Le blog de la sécurité privée

Enfin ! Quatres temps : Convention sur la sécurité dans les grands espaces commerciaux

20 Février 2019 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Hier a été signé une convention sur la sécurité dans les grands espaces commerciaux (Préconisation datant de ... 2011 ! cliquez-ici pour voir)

Etait présent le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Intérieur, l'association "Alliance Commerce" (cliquez ici) ,le  Conseil National des Centres Commerciaux (cliquez ici) et Perifem (cliquez ici)  pour signer la convention sur la sécurité dans les grands espaces commerciaux !

Les grands absents !

La sécurité privée n'a apparemment pas fait partie des "invités" à cette convention-cadre ... j'espère que je me trompe ! En tout il n'a pas été fait mention de leur présence lors de cette signature ... c'est pourtant l'un des acteurs principaux pour la sécurisation d'un centre commerciale ...

La présence de syndicat USP ou SNES représentant les entreprises de sécurité privée, aurait été pertinent ! ... pour notamment encourager ce type de démarche.

Quand les donneurs d'ordres accepterons les entreprises de sécurité privée comme des apporteurs de solutions sécuritaire, et non comme des vendeurs de viande à l'heure ...

 

A quoi sert une telle convention de sécurisation ?

Créé par la circulaire du 23 mai 2011 destinée à mettre en place une convention-cadre pour la sécurisation des grands espaces commerciaux. Ce texte  permet la mise en place d'un partenariat réellement opérationnel au plan local.  

La mise en place de cette convention-cadre est à l'initiative de la préfecture, qui appréciera l'opportunité de passer pareilles conventions avec les représentants des centres commerciaux ou des hypermarchés de son ressort.

Les points forts pour les acteurs de la sécurité privée dans le "modèle" de cette convention-cadre transmise avec cette circulaire:

- Les coordonnées du représentant pour les questions de sûreté sont communiquées au correspondant police/gendarmerie - Mais aussi selon le lieu d'implantation du site,  au commissaire central, au chef de la circonscription de sécurité publique / au centre opérationnel et de renseignement de la Gendarmerie (CORG), ainsi qu'au chef de l'unité de Gendarmerie territorialement compétente.

- Utilisation de la même terminologie employée par les services de police et Gendarmerie, pour le signalement des faits relevés (dans un souci de transparence et de précision de l'analyse)

- Diagnostic de sûreté (approche globale et commune de l'analyse du risque, identification et examen des problématiques spécifiques, adaptation des préconisations).

- Élaboration de protocoles de signalement, d'échange et de circulation de l'information opérationnelle entre le directeur du site et les services de police/gendarmerie.

- Fixation d'objectifs communs précis, datés, quantifiés et mesurables visant l'amélioration et la pérennisation de la sécurité de l'espace commercial et de ses abords ( Le CLSPD conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, sera associé à cette démarche si elle existe)

- Mise en place de fiches réflexes et de bonnes pratiques (gestion d'un SDF/marginaux, mendicité agressive, présence de groupe à risques,...) pour la police/gendarmerie, service sûreté/sécurité des espaces commerciaux.

- Elaboration de protocoles identiques concernant les dispositifs d'alerte et d'intervention coordonnée entre le service de sûreté du centre commercial et le service de police/gendarmerie dont l'action doit demeurer complémentaire et rationnelle pour une meilleure réactivité et une plus grande efficacité

- Mise en place d'un règlement intérieur de sûreté: en partenariat avec les services de police/gendarmerie , il permettra de répertorier les dispositifs et moyens de sûreté existants, de conseiller les responsables et de valider les équipements ou les procédures (mise en oeuvre par le directeur du site).

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article