Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 15:25

On voit de l'Ubérisation partout: VTC, livreur, femme de ménage, les hôtels, service à la personne, la banque, ... et maintenant la sécurité privée bien sûr !

 

Qui sont ces plateformes ?

A ma connaissance il en existe 3:

securityondemand.fr

Société Avantage Sécurité, SARL et immatriculée au registre du commerce de Lyon sous le numéro SIREN RCS Lyon 422 761 742 (filiale de Securitas)

Elle est spécialisée dans le secteur des activités de sécurité privée.
 

guardio.fr

BONAVENTURE, société par actions simplifiée à associé unique. Et immatriculée au registre du commerce de Paris sous le numéro SIREN RCS Paris 810 120 196
Implantée à PARIS 8 (75008) et RIVESALTES , elle est spécialisée dans le secteur d'activité de la programmation informatique.
 

https://gettguard.com

 
FINANCIERE PATRICK SENIOR FSP, société à responsabilité limitée.
Localisée à MARSEILLE 8 (13008),elle est spécialisée dans le secteur des activités des sociétés.
A savoir que cette société est "lié" au groupe de sécurité privée BSL http://www.bslsecurite.fr/ .
 
 

Comment cela fonctionne ?

Securityondemand: La prestation de sécurité est assuré par des Micro-entrepreneur en sécurité privée , des sociétés "partenaire". (ou elle pourrait salarié elle-même des agents, car disposant de l'agrément CNAPS).

Donc pour lui, c'est une société de sécurité classique (qui peut proposer/facturer des services de sécurité en direct) , mais qui se positionne comme une plateforme de mise en relation en un sous-traitant et un client  (sorte d'intermediaire entre le client et une société de sécurité privée).

Qui facture quoi et à qui ? Comment ce rémunère cette plateforme ? INCCONUE (ou plutot non précisé). Néanmoins, cette plateforme à la possibilité de facturer en direct le client final (taxe CNAPS, etc ..).

 

GUARDIO: La prestation de sécurité est assuré Ce sont des "micro-entrepreneur" (ou société partenaire), car à priori cette plateforme ne dispose pas d'autorisation du CNAPS (et ne peut donc pas proposer "en direct" des prestations de sécurité via ses propres salariés).

Donc pour lui, c'est une société "de mise en relation" entre une entreprise de sécurité et des clients.

Qui facture quoi et à qui ? Comment ce rémunère cette plateforme ? INCCONUE (ou plutot non précisé). Sans agrément CNAPS, cette plateforme ne peut pas facturer des prestations de sécurité au client final.

 

GETTGUARD: La prestation de sécurité est assuré soit par des salariés de "GUETTGuard Event" (SARL immatriculé à Marseille 819 387 945  ayant à priori l 'agrément CNAPS AUT-S-2016-04-22-A-00049379 : impossible à vérifier sur le téléservice du CNAPS ), soit par des "entreprises partenaires" de type micro-entrepreneur ou SARL classique.

Donc pour lui, c'est une société de mise en relation, qui fait travailler soit sa filiale "sécurité" GUETT Guard Event, soit des sous-traitants.

Qui facture quoi et à qui ? Comment ce rémunère cette plateforme ? INCCONUE (ou plutot non précisé).

 

1er bilan de fonctionnement de ces plateformes

Seule la plateforme securityondemand est lié directement à une structure classique de "sécurité privée" (cette plateforme est en faite la société Avantage Sécurité)

La plateforme GETTGuard est plus "complexe", car c'est un mélange de société de sécurité/mise en relation et de sous-traitance. Il y à deux sociétés distinctes au sein de cette "plateforme".

La dernière, GUARDIO, semble elle plus axé comme un vrai "UBER", étant une pure société "informatique", sans véritable lien avec une société de sécurité "classique".

 

 

Cela révolutionne vraiment la sécurité privée ?

Non, absolument pas. On va dire que ces plateformes joue le rôle d'un annuaire "intelligent", qui mets en relation le client et la société (un peu comme les pages jaunes ou le bonCoin en faite).

Va t'on vers plus de qualité via ces plateformes que de faire appel à une société classique de sécurité ?

