Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 15:40

Le CNAPS à proposer au ministère de l'intérieur la création d'un nouveau statut "D'agent de Surveillance Renforcée" , qui serait armé, pour protéger des sites contre les terroristes.

Ce fût suite aux attaques du stade de France et du Bataclan,

A priori, selon certaines sources, le ministre de l'intérieur sortirait un décret ou quelque chose comme ça début juillet, le texte étant toujours en étude à la DLPAJ.

Donc sans savoir qui/quoi/comment/où/... un centre de formation crée une formation "ASR" .. très très en avance, car aucun texte ne l'encadre encore !

Trois vigiles suivent actuellement une formation de sécurité renforcée unique à La Réunion et en Métropole.

Ni policiers, ni gendarmes, mais armés quand même ? Les vigiles privés pourraient bénéficier prochainement d’un statut proche des convoyeurs de fonds.

 

Une formation unique à La Réunion et en Métropole !


En effet, trois vigiles stagiaires suivent actuellement une formation de sécurité renforcée.

Une première formation de ce type à La Réunion ! La formation fait office de formation test pour reconduire cette formation en Métropole. Elle servira de référence pour tous les agents de sécurité amenés à porter une arme.

 

Une formation identique à celle des policiers


Les trois stagiaires masculins reçoivent exactement la même formation que les policiers (gardiens de la paix). En effet, depuis les attentats du 13 novembre, le ministère de l’Intérieur envisage d’équiper d’arme à feu les agents de sécurité, même s’il ne s’agit pas du même métier.

"Il ne faut pas prendre à la légère le fait d’avoir une arme. Je suis venu ici pour me former car je n’ai jamais touché une arme. Avec l’instructeur, on apprend à mettre l’arme en sécurité, etc.", explique l’un des stagiaires.

 

De son côté, l’instructeur de préciser les différences entre le champ d’intervention des agents de sécurité et des forces de l’ordre.

"Ils seront appelés à travailler tous les jours avec leur arme, même s’il n’interviendront pas sur la voie publique comme les policiers".

 

Au programme, une formation théorique, mais aussi la pratique, avec des tirs sur cible ou apprendre à neutraliser un individu dangereux, notamment lors de situation en présence de personnes armées de Kalachnikov.

 

À ce jour, seuls les agents de surveillance assurant la protection des employés de Charlie Hebdo sont armés.

 

À La Réunion, des sociétés et des sites sensibles pourraient demander à être protégés par ces agents. C’est le cas par exemple de la SRPP, des bâtiments d’EDF ou de la Base aérienne.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Formation
commenter cet article

commentaires

Conversano Yves 13/10/2016 22:30

Bonjour,
Les modules sont enseignés dans la formation "ASR" évoquée, dans un cadre imposé par la réglementation sur le maniement des armes . La certification ne laisse entrevoir aucun droit à l’utilisation et au port de l’arme à la sortie de la formation (sauf autorisation obtenue dans les conditions qui sont, ou seront fixées par le code de la sécurité intérieure). Dans le cas où le postulant remplit les conditions prévues par le code de la sécurité intérieure de porter une arme, la certification reconnait l’agent apte à l’utiliser en toute sécurité et dans des situations de légitime défense ou de nécessité.
Les modules restent utiles, - même à ceux qui ne remplissent pas les conditions d’autorisation - en cas de situations extrêmes, lors du désarmement d’un assaillant, ou après récupération d’une arme à terre dans une situation de crise, ou en apportant de l’aide à une personne officiellement armée (policier blessé par exemple), afin de l’utiliser dans le contexte précis de la légitime défense ou de l’état de nécessité, pour protéger son intégrité et celle des personnes; avec la capacité, à l’issue de son intervention , de mettre l’arme en sécurité . Ce module est nommé « intervention avec l’arme de l’assaillant ».
Pour vous donner une idée en vidéo voici le lien : https://drive.google.com/open?id=0Bx5PEvlbEkJEOWxXX01fV0dYc00
Les modules enseignés sont basés sur une sécurité responsable dans le cadre stricte de la réglementation.
Cordialement.

gas 28/07/2016 18:40

chez nous en Belgique tous les site européen son avec des agent armée on Apple sa la formation port arme.
mais il nos pas le droit de travaillé lors de spectacle musical ou autre ou grand événement .

effectivement l objectif n est de pouvoirs réagir lors d une attaque . faux être vigilant mais aussi avoir les moyens de réagir sur tous que nous somme régulièrement en 1 ligne

karim 05/07/2016 22:50

Je pense qu il faut se mobiliser en masse Greves tous bloquer pour que l on soi enfin reconnue et payer a notres juste valeur rien de plus.pourquoi pas une prime de risque.

ano 27/06/2016 22:38

Un nouveau moyen d économiser de l argent un policier un gendarme ça coûte cher
Une milice sous payer pour remplacer les forces de l'ordre
Il est vraiment temps que vous les agents de sécurité ouvrais les yeux sur vos conditions de travail et vos salaire même une femme de ménage est plus payer que vous

Kinryu 07/06/2016 15:49

Donc si on resume bien la chose.... on sera armée comme les F.O mais avec =

1 - les mêmes contraintes en cas d'utilisation de l'arme ( legitime défense )
2 - pour un salaire toujours aussi le smic et sans autres avantages ( assimilé fonctionnaire ou autres ..)

Donc en conclusion : on va ce ramassé des balles et des emmerdes pour 1200.... a ce train là pas surprenant que les bon agents ayant du potentiel ou futur agent ayant du potentiel sont dégoûté de ce métiers et préfèrent ce réorienté.

gas 28/07/2016 18:44

vous avez raison. mais je préfère avoir un outil pour me défendre pour le moment. le risque est énorme .La revalorisé de mon travail sera une suite.

mort je ne saurais jamais le revendiqué .