Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 22:58

Et si un système d'alerte de masse piloté par les forces de l'ordre (via une simple interface Web disponible partout), informant immédiatement des centaines d'agents de sécurité présent dans une zone d'une recherche d'une personne/de la présence d'un véhicule suspect/ou de consigne de confinement sur leurs sites respectifs ...

 

Un système d'alerte de masse (SMS, MAIL, APPEL VOCAL) d'opérateurs en sécurité privée sur différents sites, déclenchés par les forces de l'ordre (Mais géré par le CNAPS) pour assurer un maillage total d'un quartier - d'un secteur - d'une zone - D'un seul coup, les forces de l'ordre bénéficierais d'une centaines , de milliers d'informateurs/observateurs  sur une zone géographique donnée.

 

 La police ou la Gendarmerie enverrais des informations strictement utiles (description de l'individu, du véhicule, de consignes spécifiques liés au confinement ou autres sur les différents site, ...).

 

Bien sûr, les opérateurs auraient comme consigne de ne pas quitter leur site respectifs, et en cas  de repérage de l'individu recherché et/ou véhicule suspect, de simplement faire remonter sans délai l'information via ce système dédié - pour en informer la police/gendarmerie. Les agents de sécurité destinataire de ce service d'alerte de masse ne sauraient pas la raison de cette recherche - cela les cantonneraient strictement à un rôle d'observateurs et d'informateurs pour les forces de l'ordre -

 

Ce sont les forces de l'ordre qui décideraient - pour chaque cas - si c'est opportun d'avoir l'aide d'un tel maillage d'informateurs/observateurs immédiatement. Imaginé donc la pertinence en cas d'alerte attentat ...

 

**********************************************************

CAS CONCRET: Une agression en centre-ville

************************************************************************

 

18h07: Un violente agression contre une femme à eu lieu en centre ville de Nice. 18h07.

18h10: Des témoins de la scène appel la Police, et décrivent l'agresseur - Homme de type Européen blouson noir avec pantalon blanc.

18h12: Le commissariat central fait un appel général sur l'ensemble des patrouilles de Police, en décrivant l'homme et le fait incriminé.

18h15: Via le "Système UMS Service Alerte", l'opérateur du commissariat (via application web sécurisé)  envoi une information de masse permettant aux opérateurs de sécurité privée identifiés dans un secteur géographique prédéterminée sur un plan (l'opérateur dessine un cercle sur le plan , d'une distance de 800 m autour du point de l'agression, cela sélectionne l'ensemble des opérateurs de sécurité  privée identifiés comme fiable dans ce cercle).

Une notifications de service (message texte, messagerie vocale et e-mail) est alors envoyé automatiquement à tout ces opérateurs de sécurité privée identifiés.

Cet opérateur indique dans le message: "  NE QUITTEZ PAS VOTRE SITE - N'INTERVENNEZ PAS DIRECTEMENT - Recherche Homme de type Européen blouson noir avec pantalon blanc environ 30 ans - SI vous le voyez, appelez le 009090909 ou cliquez sur le lien suivant pour informer les services de police."

18h25: Via le  "Système UMS Service Alerte", un agent de sécurité en poste au centre commercial "DUPOND" indique la présence sur le trottoir d'en face de sont site , à l'arrêt de Bus, d'un homme conforme à la description.

18h26: L'opérateur du commissariat indique immédiatement aux patrouilles de police la présence d'un suspect à cet arrêt de bus.

18h30: Arrestation de l'individu par la police à l'arrêt de Bus.

**********************************************************

CAS CONCRET: Attentat dans un centre commercial

************************************************************************

10:05: Des hommes lourdement armés pénètre le centre commercial "X". Nombreux morts et blessés sur place.

10:10: Le commissariat central fait un appel général sur l'ensemble des patrouilles de Police.

10:12: Via le "Système UMS Service Alerte", l'opérateur du commissariat (via application web sécurisé)  envoi une information de masse permettant aux opérateurs de sécurité privée identifiés dans un secteur géographique prédéterminée sur un plan (l'opérateur dessine un cercle sur le plan , d'une distance de 30 Km autour du point de l'attentat, cela sélectionne l'ensemble des opérateurs de sécurité  privée identifiés comme fiable dans ce cercle).

Une notifications de service (message texte, messagerie vocale et e-mail) est alors envoyé automatiquement à tout ces opérateurs de sécurité privée identifiés.

Cet opérateur indique dans le message: "  VIGIPIRATE ALERTE ATTENTAT - CONFINE VOTRE SITE selon vos procédures pré-établie."

10:15: Tout les sites ayant des agents de sécurité (et donc à priori plus risqué que les autres ou ayant du public en nombre) applique leur consigne pré-établie sur le confinement type attentat (fermeture des rideaux des commerces, fermeture des accès, personnel sécurisé, etc ...)

**********************************************************

CAS CONCRET: Véhicule en délit de fuite

************************************************************************

16h10: Un véhicule immatriculé 9090 XM 95 type POLO renverse un piéton et le tue. Et le véhicule s'enfuit.

16h11: Des témoins de la scène appel la Police, et décrivent le véhicule et la plaque de celle-ci

16h15: Le commissariat central fait un appel général sur l'ensemble des patrouilles de Police, en décrivant le véhicule.

16h18: Via le "Système UMS Service Alerte", l'opérateur du commissariat (via application web sécurisé)  envoi une information de masse permettant aux opérateurs de sécurité privée identifiés dans un secteur géographique prédéterminée sur un plan (l'opérateur dessine un cercle sur le plan , d'une distance de 3 Km autour du point de l'accident,  cela sélectionne l'ensemble des opérateurs de sécurité  privée identifiés comme fiable dans ce cercle).

