Le blog de la sécurité privée

Palpation et fouille des visiteurs ou familles en Prison: Pourquoi pas la sécurité privée ?

12 Juillet 2019 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Le rapport sur les missions des forces de sécurité en france, indique la difficulté pour l'administration pénitentiaire de contrôlé les visiteurs, et le problème  qu'indique Sébastien Nicolas, secrétaire général du Syndicat national pénitentiaire Force ouvrière direction  :

"il est tout à fait autorisé d’effectuer une palpation de sécurité [Par les agents de la pénitentiaire] sur un visiteur. Le problème est la pudeur de l’administration pénitentiaire à appliquer le règlement stricto sensu. Pour preuve, et cela vous fera sourire, la première fois que nous avons évoqué cette possibilité dans l’administration pénitentiaire, nous ne parlions pas de « palpation de sécurité », mais de « tapotements sommaires »"

" La difficulté est liée au fait que ce sont les mêmes agents qui fouillent  les détenus, qui sont présents dans les parloirs et qui pourraient, potentiellement, fouiller les familles. Intellectuellement, et dans notre fonctionnement, ce serait un peu « schizophrène » pour ces agents "

Et pourquoi pas la sécurité privée pour le contrôle des familles ?

Dans le même modèle que la sûreté aéroportuaire, avec double agrément, créer des PIF (poste inspection filtrage" dans les prisons pour l'accès du public).

La sécurité privée ne s'occuperais pas de la surveillance ou de la palpation des prisonniers (Régalien), mais uniquement du public, comme elle le fait dans un stade de foot,  un aéroport, ou même un tribunal !

Dès aujourd'hui, l'administration pénitentiaire pourrais faire appel à des équipes de sécurité privée pour le contrôle du public "visiteur" en assurant le contrôle visuel des sacs, rayon X des bagages et/ou portique de détection pour les personnes (Pas besoin d'OPJ !). Par économie, l’administration pourrais imposer dans son cahier des charges la mise à disposition des portiques de détection et machine à rayon X !

Donc sans modifier la loi, la sécurité privée pourrais déjà "co-produire" avec la surveillance pénitentiaire, uniquement dans le secteur "famille"/"visiteurs". Ce qui libérerais certainement beaucoup d'ETP ... pour mieux surveiller les prisonniers ;-)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article