Le blog de la sécurité privée

Armée, Police, Gendarmerie: Equivalence des réservistes dans la Sécurité Privée (Garde nationale)

23 Avril 2017 , Rédigé par 83-629 Publié dans #cnaps, #actusecu, #veille, #savoir

Comme promis par le gouvernement, ces équivalences avec la sécurité privée sont des mesures mises en œuvres pour inciter les jeunes et les salariés à s’engager en masse comme volontaires  au sein de la garde nationale (voir mon article: CLIQUEZ ICI)

Donc conformément au Décret n° 2017-606 du 21 avril 2017 relatif aux conditions d'exercice des activités privées de sécurité:

Conditions d'accès des réservistes de la garde nationale à certaines activités privées de sécurité

QUI ?

Les réservistes de la police nationale, de la gendarmerie nationale et des armées et formations rattachées relevant de la garde nationale

CONDITIONS POUR CETTE EQUIVALENCE:

- Avoir servi en tant que réserviste relevant de la garde nationale, pendant une durée minimale de 3 ans consécutifs
+
- Avoir accompli les activités relevant de leur engagement pendant une durée minimale de 110 jours, dont 20 jours au titre des missions opérationnelles,
+
- Avoir suivi une formation dans des conditions précisées par un futur arrêté conjoint du ministre de la défense et du ministre de l'intérieur.

 

QUE DONNE CETTE EQUIVALENCE ?

 

  Cela permet de justifier de l'aptitude professionnelle à exercer, en tant qu'employé, l'activité d'agent de sécurité privée ( surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles ou dans les véhicules de transport public de personnes ) .

En gros cela donne la carte professionnelle "surveillance humaine et surveillance par des systèmes électroniques de sécurité"

 

EQUIVALENCE POUR ETRE AGENT DE SECURITE CYNOPHILE ?

Les réservistes de la police nationale, de la gendarmerie nationale et des armées relevant de la garde nationale sont réputées justifier de l'aptitude à exercer l'activité de surveillance et de gardiennage, avec l'usage d'un chien:

- Avoir servi en tant que réserviste relevant de la garde nationale, pendant une durée minimale de 3 ans consécutifs
+
- Avoir accompli les activités relevant de leur engagement pendant une durée minimale de 110 jours, dont 20 jours au titre des missions opérationnelles,
+
- Avoir la qualification ou un certificat d'aptitude professionnelle à être agent conducteur de chiens, délivré par le ministère aux missions duquel elles contribuent.
+
- Avoir suivi une formation dans des conditions précisées par un futur arrêté conjoint du ministre de la défense et du ministre de l'intérieur.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chris 24/04/2017 14:36

Bsr,
Tres juste raisonnement Mister kilopaes;) L'Etat exige du privé ce qu'il ne s'impose pas à lui-même sans compter ses propres arnaques en se défaussant de ses manquements et se déchargeant sur le privé pour y pallier!
@+

kilopaes 24/04/2017 10:58

comment pourrez ton dire??,c'est (la carotte) il faut surtout faire gaffe ou on se la prend la carotte .Mais c'est ce qu'ils ont trouver pour attirer des effectifs.

chris 24/04/2017 09:28

Bjr,
deja avec l'équivalence PM>cyno le Cnaps se perdait les pédales alors là les agents du cnaps vont être en burn-out!
Sans compter que l'Etat agite un chiffon devant les volontaires pour mieux les attirer mais le marché de la sécurité est bouché...toutes les places sont prises (voir pole emploi).
Donc bilan zero!

kilopaes 24/04/2017 08:51

Cette équivalence me semblent logique avec une formation minimal.