Une notifications de service (message texte, messagerie vocale et e-mail) est alors envoyé automatiquement à tout ces opérateurs de sécurité privée identifiés.

Cet opérateur indique dans le message: "  NE QUITTEZ PAS VOTRE SITE - N'INTERVENNEZ PAS DIRECTEMENT - Recherche véhicule noir immatriculé 9090 XM 95 type POLO - SI vous la voyez, appelez le 009090909 ou cliquez sur le lien suivant pour informer les services de police."

16h30: Via le  "Système UMS Service Alerte", un agent de sécurité en poste statique à l'entrée du d'un site indique le passage devant lui du-dit véhicule.

16h31: L'opérateur du commissariat indique immédiatement aux patrouilles de police la présence d'un suspect à cet endroit.

16h40: Arrestation de l'individu par la police à un feu rouge.

C'est un système uthopique ? Non il existe déjà ! UMS Service Alerte

Si à l'origine ce système à été étudié pour les municipalités pour assurer des notifications de masses à des services (voirie en cas d'incident par exemple) ou des habitants en fonction de leur adresse prédéfinie (crue de rivière, risque technologique, etc ..), il peut-être décliné pour le monde de la coproduction de sécurité entre la police/sécurité privée.

 

C'est un système déjà fonctionnel actuellement.

 

Le Système UMS Service Alerte est une solution de notification de masse permettant aux organisations d’utilité publiques et privées pour transmettre des notifications de service via un message texte, messagerie vocale et e-mail. Les bénéficiaires sont les résidents et les entreprises sélectionnées en fonction de leurs adresses enregistrées.

 

En plus de l’envoi de SMS, le système utilise les notifications push sur les smartphones. Le système peut diffuser des milliers de messages par minutes et facilite la communication bidirectionnelle à travers les réponses de tous les canaux.

De plus le système utilise une technologie brevetée anti-congestion qui permet d’éviter les phénomènes de saturation des réseaux lors d’évènement nécessitant le déclenchement d’alertes en masse.

En utilisant le service d’alerte d’UMS, tous les citoyens et abonnés impactés ou pouvant être impacté par une situation, reçoivent simultanément l’information ou l’alerte. Avec UMS Service Alerte, les utilisateurs peuvent monitorer le déroulement de l’alerte en cours et générer les rapports détaillant les personnes ayant reçues le message. La visualisation et le résultat détaillés fournit à l’issue de l’envoi permet aux utilisateurs de mettre en œuvre des actions complémentaires sur la base des informations obtenues.

Comment le mettre en oeuvre ?

 

Les donneurs d'ordre/clients voulant participer au service d'alerte UMS via leur propre service de sécurité sur leurs différents sites sont invités à ce faire connaitre auprès du CNAPS.

 

Le CNAPS identifie le site, et vérifie si il est opportun de l'inclure dans ce système d'alerte UMS (positionnement, nombre d'agent, horaire de présence des agents, présence d'un encadrement pouvant gérer les agents, etc ...).

 

Une fois que le lieu est validé par le CNAPS, certains agents (chef d'équipe, responsable sécurité, ...) sont identifié par le client/donneur d'ordre comme "apte à recevoir des informations via l'UMS". Pourquoi pas un "double agrément" pour ces agents inclus dans l'UMS, un peu comme pour la palpation de sécurité ou l'aéroportuaire par exemple.

Le CNAPS intègre le site, les coordonnées de contact sur l'application UMS. ET ensuite l'ensemble des commissariat ou brigade de Gendarmerie pourraient alerté via l'interface Web, en fonction de leurs besoins, des agents de sécurité effectuant une véritable maillage d'une zone géographique.

 

 Pendant les fêtes de noël, le commissariat X veut prévenir le maximum de service sécurité des  commerces présent dans les zones industrielles de la ville qu'un véhicule YZ semble faire du repérage, qu'il faut être plus vigilent". Hop, via ce service d'alerte, on envoi massivement et en fonction de la position géographique des opérateurs de sécurité privée ces messages.

Des messages de prévention ou d'appel à la vigilance de tel ou tel risque pourraient être ainsi facilement diffusable.

 

 

BILAN

 

J'ai découvert ce service d'alerte de Masse lors du salon Expoprotection à PAris, j'ai été bluffé par le côté intuitif et les milliers de possibilités d'application dans la vie réel concernant l'alerte de masse - plus précisément pour les services de sécurité privée.

 

Dans le cadre du plan vigipirate, cela pourrait permettre d'informer tout les agents de sécurité de France (identifié via le système UMS) de mesure immédiate à prendre: vigilance accrue, confinement, etc ... ou de conseils concernants tel ou tel risque.

 

Et ce système UMS pourrait enfin faire naître une véritable coproduction de sécurité - à moindre coût et sur la totalité du territoire Français - en très peu de temps.

 

Plus d'infos:

http://www.umsalert.be/les-services-dalerte/service-alerte/

http://www.umsalert.com/wp-content/uploads/2016/06/UMS_ServiceAlertes_FR_web-1.pdf

Partager cet article

Publié par 83-629 - dans actusecu
commenter cet article

commentaires

Vincent BÉNÉ 23/11/2016 07:38

C'est une belle initiative, mais n'y a t-il pas d'autre choses à mettre en place avant .... Afin d'avoir une cohabitation cohérente entre sécurité publique et privée.
Par exemple avoir un réel partenariat. J'ai le sentiment que c'est un coup d'annonce et de partir vers une incohérence de mesure qui partirait dans tout les sens un peu comme la formation dans le secteur de la sécurité privée.

Yves 23/11/2016 04:11

T'es un dingue mec, mais au delà de plein de questions pratique qui me viennent a l'esprit, ta proposition frise le génie mec !
Vraiment très intéressant!
Et je vais me couchet moins con ce soir !
A plus !