Le blog de la sécurité privée

Protection rapprochée: 14h de secourisme tactique obligatoire (contre 1h30 pour un agent de sécurité)

10 Juillet 2017 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Formation, #Secourisme

Les futures formations en secourisme des agents de protection rapprochée devrons (notamment) leur apprendre à:

- effectuer, seul et en binôme, une réanimation complète avec massages cardiaque et oxygénothérapie.
- Extraire les victimes d'un véhicule accidenté
– mettre en place et utiliser un brancard
– connaitre les méthodes de décompression/drain (insuffisance respiratoire)
– contrôler la mise en place du matériel (oxygénothérapie, pansement à valves …)
- connaitre  les méthodes de pose de perfusions ;
- Connaître : l'anatomie (veines, artères …) ; le relevage basique ;les constantes physiologiques ; la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire ; la tension artérielle ; le pouls distal et la prise du pouls ; la quantité de sang dans le corps ; la saturation pulsée en oxygène (SPO2) ; l'échelle des douleurs sur 10....

Et ce n'est pas tout !

 

La formation d'agent de protection rapprochée doit au minimum avoir 14h de Secourisme tactique d'urgence . Ce module est largement inspiré du TCC  de nos voisins Américain.

A savoir qu'aucunes formations en secourisme tactique n'est reconnue (pour le civil). Ni le TCC (USA) ni le SC (Français) n'est reconnue sur le sol français pour les civils. Mais des échos que j'ai eu font état qu'un "nouveau SST" est à l'étude concernant le secourisme tactique (ce serait donc la 1ère formation officielle civil concernant le secourisme tactique)

 

Voici le programme du "TCC bis" ou "SC bis"  à la Française applicable aux civils "gardes du corps" sur le sol Français

Présentation du secourisme tactique d'urgence aux victimes  ( 40 minutes dont 20 minutes de pratique )

Connaître :

– le contexte de la mise en place du secourisme tactique d'urgence ;
– les menaces terroristes et les différents matériels utilisés (armes blanches, armes à feux, engins explosifs improvisés, véhicules, etc.) ;
– les différentes victimes et blessures rencontrées (victimes d'explosion, de brûlure, hémorragies, détresse respiratoire, etc.) ;
– les priorités dans le cadre du secourisme civil (SST, PSC1) ;
– la notion de primo-intervenant (réflexes innés – mécanisme de survie, réflexes acquis-contrôlés) ;
– le contenu d'un kit individuel de premiers secours tactiques ;
– le carnet primo-intervenant ;


Savoir :

– identifier ses besoins et créer son kit individuel de premiers secours tactiques en fonction de l'environnement de travail.

Maîtriser les méthodes internationales:
Les 3 phases :
– extraction et soins sous le feu (Care Under Fire – CUF) ;
– soins à l'abri de la menace (Tactical Field Care-TFC) ;
– soins préparatoires à l'évacuation (Tactical Evacuation Care-TEC-TACEVAC).


Les 3 protocoles :
– SAFE-ABC : arrêter la menace (stop the burning process), évaluer la situation (Assess the scene), ne pas se mettre en danger (Free of danger for you), évaluer et agir (Evaluate pour ABC et MARCH) ;
– ABC : le blessé respire-t-il (Airways), le blessé saigne-t-il (Bleeding and Blanching), le blessé est-il conscient (Cognition) ;
– MARCHE : maîtriser les hémorragies (massive bleeding control), libérer les voies respiratoires (airways), maintenir une ventilation efficace (respiration), prévenir la détresse circulatoire (circulation), reconnaître les lésions neurologiques et l'hypothermie (head and hypothermia), préparer l'évacuation (evacuation) ;
– RYAN (réévaluer les premiers soins, protéger les blessures notamment oculaires, atténuer la douleur, nettoyer et prévenir l'infection).

