Le blog de la sécurité privée

Effet dominos: Suite aux poursuites judiciaires de l'ancien directeur du CNAPS ... 2 maires LR tombent aussi !

6 Octobre 2018 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu, #cnaps

Soupçonné d’avoir bénéficié d’avantages en nature contre services rendus lorsqu’il était préfet délégué à la sûreté des aéroports de Roissy et du Bourget entre 2012 et 2014 et lorsqu’il dirigeait le Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps), entre 2014 et 2016, l’instance qui délivre des agréments dans ce secteur, il a été mis en examen en janvier et juillet 2016.

Dans ce dossier, les investigations ont mis en lumière les liens entre le préfet et un promoteur immobilier influent, Antonio de Sousa, patron de la société France Pierre, lui-même mis en examen en avril 2016.

Huit autres personnes mises en examen


Avec Serge Poinsot (maire LR de Vigneux-sur-Seine -Essonne), huit personnes sont mises en examen dans cette enquête. Outre le préfet et son directeur de cabinet au Cnaps, un ancien policier, le maire LR d’Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne) Jean-François Oneto a été mis en examen en janvier 2017 pour prise illégale d’intérêts, corruption passive, recel d’abus de biens sociaux et détournements de fonds publics.

 

source: https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/essonne/soupcons-de-corruption-dans-l-immobilier-le-maire-lr-de-l-essonne-incarcere-demissionne-6003643

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christophe 07/10/2018 18:08

Bsr, la corruption est sans limite dans les sphères du pouvoir étatique.
Tant que le contribuable n'est pas représenté au sein des instances judiciaires, le politocard se servira sans limite!