Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 07:00

Original ! Pour une fois que la sécurité va du privée au publique ...

La Force locale de sécurité du site craint de se voir remplacer dans certains domaines par la gendarmerie

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Pour cette raison, les membres du FLS, la Force locale de sécurité du CEA Cadarache feront grève ce matin et mardi prochain, mais sans déserter leurs postes. Maintenus pour des raisons de sécurité. Ce qui n'empêchera pas les agents de repos de tracter devant le site, créant un bouchon qui — selon les prévisions — pourrait s'étendre sur l'A51, jusqu'au tunnel, et sur la nationale jusqu'au pont de Mirabeau.

"Plutôt que lever le niveau des FLS, il est plus simple de mettre des gendarmes"

Les raisons de ce mouvement de protestation ? La volonté du gouvernement de remplacer dans une partie de leurs fonctions ces agents extrêmement polyvalents et surentraînés (voir encadré ci-dessous) par des forces du Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie. (PSPG). L'objectif de cette mesure est de faire ainsi face aux menaces d'attentats terroristes qui planent désormais au-dessus des centres nucléaires et biochimiques dits "sensibles". C'est le contre-amiral Renaudeau, directeur de la protection des installations et activités de la Défense (DPID) qui a annoncé la nouvelle aux représentants syndicaux du FLS le 7 juin dernier.

Lors d'une audition en novembre 2015 devant la commission de la défense nationale et des forces armées de l'Assemblée nationale, il avait également souligné une volonté de "répartition des tâches entre les différentes composantes du volet humain de la protection, c'est-à-dire les gendarmes spécialisés, les militaires non armés, les agents civils de l'État et les sociétés privées". Cette redistribution interviendra progressivement (elle est programmée pour mi-2017 pour Valduc, premier centre concerné), mais elle ne devrait pas épargner Cadarache. Ce site civil possède en effet la particularité de compter une "enclave militaire", l'Installation nucléaire de base secrète qui produit du combustible pour les moteurs d'engins nucléaires.

"On ne va pas se mettre en travers d'une décision de l'Etat"

La décision provoque "un malaise profond" des agents FLS. Franck Chavanel, délégué du personnel, explique: "On a les ressources et les capacités. Mais on a le sentiment que plutôt que lever le niveau des FLS, il est plus simple de mettre des gendarmes". Et de poursuivre : "Le centre a recruté beaucoup de gens, formés, compétents. On va les remplacer par des gendarmes, alors qu'il n'y en a pas assez pour protéger la population dehors ?"

En plus de leurs emplois et de leurs fonctions de sécurité — car, ils en sont persuadés, les gendarmes une fois installés ne se borneront par à la zone militaire — les FLS craignent "la coactivité des deux entités sur le site", la confusion dans la chaîne de commandement. Et si le directeur du CEA, Christian Bonnet, affirme qu'aucun licenciement n'est à l'ordre du jour, il explique : "On ne va pas se mettre en travers d'une décision de l'État".

Ce matin, ils tracteront donc à l'entrée du site, afin d'informer les employés du CEA et d'envoyer un message au comité national qui se tient aujourd'hui. Déterminés à se battre. Une déformation professionnelle peut-être...

