Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 11:46

L'homme qui avait saccagé l'Apple store de Dijon en septembre dernier a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Dijon, mardi 25 octobre. Ce trentenaire a été également condamné à deux ans de mise à l'épreuve et à 17 000 euros de dommages et intérêts. 

"J'étais dans un état de colère monstre"

En septembre dernier, l'homme a détruit à l'aide d'une boule de pétanque de nombreux téléphones, tablettes et ordinateurs de l'Apple store du centre commercial de la Toison d'Or à Dijon. Apple refusait de lui rembourser un téléphone défectueux, selon ses dires. "J'étais dans un état de colère monstre", a-t-il dit à la barre, en expliquant s'être senti "humilié".

La scène, entièrement filmée, avait fait le tour du monde. Sa peine a été assortie d'une obligation de travailler ainsi que d'une interdiction de fréquenter le centre commercial dijonnais. Il a également écopé d'une amende de 300 euros pour violence sur un vigile du complexe commercial.

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans Revue de Presse
commenter cet article

commentaires

chris 27/10/2016 09:28

Bjr,
Surtout qu'un "vigile" en 2016 l'Etat et son ubuesque administration en demande plus qu'à un flic!
@+

wilgrisou 27/10/2016 07:17

Triste de voir ces articles avec ce "vigile", pour le reste c'est habituel les grandes firmes exploitent et les petits encaissent...

Fred 26/10/2016 15:34

Pourquoi employez-vous toujours le terme (vigile).........

JL 31/10/2016 22:03

Bonsoir Fred,
L'administrateur du blog n'utilise as le terme "vigile". Comme vous et comme moi il sait très bien que nous sommes les "agents de sécurité". Par contre le journaliste qui écrit l'article ne sait pas faire la différence. L'administrateur ne se permet pas de changer le texte de l'article du journaliste. Il ne fait qu'apporter le contenu (sans l'éditer) sur son site.
Cdt,