Le blog de la sécurité privée

Entreprise de sécurité privée: abus de biens sociaux, fraudes aux prestations sociales, travail dissimulé, fraude fiscale [ Vernouillet]

27 Mars 2017 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Revue de Presse, #actusecu

Leur entreprise de sécurité privée et de gardiennage leur rapportait gros. Et pour cause : ils menaient la grande vie aux frais de l'Etat et des organismes sociaux.

Les policiers de Dreux ont mis fin à une petite entreprise très juteuse.
Trois personnes ont été interpellées en début de semaine à Vernouillet. Un couple et un de leurs amis, âgés d’une quarantaine d’années, sont soupçonnés d’avoir monté une entreprise de sécurité privée et de gardiennage qui leur rapportait gros.

Au fil de l’enquête et des perquisitions, les enquêteurs drouais appuyés par les moyens du Groupement interrégional (Gir), ont découvert cinq appartements, deux pavillons, un entrepôt, deux véhicules, dont une Porsche Panamera, des montres de luxe, un compte bancaire et du numéraire.

Une saisie de 560.000 € qui devrait permettre à l’État de percevoir le manque à gagner de charges non payées, et de se rembourser de charges sociales qui leur ont été indûment versées. Tout a commencé par un signalement de la Caisse d’allocations familiales d’un trop perçu sur 2011-2013.

Près de 90 ans de RSA

Les policiers se penchent sur le dossier, intrigués par l’écart entre la déclaration du couple aux organismes sociaux et la réalité de leurs revenus : huit fois moins.
L’enquête découvre une société de sécurité, et une seconde sous un prête-nom. Mais aucune déclaration n’est faite ni à l’Urssaf, ni aux Impôts et, parallèlement, ils touchent des prestations sociales. Le préjudice total est, pour le moment, estimé à 250.000 €.

D’abord placés en garde à vue, ils ont été laissés libres avant de passer devant un tribunal pour répondre d’abus de biens sociaux, fraudes aux prestations sociales, travail dissimulé, fraude fiscale. En attendant, la Porsche reste au garage et contribuera à rembourser l’équivalent de près de quatre-vingt-dix ans de RSA.

Valérie Beaudoin

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

patrice 27/03/2017 10:43

!!!!!Que le nettoyage commence!!!!!!!et surtout pas de pose.Alors moi j'aimerai dire que la semaine de travail dans la sécurité est du lundi 00h00 au dimanche 24h00 donc la semaine de travail peut commencer un vendredi à 00h00 et elle finira le jeudi à 24h00;Ça dit que la semaine qui commence le dimanche a 07h00 finira le dimanche suivant à 06h59 et surtout pas 12h00 le dimanche et a partir 00h00 le lundi on lui remet 48h00 le total de la semaine serait de 12h00 du dimanche +48h00 pour une semaine ou 60h00 .