Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 07:00

Acte 1: Anne, 49 ans, agent de sécurité dans un supermarché à Port-de-Bouc, dans les Bouches-du-Rhône a été sanctionnée… parce qu'elle avait accepté des sandwichs périmés, destinés à la poubelle.

Acte 2: Carrefour exige son renvoi du site. Mondial Protection a proposé à Anne un autre poste à Marseille, mais elle n'avait pas les moyens de faire les allers-retours tous les jours. Elle s'est donc entendue avec l'agence pour un accord de licenciement "à l'amiable

Acte 3: le 11 juin 2016 , Médiatisation de la situation de cette femme http://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/3980648/port-de-bouc-viree-de-carrefour-pour-avoir-accepte-des-sandwiches-perimes.html​

Acte 4: le lendemain, soit le 12 juin 2016, tweet de Carrefour FRANCE ! (rien de moins) lui proposant officiellement de revenir au sein de Carrefour Port-De-Bouc

La médiatisation: meilleure que les syndicats ou le code du travail réunies ? (sécurité privée)

Donc là on peut dire que c'est monnaie courante pour un donneur d'ordre, encore plus dans le monde de la grande distribution. Un délit de marchandage/prêt de main d'oeuvre illicite en somme ...

Cela me rappel l'image que j'avais posté sur mon blog ... tellement vrai !

Quand les syndicats patronaux/salariés, le CNAPS, l'URSSAF,... vont véritablement se pencher sur le prêt de main d'oeuvre et le délit de marchandage en sécurité privée !

La médiatisation: meilleure que les syndicats ou le code du travail réunies ? (sécurité privée)

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

oli 17/06/2016 10:20

bonjours collègues comme le dits si bien ANOMIMOUS le cnaps(dirigeants) préfèrent sanctionner leurs agents et pour en connaitre plusieurs qui ont préféré retourner dans leurs fonctions d origine dégoûtes des méthodes de leur responsable????? autremement dit ce sont les civils qui commandent( les GROS PATRONS) ECONOMIE OBLIGE vive le cnaps

ERJMA 16/06/2016 15:53

Il existe pourtant une solution : la formation initiale ne doit plus être le CQP mais le CAP. Il a été créé il y a 30 ans en réponse à une demande du syndicat patronal de l'époque.
S'il était rendu obligatoire pour l'accès à la profession cela provoquerait une pénurie temporaire de main d'œuvre. Et un rééquilibrage, voire une inversion, du rapport de force entre clients et prestataires.
Ce qui permettrait, au passage, de faire monter les salaires...

oli 15/06/2016 16:39

bonjours Inadmissible voir un agent sanctionne pour ces conneries????le CNAPS NE JOUE PAS SON VRAI ROLE (CONTROLER LES SOCIETES ET NON LES AGENTS ET LES DONNEURS D ORDRES???????

Loublanches 15/06/2016 12:02

Bonjour
OUI la médiatisation est plus efficace que bien d'autres moyens. Malheureusement, il faut utiliser les médias pour démontrer aux donneurs d'ordre qu'ils sont soient incompétents, soit inhumains soient les deux. Mais en off, ces pratiques plus ou moins illicites et inhumaines sont monnaie courante et ne sont pas prêtes de disparaître, surtout dans la sécurité privée où nous ne sommes que des pions sans importance.
A bientôt

Ssaibienfai 15/06/2016 18:48

Beaucoup de clients ne veulent que de la "viande d'agent de sécurité". Et comme ils sont les Boss, ils peuvent nous jeter comme ils le veulent, pas comme dans leurs entités avec les syndicats, représentants du personnel, Chsct, .. avec une grève au cul si besoin. Notre patron a soufflé lorsque le responsable sécu (qui prenait une petite enveloppe mensuelle au passage) n'a pas renouvelé le contrat de 3 ans. 25.000 Euros de CA Brut, 1200,00 de bénéfice moins toutes les charges fixes . Cherchez l'erreur ?

anonymous 15/06/2016 09:53

La réponse à la question : Quand... délit de marchandage-prêt de main d’œuvre... etc... ? je peux répondre (après avoir fréquenté pendant 3 ans les CIAC et les services de contrôle) : JA-MAIS!! Tout simplement, ni l'URSSAF, ni la DIRECCTE n'ont d'ordres pour réprimer ces pratiques, effectivement très courantes; Quant au CNAPS, il se juge... incompétent pour relever et sanctionner ces pratiques et préfère sanctionner... ses propres agents qui ont participé à ces contrôles...! J'en veux pour preuve la préparation de l'Euro 2016 dont on voit aujourd'hui le résultat : Tous les patrons de SSP vous diront (en off) qu'il n'y avait rien de plus facile, et de plus rapide, ces derniers six mois que d'obtenir une carte professionnelle (malgré des "mises en cause") ou un agrément de palpation quitte à "truquer" le dossier; D'où, à l'entrée des stades et des fans zones un nombre impressionnant de personnels souvent incompétents et toujours mal payés, voire non déclarés... Quant aux terroristes et aux hooligans, curieusement, ils s'attaquent aux centre-villes ou aux policiers ( que l'on érige en héros, soit, mais alors je réclame le même traitement médiatique pour les "gays" américains d'Orlando...!), où la sécurité privée est malheureusement, soit absente, soit, par définition, inefficace (contre le terrorisme ou le hooliganisme)... Vous croyez que j'ai dévié mon propos, mais savez-vous où (dans quel secteur), ont été relevés le plus fréquemment, outre la grande distribution, par le CNAPS les délits de marchandage et/ou de prêt de main d’œuvre ? Et bien justement dans le secteur des stadiers et des SSP spécialisées dans les évènements à caractère sportif, culturel, etc... Entre l'EURO 2016 et toutes les manifestations estivales, il y aurait du boulot pour le CNAPS, et l'URSSAF... cela fait trois ans qu'on le sait et que l'on s'y prépare... mais... RIEN...! Par contre, encore une fois, OUI, "LA LOI DU MARCHE" c'est un cynisme que l'on retrouvera toujours dans le secteur de la grande distribution...! Au moins, cette employée pourra bientôt dire : "MERCI PATRON...!"