Le blog de la sécurité privée

UFISS II: Le retour ! [Fusion acté pour l'USP-SNES et déjà un problème ...]

13 Mai 2019 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Le Snes a voté a 98,6%pour le rapprochement avec son confrère.Une seule et unique voix contre et deux abstentions.

L'USP, s’est prononcée à l’unanimité en faveur de la démarche de constitution d’une nouvelle organisation. 

On peut dire que la fusion entre le SNES et l'USP est un plébiscite ! Le 5 juin aura lieu "normalement" la création de "l'UFISS II" lors d'une AG constitutive (Un autre nom est en cours de recherche, côté SNES à priori il y aurais une sorte de "concours" pour trouver le nouveau nom de cette future organisation liée à la fusion)

Le malaise de la FFSP et Claude Tarlet

 

Et le président de DPSA (Membre du SNES) indique clairement , sans ménagement , le malaise lié à cette fusion ... et les "non-dit".

De plus, DPSA indique aussi qu'il y a eu récemment une "généreuse" subvention par l'USP pour la FFSP

Extrait du site DPSA:

Après l’accord des deux AG SNES et USP pour le rapprochement, reste plus que jamais entière la question de la soit-disante « fédération » de la sécurité privée : la FFSP, à laquelle le SNES a eu raison de ne jamais adhérer car elle a fonctionné essentiellement comme une machine à désunir et cela devrait perdurer.

Il s’agit de l'ex-Anaps créée en 2014 par Claude Tarlet, et depuis toujours présidée par lui-même grâce à changements successifs des statuts pour cette même et unique cause pro domo. Il faudra au plus tôt se saisir de cette question tant sur le fond que sur la forme. Car il ne s’agit surtout pas, comme cela semble pourtant se profiler, de laisser Claude Tarlet es qualité reprendre d’une main : le pouvoir, la présidence et la parole qu'il a feint de concéder de l’autre.

Si c’était le cas — prévisible pour ceux qui appellent un chat un chat —, cela serait une véritable imposture, une supercherie, une trahison, un détournement scandaleux de la démarche loyale et entière de rapprochement plébiscitée par les pouvoirs publics eux-mêmes !

Nous n'avons pas engagé la disparition du SNES et de l’USP, et la construction — en lieu et place — d'une organisation consolidée et unique des entreprises de sécurité privée représentant officiellement plus de 83% du métier, pour se retrouver avec deux entités inévitablement concurrentes ! Quel gâchis prévisible cela serait pour une question de simple ego et goût personnel du pouvoir et non de l'intérêt général !

 

La FFSP qui va bien perdurer ... et même s'ouvrir à d'autres entreprises

Comme l'indique le journal En Toute Sécurité du 2 mai 2019 :

Extrait:

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article