Absolument pas,

déjà que les sociétés classique on bien du mal à bien "gérer" une prestation de sécurité (l'humain reste l'humain ..) avec des contrôleurs/superviseurs/chef d'équipe .. et là, sans aucun encadrement intermediaire sur-place ou à proximité, on "lâche" des agents de sécurité "autonome" à la merci complète du client "demandeur". L'encadrement intermediaire étant le gros point qu'essaye d'améliorer les sociétés de sécurité privée ... avec ces plateformes, c'est un retour en arrière en terme de qualité. Ce n'est vraiment plus une "prestation" que l'on vend via ces plateformes, mais purement du "prêt de main d'oeuvre" (enfin pour moi ..).

En cas de soucis avec un agent (que la plateforme n'aura certainement jamais vue en vrai), le client appel qui ? La plateforme ? - comment va t'elle faire pour "remplacer" l'agent défaillant ? et l'agent "viré" il est rémunéré quand même ? bref mille et une question à ce sujet ...

 

Un aubaine pour les agents de sécurité voulant un complément de salaire ?

Cela existe depuis longtemps, les agents de sécurité on souvent "plusieurs sociétés de sécurité" dans leur téléphone et dépanne ici ou là pour améliorer les fins de mois.

Par contre via les micro-entreprise, ces agents n'on ni protection social ni celle lié au code du travail...

Déjà quand on est salarié d'une entreprise de sécurité ... le client est souvent très "présent" (limite du prêt de main d'oeuvre ..), alors quand on est soit même l'entreprise ... (plus de limite horaire, d'amplitude, de santé du salarié, de chomage, etc ...). Bref c'est un vrai bond en arrière en matière de "protection sociale" de l'agent de sécurité.

Il y à tellement de demande, que je ne voit pas pourquoi l'agent de sécurité s'emnbêterait à crée une société de sécurité privée indépendante (avec toutes les charges administratives derrière), alors que pour lui un CDD par ci, par là, est beaucoup plus avantageux pour lui (avec une vrai protection social et une cotisation retraite ;-)  )

 

Bref , que pensé de ces plateformes ?

C'est à la mode, l'ubérisation touche tout le monde. Mais dans le domaine de la sécurité privée - domaine ultra règlementé - ce n'est pas aussi simple que ces "cousins" ubérisés. Et surtout, le gain pour les "indépendants" de la sécurité privée est loin d'être justifié/acceptable par rapport à la marge bénéficiaire du secteur.

Pour moi, cela rend les agents de sécurité encore plus "esclave" du client - c'est un bond en arrière niveau social.

Ensuite au niveau qualité de la prestation: là aussi, bond en arrière. Il faut un encadrement et des décideurs de PROXIMITES pour que cela fonctionne. les plateformes ne pourrons jamais assurer ce suivie convenablement.

Enfin, ces plateformes sont "limite" avec le code de la sécurité intérieure. Car les entreprises de "facility management" en sécurité privée est interdit, l'exclusivité de la mission de sécurité étant la règle de base. Et pour moi, une "mise en relation" d'une mission de sécurité privée sans soit même assurer la prestation est un peu du "facility management" non ?. ENsuite, on est ici aussi dans une sorte de "prêt de main d'oeuvre": on n'achète pas une prestation de sécurité "réflechie", on achète des "heures humaines", du "vigile", de la "viande" ... que l'on dispose ici ou là .

 

Viens enfin la responsabilité ENORME de ces plateformes:

N'ayant pas d'encadrement intermédiaire: comment être sur que c'est bien JEAN-PAUL qui assure la prestation et pas son copain "PIERRE" ? utilisé la même carte professionnelle pour plusieurs agents ... c'est un risque énorme.

Ensuite, si la plateforme sous-traite à une société dépourvu d'agrément (ou l'ayant perdu), ou missionne un agent sans carte professionnelle "valide": le CSI condamne ce fait par de la prison ferme ...

Et ces plateformes ne sont pas à l'abris d'un recours des "agents indépendants" voulant être déclaré au final comme véritable salarié de la-dite plateforme ...

 

 

Bilan final: dans l'état actuel de ces plateformes et du service proposé, la plue-value est quasi-nul et les avantages pour les agents frôlant le néant (voir l'inverse !). Il n'y à pas réellement de "gagnant-gagnant", aussi bien pour le client que l'agent de sécurité.