Remise à niveau des connaissances générales et/ou l'apprentissage des pré requis du secourisme tactique d'urgence  ( 40 minutes dont 20 minutes de pratique )

Savoir :

– sécuriser la scène ;
– mettre en œuvre les procédures de réanimation cardio-pulmonaire (RCP),
de position latérale de sécurité (PLS), de libération des voies aériennes (LVAS) ;

Connaître :

– l'anatomie (veines, artères …) ;
– le relevage basique ;
– les constantes physiologiques ;
– la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire ;
– la tension artérielle ;
– le pouls distal et la prise du pouls ;
– la quantité de sang dans le corps ;
– la saturation pulsée en oxygène (SPO2) ;
– l'échelle des douleurs sur 10.

Gestion de crises et gestion de la scène en environnement hostile/notion du primo-intervenant  (40 minutes dont 20 minutes de pratique )

Connaître :

– les différentes situations (combat militaire ou civile et assimilé/blessé de guerre/attentat terroriste).

Connaître les protocoles d'intervention internationale :
– START (Simple Triage and Rapid Treatment)
– ABC (Airways, Bleeding and Blanching, Cognition).


Savoir :

– se protéger, protéger les autres, éviter les victimes supplémentaires ;
– reconnaître le danger et réagir en conséquences ;
– faire cessez le feu ou s'éloigner du danger ;
– établir les priorités ;
– effectuer une évaluation de la scène et établir un triage ;
– effectuer un compte rendu ;
– maîtriser l'application du déroulé des protocoles face à une situation de secourisme tactique d'urgence en environnement hostile.


Connaître la méthodologie en situation non sécurisée (les choses à ne pas faire, les choses à faire, dans quel ordre le faire).

Spécificités des blessures en secourisme tactique d'urgence ( 30 minutes )

Savoir reconnaître :

– l'hémorragie des membres/hors membres ;
– la détresse respiratoire ;
– les plaies par balles,
- plaies par couteau ;
– les blessures dues à une explosion ;
– les brûlures ;
– les fractures ;
– l'hypothermie ;

Connaître les gestes à ne pas faire en milieu hostile.

Savoir identifier les hémorragies et savoir mettre en place les actions pour les arrêtés ( 1 heure 30 dont 1 heure de pratique )

Savoir reconnaître :

– une hémorragie de membres/hors membres ;
– les méthodes de compression/bandage
compressif/seringue hémostatique ;
– arrêter une hémorragie distale et non contrôlable sans garrot et avec garrot en zone non sécurisée ;
– prendre le pouls, gérer et suivre une hémorragie (marqueur) réexaminer un éventuel garrot.

Connaître :

– les matériels permettant d'arrêter une hémorragie (garrot, pansements compressifs, seringues hémostatiques, points de compression manuels où a pression) ;
– la conduite à tenir en cas d'hémorragie contrôlée ou non ;
– les méthodes pose de perfusions ;
– la réanimation cardio-pulmonaire (30/2) sans matériel.

Savoir identifier une détresse respiratoire et savoir mettre en œuvre les gestes de secours appropriés (1 heure dont 30 minutes de pratique )

Savoir :

– reconnaître les différentes détresses respiratoires, blasts, plaies soufflantes, pneumothorax et hémothorax ;
– contrôler la mise en place du matériel (oxygénothérapie, pansement à valves …) ;
– effectuer les bons gestes.


Connaître :

– les gestes à ne pas faire ;
– les méthodes de décompression/drain.

Savoir identifier l'extraction à effectuer et la mettre en œuvre (1 heure dont 30 minutes de pratique )

Savoir :

– extraire une victime en milieu tactique non sécurisé (en rampant, par tractage, portage, extraction d'un collègue par équipement) ;
– procéder à une extraction rapide avec ou sans matériel ;
– mettre en place et utiliser un brancard ;
– maîtriser les " cadres d'ordres ".


Connaître les protocoles internationaux :

– les techniques d'extraction, " Pick and Run ", " Scoop and Run ", " Stay and Play ".

Savoir agir en cas de fractures  ( 1 heure dont 30 minutes de pratique )

Savoir :

– identifier les types de fractures (ouverte/fermée ; avec déplacement ou non ; avec hémorragie interne ou extérieure) ;
– transmettre les informations utiles ;
– mettre en place les conduites à tenir en fonctions des fractures (bras, jambes, côtes, bassin, coccyx, fracas du pied, fracas de la main) et/ou en présence d'un traumatisme crânien et/ou du rachi.

