Le blog de la sécurité privée

Quand le défenseur des droits se trompe ... [Sécurité privée - Compétence du défenseur des droits]

27 Juillet 2018 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Lors de l'Audition de M. Jacques Toubon, Défenseur des droits, ce Mercredi 25 juillet 2018,

Outre le fait qu'il ne sache pas l’acronyme de "CNAPS", notre défenseur des droits dit une "grosse bétise" sur Benalla.

En effet, à partir de 17''44'20 (voir la vidéo ici: https://videos.senat.fr/video.796374_5b5656d3a03d6.auditions-de-la-commission-des-lois?timecode=11593000 ) , il indique (pour savoir si le défenseur des droits à un rôle éventuel à joué face aux agissements Mr Benalla) qu'il conviendrais si il exerce à titre principale une activité de sécurité privée.

Or une récente jurisprudence indique que ce soit une activité de sécurité privée à titre principale ou accessoire ... le soumet dans tous les cas au CNAPS (et donc au code de déontologie .. et donc au défenseur des droits).

 

Donc oui Mr Toubon, vous pouvez vous "auto-saisir" concernant les activités de ce Monsieur Benalla, et pourquoi pas creuser en même temps la légalité et les compétences des services d'ordres ou gardes du corps privés des partis politique ( A lire: http://www.83-629.fr/2018/07/lrem-en-infraction-penale-securite-privee-et-alexandre-benalla.html )

 

A lire aussi: 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonimus 27/07/2018 09:35

N'oublions pas que je général De Villiers c'est vue débarquer suite à ses propos en commission des lois si je me souvient bien. Il est risqué de s’exprimer en France, ce droit à la liberté d'expression est comme une épée de Damoclès au dessus de la tête et toute personne qui l'utilise. Certain vont perdre leur poste suite à cette affaire, pour le bien du service, en oubliant que la France était un pays de liberté d'égalité et de fraternité! Toute personne qui travaille pour la protection d'une personnalité politique ou une personne qui n'est rien, a le droit à la reconnaissance des autres. Si Mr Benalla avait était blessé en voulant protéger le Président de la République, on lui aurait remis une médaille et il aurait été encensé par tous le monde! Laissons faire la justice qui ne manquera pas de faire la part des choses!