Il faudrais "autre chose" ... mais j'ai déjà (depuis un moment) ma petite idée ;-)

 

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

Hodzic 21/10/2016 13:56

Bonjour à tous,

J'ai lu l'ensemble des commentaires, et effectivement je vois que les avis sont partagés. Pour établir un sens à mes propos, je souhaite informer que j'étais un ancien agent de sécurité (ADS, SSIAP, coordinateur sûreté ) et que j'exerce depuis plus de 10 ans.
Aujourd'hui je participe au développement de l'application Gettguard au sein du groupe BSL. Il est important de parler opérationnel. Concernant la plateforme GG il faut savoir que les personnes qui sont derrières sont souvent des personnes issues du terrain (comme moi) donc des personnes qui connaissent le milieu parfaitement que ce soit côté agent ou client.
D'autre part je regrette à titre personnel de pas avoir connu cette application lorsque j'ai été agent, je trouve que c'est une véritable chance financièrement et d'un point de vue évolutif. Notre application permet un paiement des heures sous dizaine par virement, les agents référencés sont briefés et managés en agence, ils sont également formés sur des postes plus complexe.

Pour ce qui est de l'évolution, j'ai des exemples très concrets qui ont permis à certains de se faire un nom auprès de clients prestigieux et qui s'émancipe dans leur métier.
La diversités des missions permet également une meilleure vision et approche du métier, en effet vous trouvez de l'événementiel, du luxe, du filtrage etc... ceci permet réellement de varier les missions et donc d’approfondir son expérience.

Concernant le fait que les agents n'ont pas besoin des appli prétextant qu'il y a assez de travail, le contre exemple est très simple, je reçois une dizaine de candidature par jour pour du travail en temps plein. Il faut être conscient que le nombre d'agents de sécurité en France est bien plus supérieur à la demande de ce fait effectivement beaucoup d'agents n'ont pas accès à du travail.

Pour notre part, nous avons réalisé une vraie avancée avec nos salariés, les prestations mises en lignes sont acceptées sur un délais très court, les agents sont satisfait, les clients également et pour finir je ne peux être que satisfait.

Nous pourrons toujours trouver des arguments pour critiquer, pour dissuader mais lorsque vous êtes issu du milieu vous ne pouvez être qu'admiratif de cette innovation.

Bonne lecture à tous

Mirza Hodzic
Equipe Gettguard

Themis 03/09/2016 20:04

Merci Athéna de relever ça !

C’est quand même fou qu’en France les innovations soient sans cesse critiquées, que le niveau intellectuel soit tiré vers le bas…

Votre vision est cloisonnée entre quatre murs, la forme est une catastrophe littéraire. Quant au fond de l’artcile, c’est d’un niveau 5ème dissertation: plat et névrosé.

C’est votre droit de tenir un blog pour « apporter une vision différente, provoquer le débat, justifier ses positions » mais le secteur de la sécurité privée a plus besoin d’innovation que de vos commentaires arriéristes.

On découvre à la fin de l’article votre ambition ratée: « Il faudrais "autre chose" ... mais j'ai déjà (depuis un moment) ma petite idée ;-) »

Vous êtes dans la sécurité ce que les télétubbies sont dans les dessins-animés: lourd, rébarbatif, abrutissant.

83-629 03/09/2016 22:37

Oui, on a compris que vous n'aimez pas la forme de l'article. Neanmois aucunes "contre analyse" ? Etes vous d'accord sur le fait que ces plateformes soient "une avancées ENORME en sécurité privée? Que grâce a eux , la securite privee est "révolutionné" ? Que grace a eux on va ENFIN avoir de la qualité ?
Je n'ai absolument pas une vision cloisonnée, je suis tres ouvert aux nouvelles technologies et les avancées de notre métier.
Ensuite je suis tres fier des VRAIES innovations en france. Par exemple blablacar :-) ou autres.

Là, ces plateformes ne repondent en RIEN aux attentes des agents du secteurs ( c'est un enorme bond en arrière ) - ils n'on pas besoin de ces plateformes pour trouver des "extras": c'est un secteur qui emploi tout le temps. Et si ils passent par cette plateforme, c'est a leur detriment total (le côté "faux independant" mais vrai esclave).

