiné à assurer la sûreté dans les aéroports en permettant d'inspecter les passagers et de détecter les objets interdits dissimulés sous les vêtements sans avoir recours à la fouille corporelle. Il utilise la technologie des ondes radio millimétriques qui sont des rayonnements térahertz dénommés « rayons T ». Ils ont la propriété de pouvoir s'arrêter à la surface de la peau et de permettre de voir à travers les vêtements, faisant apparaitre le corps en trois dimensions. Grâce à cette technologie, tout est visible et on distingue parfaitement la silhouette, les volumes et les formes.

La durée des scans est inférieur à 2 secondes !!

Pas d’effet thermique 

• Pas d’effet sanitaire attendu.

• Aucun risque significatif d’incompatibilité électromagnétique avec les dispositifs médicaux
implantés identifié (cf avis Afssaps).

 

On laisserais bien sûr la possibilitée aux personnes de choisir le scanner ou la palpation "classique" ...

 

 

Stade de france: La sécurité privée à les épaules larges !

Les avantages de ce système:

- Libère des agents palpeurs: Qui pourrons être affectés à d'autres postes/missions (sécurisation périmètre, etc ..)

- Meilleurs détection que la palpation "manuel"

- Augmentation du débit des spectateurs

 

Comme les moyens humains sont limités, il nous faut l'aide de la technologie !

 

 

 

Stade de france: La sécurité privée à les épaules larges !

C'est sûr que ce type de machine coûte très cher ... mais ils seraient vite amortie en redéployant les effectifs d'agents palpeurs à d'autres endroits stratégique d'un stade ...

Et l'état pourrait financé tout ou partie de ces équipements ... et les "agents palpeurs" montrait en "gamme" en ayant de véritable opérateur scanner (comme pour les aéroports).

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

jean-christophe 27/05/2016 07:56

La sûreté aéroportuaire étant dans mon domaine de formation, je me permet une remarque sur le "body scan" , les informations que tu donnes, sont les données constructeur, mais la réalité est toute autre et le gain de temps aussi long que les palpations et souvent, on doit tout de même procéder aux palpations.j'ajoute que il n'y a plus qu'un terminal à CDG Paris qui utilise ce dispositif qui n'est pas une réponse à la menace d'explosifs médicalement implantés.

Loublanches 25/05/2016 22:11

Bonsoir,
Je suis d'accord avec ce qui a été dit par M. TARLET, laissons les professionnels de la sécurité privée conduire le dispositif de sécurité d'un événement plutôt que de laisser faire les clients/organisateurs dont ce n'est pas le métier (encore des schtroufs à lunettes qui croient tout connaître sur un métier ou une activité qu'ils ne connaissent pas).
Quant aux scanners corporels, je pense qu'en raison du coût des appareils, ils ne seront pas mis en place.

Vincent 24/05/2016 12:11

Augmentation du débit.
Comment fait tu le calcul?
Je suppose qu'il faut bien 20 secondes par personne pour avoir une image nette, analyser ce qu'elle porte sur elle, et faire rentrer la suivante. Ce qui ferait (en théorie) 180 personnes par machine et par heure.
ça fait combien de scanner pour faire rentrer 30000 personnes en une heure? 150 à 200 scanners.
Je sais pas combien ça coûte à l'unité, mais je crois que les mathématique vont résoudre définitivement la question.

83-629 24/05/2016 18:14

Excellent remarque vincent, et en effet, cela aurais un coût énorme (environ 150 000€/unité). Mais utilisé de manière complémentaire à la palpation classique (pour libérer des "palpeurs") ne serais t'il pas pertinent ?
Ensuite les palpeurs ... plus les minutes passent, et plus la palpation deviens ... extrêmement superficielle ;-)
Qu'en pensez vous ?

christopheB 24/05/2016 11:47

mais voilà, il y a un coût, est-ce que le client veulent?....

dolmen 25/05/2016 08:14

De toute manière, quelque soit le prix facturé, un ADS touche 9.75 h, même sur un évènement de cette importance les entreprises n'ont fait aucun effort (j'estime que l'administration aurait du l’évoquer avec les entreprises).