Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 10:14

À la veille du coup d'envoi de l'Euro-2016, 80 000 personnes ont assisté à un concert sur le Champ-de-Mars, à Paris, qui accueillera les supporters de football durant la compétition. Un rassemblement festif placé sous haute sécurité.

Premier test de sécurité réussi pour la très controversée fan zone du Champ-de-Mars, à Paris. Plus de 80 000 personnes ont assisté jeudi 9 juin, dans une ambiance très festive, à un concert géant sur la fan zone de la Tour Eiffel, à la veille du coup d'envoi de l'Euro-2016.

Dès 16 h 30, plusieurs centaines de personnes, arrivées en avance, avaient passé les deux barrages de contrôle avant de se précipiter sur la pelouse pour être le plus près possible de David Guetta. Le DJ star qui a composé pour l'Euro-2016 l'hymne "This One's For You", est arrivé sur scène vers 23 h à l'issue d'un show télévisé sur TF1.

Sécurités privées et police veillent au grain

Pour accéder à la zone réservée au public, les spectateurs ont d'abord dû passer par l'une des 21 portes, installées autour du Champ-de-Mars pour le premier contrôle, avant d'aller vers l'une des six autres portes, installées sur un périmètre plus restreint dans l'enceinte même de la fan zone. Si le premier contrôle est assuré par les forces de l'ordre, le second est à la charge d'agents de sécurité privée.

Dans un contexte de menace terroriste très élevée, le gouvernement a multiplié les moyens pour l'organisation du championnat d'Europe de football et le maintien des fan zones dans plusieurs villes de France. À Paris, entre les stands de bière et sandwiches et les écrans, des membres des forces de l'ordre (policiers en civil notamment), des inspecteurs de sécurité de la ville de Paris, auxquels s'ajoutent des agents de sécurité privée, veillent au grain.

Cependant, aux yeux de certains et à ceux des élus de l'opposition notamment, il reste des améliorations à apporter pour accueillir dès vendredi jusqu'à 92 000 supporteurs en même temps les jours de match jusqu'à minuit, sur cet espace de 130 000 m2, soit 30 terrains de football.

Côté force de sécurité, aucun incident à déplorer non plus. "Près d'une demi-heure après la fin du concert, la fan zone était complètement vide. Il n'y a eu aucun incident à déplorer", a indiqué à l'AFP la préfecture de police. "Au total, sur la soirée, six personnes ont été interpellées pour outrage et détention de stupéfiants", a-t-elle ajouté. "On espère que ce sera calme comme ça tous les soirs pendant un mois", glisse un CRS qui sera mobilisé vendredi au Stade de France.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires