Le blog de la sécurité privée

[Sécurité Privée] Le compagnon d'une ministre épinglé pour des contrats de sécurité suspects

24 Octobre 2019 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu

Au total, sur une durée de six ans, la société de Jean-François Vigneau aura empoché la bagatelle de 2 417 274 euros hors taxes de marchés publics. Une situation dont la ministre affirme ne pas avoir connaissance. «Nous sommes très clairs, très nets. Je me suis toujours tenue éloignée de tout ça, et Jean-François ne veut pas que je m’en approche», remarque-t-elle dans les colonnes du journal.

“Le Canard enchaîné” s'est penché sur trois contrats remportés à Saint-Pierre et Miquelon par Jean-François Vigneau, conjoint de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin.

Le Canard enchaîné révèle que Jean-François Vigneau, homme d'affaires de Saint-Pierre et Miquelon, et, accessoirement, compagnon de la ministre des Outre-mer Annick Girardin, a remporté trois contrats en sûreté aéroportuaire qui posent question à plus d'un titre.

Une habilitation attribuée par le CNAPS « dans un délai record »

Pour assurer de telles missions, une entreprise doit disposer d'une habilitation au Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS) dont le traitement de la demande est de « moins de 10 jours » à « plusieurs semaines », écrit le Canard. Et d'ajouter : « Or, la veille [le 22 juillet], GSI s'est vu attribuer par le ministère de l'Intérieur, dans un délai record, l'habilitation nécessaire pour exercer dans la sécurité privée ». « Il n'y avait aucune structure de ce type dans l'archipel en 2013. Jean-François a appris dans une émission de télévision que Galileo allait s'installer dans l'archipel et qu'il y aurait des besoins de sécurité. [Je suis] incapable de dire quels appels d'offres ont été remportés par GSI », plaide la ministre auprès de l'hebdomadaire.

Les contrats ont été attribués sans qu'aucune entreprise ne vienne concurrencer celle de Jean-François Vigneau, GSI, une compagnie de sécurité privée créée le 23 juillet 2013, quelques semaines après que l'aviation civile de Saint-Pierre et Miquelon a publié un appel d'offres pour le gardiennage de la station sol Galileo. 

Plus de 2,4 millions d’euros de contrats en six ans


En avril 2017, l’aviation civile lance un nouvel appel d’offres pour le gardiennage de la station Galileo assorti d’une enveloppe de 882 648 euros hors taxes. Et à la surprise générale le marché est remporté par … GSI. Parmi les critères retenus pour son attribution apparaît : «offre économiquement la plus avantageuse». «Comme c’était la seule offre présentée, le choix a dû être ardu», explique, non sans ironie, le palmipède.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sm 25/10/2019 22:36

Ies agents de securite sont exploiter par les societe de securite privee avec des salaires misirable.ils respectent pas souvent les conditions de travail des salariers.en plus des syndics qui couchent devant les patrons voleurs au lieu de defendre les salariers.