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

Blob 14/07/2016 14:03

Bonjour,
Petites rectifications pour les personnes ne connaissant pas le CEA.EA (Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives) et la FLS (Formation Locale de Sécurité), les CEA sont des centres de recherche et non rien à voir avec les centrales EDF. Pour l'histoire, le CEA a été crée par Ordonnance du 18 octobre 1945 par le Général De Gaulle. Les FLS ont été créées vers 1952. La FLS est le service de sécurité interne "historique" du CEA. Il n'y a pas de militaires qui viennent surveiller les CEA jusqu'à maintenant au contraire des centrales EDF qui sont couvertes par les PSPG (Gendarmerie).
La problématique actuelle est qu'une entité, le DPID (Direction de la protection des installations, moyens et activités de la défense) créée au sein du ministère de la Défense préconise l'emploi des gendarmes pour renforcer la sécurité des CEA.
La DPID outre-passe son rôle de conseiller en voulant prendre le contrôle total de la sécurité qui au départ ne devait être qu'un renforcement et le CEA semble glisser sur la vague pour remplacer les FLS par la Gendarmerie (Problème de coût).
Les agents composant la FLS sont polyvalents : protection physique, incendie et secours à personne. Il est possible qu'un agent puisse occuper différents postes durant sa présence sur le site. Il est possible que ce principe de fonctionnement soit utilisé à l'extrême dans certains cas mais les FLS ont vu leur effectif diminuer avec le temps (c'est la crise !!!).
Pour information, la FLS a repoussé une tentative d'intrusion de la part du groupe d'activistes GreenPeace alors que les sites EDF protégés par des PSPG se voyaient envahir au même moment par d'autres groupes de GreenPeace. Doit-on se poser la question quant à l'efficacité et l'utilité de la présence des gendarmes au sein des CEA ? Qu'ils viennent renforcer les sites sensibles, cela est normal au vu de l'évolution des risques mais de là à remplacer des agents formés et compétents...

roudil 01/07/2016 08:05

Intéressant les grades qui figure sur la photo - c'est spécifique a ce lieu ou identique a toutes les centrales ?

Pierric 29/06/2016 17:52

un problème récurrent se pose pourtant à propos des FLS, que se soit à Cadarache ou ailleurs: quid du principe d'exclusivité des activités ? en effet, il n'est pas rare de voir au sein d'une FLS un employé occupé simultanément dans une même vacation, une activité de sécurité privée, une activité de maintenance et une activité de sécurité incendie.....
Faudrait peut-être que l'état se responsabilise et soit clair avec ses prises de positions...

DavidB 29/06/2016 14:22

Désinformation TOTALE!
Les sites "CEA" sont TOUS sous la responsabilité de la Gendarmerie.
Toutes les personnes qui souhaitent y accéder (livreurs et prestataires compris) doivent avoir l'aval de la gendarmerie (consultation des fichiers de police)
La sécurité des sites est donc assurée par les Gendarmes même si on y trouve des services de sécurité qui eux sont secondaires.

BID 20/07/2016 19:11

Je me permets de vous informer.

Pour le CEA, la gendarmerie et la police (et plus si affinité) ne s'occupe que des enquêtes de moralité et consultation des casiers judiciaire pour tous les salariés du CEA, pour une entreprise et ses personnels (le CNAPS en plus pour les agents FLS).
La sécurité des personnes et des biens du CEA est assurée en permanence par les agents de sécurité polyvalent des formations locale de sécurité dans trois domaines d'activité :
- Les interventions pour secours à personne : Tous les agents sont secouriste en équipe au même titre que les sapeurs pompiers, ils ont leur propre moniteurs et instructeurs en secourisme. ils travaillent en collaboration avec le service de santé au travail et le SAMU. Ils sont équipés, suivant les centres, d'un ou de plusieurs Véhicule d’assistance aux asphyxiés et blessés (VSAV).
- La prévention et l'intervention incendie : Au même titre que les sapeurs pompiers, tous les agents sont formés à l'intervention incendie (Ils ont leurs propres formateurs et beaucoup sont pompiers volontaires dans leur commune d'habitation). Ils sont équipés suivant les centres d'un ou de plusieurs de fourgon pompe tonne (FPT). l'on peut rajouter à cela que la plupart des agents sont formés aux risques technologiques (RAD, CHIM, BIO). Ils travaillent en collaboration avec les sapeurs pompiers.
- Protection physique des sites et intervention : Ils sont armé (arme personnelle et collectives) ils sont formés par leurs moniteur et instructeurs, eux même formés par des unités spécialisées de police ou de gendarmerie. leurs missions dans ce domaine sont la surveillances des sites, et le contrôle des accès. l'intervention en collaboration avec les unités spécialisés.

Il serait vraiment dommage que l'état Français et surtout le CEA, se prive de cet outil unique.

Voila, j’espère vous avoir renseigner.

Tone 05/07/2016 22:21

N'importe quoi.Travaillez vous au cea our dire du grand n'importe quoi