Le blog de la sécurité privée

Service interne de sécurité SNCF/RATP et la Police/Gendarmerie... 50€/h en plus ....

16 Juillet 2018 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Conformément à  l’article L. 2251-1-1 du code des transports et du décret n° 2015-845
relatif aux prestations de sûreté fournies par le service interne de la SNCF du 10 juillet 2015,  le service interne de sécurité de la SNCF peut vendre sa sécurité interne au profit de SNCF Réseau, de SNCF Mobilités et de l'ensemble des autres entreprises ferroviaires utilisatrices du réseau ferré national ainsi que de leurs personnels, à leur demande et dans un cadre formalisé. 

C'est même une Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières qui émet un avis conforme sur la tarification de ces prestations.

 

PRIX DE VENTE DE LA SECURITE INTERNE DE LA SNCF POUR 2018


Le taux horaire d’intervention pour l’horaire de service 2018 (du 10 décembre 2017 au 8
décembre 2018) est de : 84,34 €.

Prix planché, conforme à l'autorité de régulation donc ...

plus d'informations ici: http://www.83-629.fr/2018/03/la-securite-interne-de-la-sncf-se-vend-84-34/h-pourquoi-ne-pas-imposer-un-prix-minimum-a-toute-la-securite-privee.html

PRIX DE REMBOURSEMENT DE LA SECURITE "POLICE/GENDARMERIE" LORS D'EVENEMENTS(CONCERT,FESTIVAL,FOOT):

Pour les événements à but lucratif: Jusqu'à 34€/h
–  nombre d’agents est inférieur ou égal à 50: 20€/h
– nombre d’agents est compris entre 51 et 100: 24€/h
– nombre d’agents est compris entre 101 et 500: 30€/h
– au-delà de 501 agents: 34€/h

 

LA SUGE OU LE GPSR (SNCF ET RATP): Une vente hors de prix ?

84,34€/h pour la SUGE ou le GPSR .... contre 20€ à 34€ (hors repas et hébergement) pour des policiers ou des militaires ...

 

Mais comme les futurs opérateurs concurrents à la SNCF , si ils veulent le "même" niveau de sécurité et de prérogative au niveau sanction/armement... il va falloir qu'ils débourse 84,34€/h !!

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SEB 19/07/2018 22:32

Sincèrement vous croyez vraiment que la police ne coûte que 20 à 34 euros de l'heure.
Vous plaisantez je pense ?????

Mais non suis-je bête votre intention est seulement d'acquérir des parts de marché

Je vous invite à lire la rapport de la cours des comptes sur le sujet de la sécurité privée.
la SUGE coute 84€ de l'heure mais on sait pourquoi. C'est sûrement le prix du professionnalisme.

93PSI 17/07/2018 13:19

Pour moi, le principal problème est de connaitre l'exactitude des prestations qui composent les 84€/h et qui font certainement exploser le prix par rapport au autres sociétés de sûreté. Sans parler de marges, il y a dans ces montants forcement des coûts parasites qui ne sont pas du ressort des missions SUGE et que les clients payent! La particularité du ferroviaire et du besoin en spécialistes peut justifier une partie de la différence, mais pas doubler le taux horaire. C'est en tout cas ce que vont demander les entreprise ferroviaire externe à mon avis.

Henon 16/07/2018 14:21

Bonjour, votre article est fallacieux puisqu'il compare des chiffres résultant de facteurs différents : pour la Police Nationale / Gendarmerie, les 20-34€/h représentent une indemnisation qui correspond à certaines prestations lors de services d'ordre. Pour la SUGE, les 84€/h correspondent au coût indicatif total dans le cadre d'une commande d'heures de prestation, ce n'est absolument pas une indemnisation mais un prix de revient calculé avec plusieurs facteurs de production (masse salariale, formation, fonctions support, logistique, etc). Merci donc d'éviter de parler de "vente de prestations", les deux situations sont complètement différentes.

83-629 16/07/2018 14:49

Aussi bien dans le cadre de la. Police ou de. La SNCF , le but étant normalement d'arriver à un équilibre ...
car le gros problème avec la Suge par exemple ,. C'est qu'un concurrent. A la SNCF n'aura pas le droit. De. Monter un service interne identique à celui de la SNCF... Elle ne pourra. Qu'acheter des. Prestations à la SNCF ....

Moi 16/07/2018 10:57

Vous comparez un taux horaire annuel avec un prix de remboursement qui ne represente pas un vrai taux mais une compensation et en plus pour un evenement a but lucratif. Ce qui n est pas le cas pour de la securisation des terins et des gares. J ai bien compris que vous etes un peu jaloux des pouvois et dotation de la suge/gpsr mais cet article ne veut rien dire.

Henon 16/07/2018 15:39

Le but n'est pas d'arriver à un équilibre quand on indemnise un gardien de la paix au même prix qu'un commandant de police, c'est une indemnisation de certains éléments de la prestation du service d'ordre, aucunement le paiement direct de la prestation. Pour la SUGE ce prix est un indice pour contracter un volume d'heures, un coût de revient,pas une indemnisation. Et concernant le "gros problème de la SUGE", n'oubliez pas que les futurs opérations ferroviaires, s'ils ont la possibilité de commander des prestations SUGE, n'ont aucune obligation légale de le faire.

83-629 16/07/2018 15:02

Le problème est que la SNCF est une entreprise "privée" ferroviaire.
ET que les "autres futurs concurrents, pour avoir le même "service interne" (armement, prérogative), ils sont obligés de faire "avec" la SUGE à 84€/h...
Pour moi il y à quand même un problème d'égalité de traitement

Neutre 16/07/2018 14:56

C'est sûrement pour ça que la police ou gendarmerie font appel à la suge. Une prestation avec un service spécialisé ne se brade pas. Il est important de rester neutre et de comparer le comparable.

83-629 16/07/2018 13:27

oui une compensation applicable aux autres acteurs ferroviaires (donc autre que SNCF) si eux aussi veulent un service interne armé avec des préorgatives...
A quasiment 84€/h ce "service" est vendu très cher. QUand on voit à quel taux est "vendu" une prestation similaire ... par les policiers/gendarmes