Le blog de la sécurité privée

USP et le cercle de la sécurité: Nécessité du report du MAC

21 Septembre 2017 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Une aubaine pour les centres de formations ! Un gouffre financier pour les entreprises de sécurité et les services interne !

Qui va payer au final ? Une augmentation des tarifs pour tous les clients de la sécurité privée va devenir une nécessité ! Donc ce sera les utilisateurs - Hypermarché, aéroport, salle de spectacle, ... -  qui vont devoir passer à la caisse ... mais aussi les agents de sécurité qui sont en CDD ou sans emploi !

 

 

LE CERCLE:

MAC : il est urgent d’attendre

Le Cercle de la sécurité privée confirme son soutien au principe du MAC. La formation et la montée en compétence des agents de sécurité privée est la priorité du métier et la condition sine qua none de sa participation active à la sécurité de la Nation. C’est un des facteurs clés de succès de la professionnalisation et de la crédibilité de la profession.

Mais nous savons que le problème de financement du MAC n’est aujourd’hui pas solutionné.

Nous savons également que le paysage de la formation professionnelle va être sérieusement modifié avec le nouveau gouvernement et que les règles du jeu vont changer dans les prochains mois.

C’est pourquoi le Cercle de la sécurité privée estime qu’il faut raisonnablement reporter l’application du recyclage pour le renouvellement de la carte professionnelle (MAC) pour ne pas avoir à tout remettre en cause dans quelques mois.

Le Cercle de la sécurité privée propose donc de suspendre les discussions relatives au financement du MAC et de les reprendre lorsque le nouveau cadre de la formation professionnelle sera redéfini, probablement avant la fin de l’année.

USP:

Le dispositif de mise à jour des compétences (MAC) doit être impérativement reporté au 1er Janvier 2019 !

 
Le Conseil de l’Union des Entreprises de sécurité privée,  réuni le 20 juin,  a réaffirmé son soutien plein et entier à la professionnalisation accrue des  salariés de la profession. Cette professionnalisation passe par la mise en œuvre du Maintien et Actualisation des Compétences (MAC).

Plusieurs éléments, négligés par la puissance publique lors de la rédaction de l’arrêté, rendent indispensable le report au 1er janvier 2019  du dispositif afin de tenir compte des contraintes économiques et opérationnelles des entreprises de sécurité privée.

Point 1

– Le volume horaire du MAC ne correspond pas, à l’exception de la partie sur la sensibilisation au risque terroriste, aux nécessités objectives de terrain et aux observations présentées, depuis l’origine, par l’Union des Entreprises de sécurité privée. Il n’y a, de plus, aucune visibilité, pour les entreprises, sur la capacité réelle des organismes de formation a répondre sous quelques mois, avec les habilitations nécessaires, aux exigences de l’arrêté relatif au MAC.

Point 2

– Le coût de la formation, à la charge des entreprises, n’a pas été intégré dans les réflexions de la puissance publique et vient considérablement impacter les résultats d’une profession en forte tension et dont les marges opérationnelles sont en dégradation constante. Ce sont plusieurs dizaines de millions d’euros, à la charge des entreprises, qui sont en jeu !

Point 3

– La profession et son environnement participent au financement du CNAPS au travers une taxe dédiée dont nous ne remettons pas en cause l’existence. Cependant, le produit de cette taxe excède TRES LARGEMENT le besoin de financement du CNAPS. Cet excèdent doit être affecté, en totalité, dans l’intérêt général,  au financement du MAC, pour soutenir, notamment, la sensibilisation des agents de sécurité aux nouvelles menaces.

Le Conseil de l’Union des entreprises de sécurité privée renouvelle son attachement à un dialogue responsable avec la puissance publique. Ceci doit permettre de mieux anticiper les nécessaires modifications structurelles dont les conséquences financières peuvent mettre en péril la survie des entreprises de sécurité privée.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Billou 25/09/2017 13:55

Les textes sur les MAC ne date pas d'hier et ils n'ont pas anticipé et maintenant ils crient au loup... Lol

beaussier 24/09/2017 19:16

Bonjour. comment pouvez vous avancer ces chiffres? Vous avez consulté leurs bilans?Même si il est possible de ne pas déposer ses comptes en risquant une faible amende, eu égard des sommes brassées et des enjeux.Je les attends ou taisez vous.Cordialement.

DaissouHoudaiTune 23/09/2017 19:15

Les bien belles boite de formation ne gagnent pas assez de sous. 500.000 Euros de bénéfice pour l'une, 750.000 Euros de bénéfices pour l'autre... Elles sont à la rue, et ne demandent qu'un secours providentiel pour faire péter le bas de bilan... Que vont-ils encore nous sortir de leur chapeau ? Rions encore, la marge des petites boites de sécurité (85% du total) est tellement faible ... les centres d'appels se marrent encore quand ils demandent 1 Euro d'augmentation pour une intervention sur alarme ... Allez, dormez bien et courage !

Luc 22/09/2017 09:20

J'ai eu ma carte professionnelle par équivalence si on recule de six mois je devrais attendre 5 ans pour avoir ma première formation!!!!

Eric 22/09/2017 08:31

Ils ont jamais pensé à leurs salariés c'est pour aujourd'hui que ça change boîte de sécurité se sont toujours considérés comme des boites d'intérim les salariés sont jetables et c'est pas vraiment les l'heure donc on les formes pas