Le blog de la sécurité privée

Imposer une protection balistique aux portiers ... ce serait pertinent !

6 Décembre 2016 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Revue de Presse

Comme je le répète souvent: il y à plus de morts d'agents de sécurité en discothèque que pour les convoyeurs de fond ... Malgré tout, aucunes obligations légales concernant leurs protection (porte blindée, gilet balistique, etc ..). C'est sûr qu'une grève des convoyeurs de fond à toujours eu plus de pouvoirs de nuisance que de "simples portiers" ...

 

Il menace le videur de la discothèque avec un pistolet semi-automatique

Un homme de 26 ans a été interpellé, dimanche 4 décembre, après avoir menacé avec une arme de poing un vigile de la discothèque Imperio Club, à Pierrelaye, à la suite de bagarres.

 

Des clients qui en viennent aux mains, un vigile qui se retrouve avec une arme sous le nez. Fin de nuit houleuse devant la discothèque Imperio Club, à Pierrelaye. Dimanche 4 décembre, vers 7h30, les policiers sont alertés pour des rixes qui ont éclaté devant l’établissement situé à proximité de la zone commerciale de la Patte-d’Oie. Lorsque la patrouille arrive sur place, le calme semble toutefois être revenu. Mais les fonctionnaires sont abordés par l’un des videurs de la boîte de nuit qui leur explique avoir été menacé par un client armé d’un pistolet. Il désigne l’individu, au visage tuméfié, qui se trouve encore sur le parking à côté d’une Audi A3.

Un calibre 7,65 mm chargé de cinq cartouches

À la vue des forces de l’ordre, le suspect prend la fuite à pied en direction du magasin Truffaut dont il escalade le grillage avant d’être finalement rattrapé et appréhendé par les policiers non sans s’être débattu. Les fonctionnaires ont par ailleurs retrouvé l’arme dont il s’était débarrassé dans sa fuite, un pistolet semi-automatique de calibre 7,65 mm et chargé de cinq cartouches. Domicilié à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), l’homme de 26 ans a été interpellé et placé en garde à vue.
 
En mai dernier, la discothèque de Pierrelaye avait déjà été le théâtre de violences. Deux clients, qui avaient été mis dehors, avaient ouvert le feu sur le gérant, âgé de 45 ans, avec un fusil à grenailles. Touchée à l’arrière d’une épaule, la victime avait été transportée à l’hôpital. Un suspect, âgé de 30 ans, avait été interpellé. (lire ici)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chris 26/12/2016 19:21

Bsr,
J'exercerais dans ce métier, il y a longtemps que je me serais équipé à mes propres frais.
Ne pas compter sur les autres si l'on peut le faire soi-même.
@+

Vincent BENE 07/12/2016 09:11

Imposer, pourquoi??? Ne l'est-elle pas de facto au travers du document unique sur les risques professionnels et éventuellement au travers du plan de prévention des risques dans le cadre de la coactivité entre donneur d'ordres et prestataire de service?? J'ai l'impression qu'en France, si une réglementation n'est pas appliquée, on ne cherche pas à faire en sorte qu'elle le soit, mais on prends des décisions plus contraignantes ... Mais bon