Ensuite sur mes ambitions, j'en ai beaucoup et certaines fois cela à raté, certaines on réussi, et concernant mon petit mots de la fin, c'est encore en cours :-)

Votre intervention est simplement méchante, sans aucun débat ni discussion. Ne seriez vous pas l'une de ces plateformes? ^^ jouez la franc-jeu , je suis ouvert a la discussion. Car au lieu d'être piqué comme cela, il serais plus constructif que vous preniez en compte mes arguments: vous les detruisez intelligament, ou vous vous dite " oui la il a pas tord"...

Athena 02/09/2016 17:47

Vu le niveau d'orthographe de l'auteur, je doute très fortement des conclusions de cet article...

Plygl 03/09/2016 19:45

L'orthographe ne fait pas le génie
Citations de Henri Beyle, dit Stendhal

83-629 02/09/2016 20:12

Bonjour,
Je comprend votre commentaire (pas tres constructif par ailleur), et je m'excuse du côté laxiste de mon orthographe.
Neanmoins je vous invite a lire le fond, et non la forme de mes propos. Je serais heureux de debattre avec vous des IDEES et non de mes competences orthographique.
Car si en effet, la société actuelle juge souvent sur la forme/l'apparence, avoir des difficultés orthographique n'enlève en rien la pertinence de mon analyse (enfin je pense)

Antoine 02/09/2016 14:45

Bonjour, il y a également la société ''gwards'' ( https://www.gwards.com/ ) qui se revendique être la première société à ''uberiser'' la sécurité privée... Étonné de la démarche de cette ''entreprise'' dont les dirigeants n'ont aucun agrément et aucune formation adéquate aux métiers de la sécurité, je me suis permis de saisir le CNAPS à ce sujet afin d'avoir de plus amples informations à ce sujet. Voilà plus de 3 mois que ma lettre est restée sans réponse et que je m'inquiète de l’inaction totale du CNAPS. Oui, on savait déjà qu'ils n'étaient pas vraiment très efficaces... Mais quand on les informe qu'il y a des entreprises qui rémunèrent les salariés au tarif net de 18€ de l'heure (sic !) et... sans payer la taxe du CNAPS, ça devrait justement leur mettre la puce à l'oreille !!!!

Vincent BÉNÉ 01/09/2016 20:37

Il faut dire que dernière ces plates formes se cage des dirigeants de SECURITAS.... Pour une dans tout les cas .... Posez vous les bonnes questions

Chris 05/09/2016 13:08

Ces sociétés sont des "rungis" de la sécurité. Le but etant de débaucher les agents à d'autres sociétés plus efficaces en proposant une fausse innovation déguisée qui n'est d'autre que du flan et du vent . si le statut micro entrepreneur est possible dans ce metier , je conseille aux agents de démarcher les entreprises et les particuliers plûtot que de passer par des sociétés qui vont ramasser une bonne part sans pour autant proposer un service innovant.

Chris 05/09/2016 12:54

Il faut avant tout , et avant de critiquer la forme de l'article et sa tournure d'écriture , se recentrer sur le sujet . les redacteurs ne sont pas tois des profs de français et de litterature ( moi le premier lol ) . chacun son métier , hein ?

Pour ma part , je trouve ce blog très pertinent et d'actualité. Vous parlez des dernières news et c'est très bien. Pour les critiqueurs et ceux à qui ce blog ne plait pas , il est aussi simple de tourner les talons et d'aller voir ailleurs. Pour moi ce blog est très pertinent et ne donne pas son point de vue mais relate ce qui se passe en france dane le domaine de la securité.

Pour en revenir au sujet, le trouve que ces nouvelles sociétés sont créatrices d'emploi et pourtant je ne suis pas pour une uberisation de ce genre en france .

Par ailleurs , certaines demandent d'etre micro-entrepreneur ( anciennement auto entrepreneur ) , alors que ce n'est pas possible. Les entreprises de securités privées et sint soumis à reglementation du fait de leut specificité. De plus , il faut avoir le statut de gérant et donc passer une formation specifique à la gestion de dirigeant d'entreprise de securité privée.

Auquel cas ce serait possible ( car je ne me tiens pas forcément au courant des dernières lois) , je vois pas l'interêt de passer par un intermediaire pour le faire , qui doit s'en mettre plein les fouilles au passage. Il suffirait simplement de proposer ses services en faisant le maximum de publicités et de porte à porte et ainsi de casser les prix pour prendre les marchés. Voila pourquoi je suis contre ce nouveau principe d'uberisation.