Le blog de la sécurité privée

Combien des 170 000 agents privés se retrouveront armés ? « 1 à 2 % », estime-t-on au ministère de l’Intérieur

22 Octobre 2018 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Les conditions dans lesquelles des agents privés pourront être armés se précisent. Ils seront en service courant 2019. Combien ? Entre 1 700 et 3 500, estime-t-on au ministère de l’Intérieur.

De plus en plus d’agents de sécurité seront à l’avenir armés. Certains d’entre eux le sont déjà : les convoyeurs de fonds par exemple. Or, la loi sur la sécurité publique du 28 février 2017 a élargi les missions pour lesquelles ces agents pourront être armés. Il s’agit des agents amenés à « protéger l’intégrité des personnes », plus communément appelés gardes du corps. Et des agents statiques pouvant intervenir sur de grands événements ou sur des sites sensibles (industriels par exemple). Notamment en cas de menaces terroristes.En fonction des missions, ceux-ci pourront être équipés d’armes de catégorie B (armes à feu de poing et d’épaule) ou de catégorie D (matraques télescopiques, tonfas…). Dans les prochaines semaines, des arrêtés ministériels doivent préciser la date d’entrée en vigueur de cette mesure, les conditions de formation de ces agents, les lieux de stockage des armes…

 

Un double verrou

Ce qui est déjà connu, c’est que pour pouvoir employer des agents armés, les sociétés privées devront avoir reçu une double autorisation : « à la fois du Cnaps (le conseil national des activités privées de sécurité) pour s’assurer que la société remplit les conditions pour exercer son activité, et du préfet du département concerné par la mission demandée, afin de vérifier que l’emploi d’agents armés est nécessaire », précise-t-on au Cnaps.Les formations devant encore être mises en place (300 à 400 heures par agent), ces nouveaux vigiles armés ne devraient pas être opérationnels avant le milieu de l’année 2019. Combien des 170 000 agents privés se retrouveront armés ? « 1 à 2 % », estime-t-on au ministère de l’Intérieur. Le Snes (syndicat des entreprises de sécurité) s’interroge : le coût horaire de ces agents sera-t-il rentable ?

 

 

https://www.ouest-france.fr/societe/police/il-y-aura-davantage-d-agents-de-securite-armes-en-2019-5985401

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quentin 27/10/2018 01:21

C'est bien mes collègues ne se battront plus entre eux à coup de poing mais à coup de feu, tant mieux pour les pompes funèbres :)

c 25/10/2018 21:27

Bsr,
parfois il faut franchir la ligne jaune et je préfère être jugé par 12 que d'être porté par 4!

Anonimus 23/10/2018 07:48

Et oui il va en falloir des asr pour protéger les grands patrons du cac 40 car la crise économique qui arrive va être costeau. Le medef va être content ! Ils auront leur police privée !

patrick 23/10/2018 01:55

eh ben on est pas dans la merde certains sont tellement taré qu'il va y a voir des morts certains le sont déjà avec des matraques télescopique , poing américain, y en a même avec des pistolet d'alarme

chris 24/10/2018 09:52

dis pas n'importe quoi , qui te permet de dénigrer ainsi les agents de securite ?
Tu penses bien que ce sera encadré fermement avec formation, test psy etc...ceux qui seront pas capable seront exclus du dispositif, forcément.
Par contre , une formation aussi longue, alors qu'un reserviste gendarmerie débutant et tres jeune ( des fois juste 18 ans ) , peux lui porter une arme apres 15 jours de formation et 2 jours de maniement d'arme à feu ...heu......ca , ca ne choque personne par contre. no comment....