Le blog de la sécurité privée

Gilets jaunes: face aux craintes de débordements, la sécurité privée en plein boom

30 Novembre 2018 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Revue de Presse

Avant un troisième week-end de mobilisation des gilets jaunes, les commerçants renforcent leur sécurité en faisant appel à des agents privés. Sur les Champs-Elysées, mais aussi dans les grands centres commerciaux en région, les effectifs ont doublé.
Quelle ampleur aura la mobilisation des gilets jaunes ce samedi à Paris? Face à cette incertitude et après les débordements de la semaine dernière, la plupart des commerçants des Champs-Elysées ont prévu de doubler leurs effectifs d'agents de sécurité. Du jamais vu. 

 

"On ne peut pas mettre un policier devant chaque commerce"


Samedi, les Champs-Elysées seront fermés à la circulation mais ouverts aux piétons après des contrôles d'identité. Un important dispositif policier est aussi prévu par le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police mais après les scènes de violences de samedi dernier, la maire du 8e arrondissement appelle aussi les commerçants à prendre leurs dispositions en ayant recours à des agents privés.

"On ne peut pas mettre un policier devant chaque commerce. Les commerçants, s'ils veulent rester ouverts, il faut qu'ils assurent eux-mêmes la sécurité", estime Jeanne d'Hauteserre. 

L'essor de la sécurité privée ne concerne pas que la capitale. En effet, les supermarchés y ont aussi recours, notamment pour permettre à leurs clients d'accéder aux stations-service. Une demande qui ne cesse d'augmenter. 

"Le commerce de détail, le commerce de gros, les centres commerciaux, les supermarchés, c'est véritablement sur ce type de sites qu'on a des demandes et des demandes qui peuvent être importantes", assure Sofiane Aboubeker, président d'Arecia Sécurité.

Cette situation pourrait durer jusqu'à la fin de l'année durant les périodes de fêtes, une période cruciale pour les commerçants.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hf 28/12/2018 11:17

Bien di

Perkind 22/12/2018 06:12

Effectivement à voir comment gérer ce conflit et surtout les limites d'une personne face à une masse révoltée.

Bob 20/12/2018 10:09

Bonjour je suis en train de regarder les autres poste mais aussi les agent de sécurité vont ce mètre en grève car il sont concernées par ce mouvement de justice salariale .les agents des securite font un métier a risque est font des heures des fou pour pouvoir gagner un peut plus .cordialement

anonimus 03/12/2018 13:57

Après le carton jaune attention au carton rouge! Ne pas sous estimer la violence d'un peuple et ne pas croit que des agents de sécurité pourront résister à cette puissance! que ceux qui engagent des agents les accompagnes sur le terrain c'est trop facile d'envoyer les autres au cas pipe. Courage pour nos collègues devant cette situation qui vont subir les foudres des casseurs! Allez messieurs les dirigeants un petit coup de pouce salarial ! Regardez et analysez avant que le vent tourne!

Fabien 01/12/2018 18:21

A quoi bon embaucher des vigiles qui de toute façon n'ont pas à intervenir sur des conflits sociaux, n'ont pas d'armement, et seront assimilés à de la police et se feront agresser ...

Même à 3000 CRS contre les manifestants, c'est pas suffisant ! Alors c'est pas en doublant les APS que ça changera quelque chose ...