Traiter des brûlures (30 minutes dont 20 minutes de pratique )

Savoir :


– effectuer une prise en charge rapide des brûlures thermiques, chimiques et électriques ;
– évaluer rapidement l'étendue de la surface corporelle atteinte (règle de Wallace).

Connaître les bases du secours routier (1 heure dont 30 minutes de pratique )

Savoir :

– réagir en cas d'accident routier en fonction des circonstances (acteur ou spectateur/blessés ou non dans le véhicule) ;
– sortir de la " zone de mort " ;
– apporter les premiers soins dans le véhicule ;
– extraire un ou plusieurs blessés d'un véhicule hors service ou sous le danger ;
– utiliser un plan dur (planche dorsale/spine board) ;
– équiper son véhicule en matériel médical.


Connaître :

– la conduite à tenir en cas d'un ou de plusieurs blessés dans le véhicule ;
– les méthodes d'extraction et de changement de véhicule jusqu'en zone sécurisée.

Connaître la défibrillation (1 heure dont 30 minutes de pratique )

Connaître :

– les pré-requis concernant la réanimation et la défibrillation électrique externe automatique ;
– la Sectorisation des secours (A/B/C/D) ;
– l'assemblage des équipements et leurs vérifications ;
– la préparation à la défibrillation ;
– la défibrillation ;
– la sécurisation de l'entourage proche de la victime.


Savoir

– se servir d'un défibrillateur semi automatique (DSA) ;
– effectuer, seul et en binôme, une réanimation complète avec massages cardiaque et oxygénothérapie.

Apprentissage des actions pratiques des 3 phases et des 3 protocoles (2 heures dont 1 heure 30 de pratique )

Savoir prendre en charge une victime par la mise en œuvre de différentes méthodes :

– le " SAFE-ABC " (les gestes à effectuer avant de s'occuper de la victime) ;
– la méthode " MARCHE " (les actions à entreprendre pour secourir de la victime) ;
– la méthode " RYAN " (la méthode de réévaluation des victimes).


Connaître les matériels nécessaires à chaque méthode.

Mise en pratique avec cas concrets et scénarios de situations dégradées (2 heures 30 dont 2 heures de pratique )

Etre capable d'appliquer les connaissances et compétences acquises durant la formation.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

solo 16/09/2017 16:15

Formidable! Toujours plus dans la démesure! Tout cela pour exister au travers d'un programme dans un CQP! Aucun officier de sécurité d'un service d'Etat n'a cette formation, quasiment aucun. Mais oui vous êtes des experts on le sait !........En attendant on passe à coté de choses essentielles , mais continuer faite vous plaisir et surtout n'avançons pas trop vite.....

David 21/07/2017 12:26

ENORME!!! Alors qui va formé???!! Je serais curieux de savoir...!! Il va avoir du tout et n'importe quoi!! Soyons réaliste!!!
Merci 83-629 pour le suivi des news.

David 21/07/2017 11:52

Baaa Alors l'arrêté est où???!!! Curieux de voir plus clair svp, merci

David 21/07/2017 12:05

Merci beaucoup ;-)

83-629 21/07/2017 12:00

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=BBD682461F48FA2BD162A1DF16558038.tpdila07v_2?cidTexte=JORFTEXT000035045640&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000035045594

arrete du 27 juin 2017

anonimus 19/07/2017 08:58

C'est l'heure d'aller ranger les caddy sur le parking !!!!MDR

David 13/07/2017 11:02

Très bien très bien... Mais!!! D'où vient cet arrêté???!!! Comme indiquer sur les précédents messages, on sort complètement du cadre légal lié au médical... Beaucoup de gestes simples devraient être enseigner avant de vouloir apporter des gestes au delà des compétences légaux!! C'est tout et n'importe quoi!!
D'autant plus que les formateurs seront qualifiés en quoi???!!! Secourisme?? SST?? Dont rien à voir avec les qualifications!! Je sais de quoi je parle... On part en dérive même si cela part d'un bon sens.