Le blog de la sécurité privée

FLS du CEA: Agents de sécurité privée armés et l'équivalence ASR (92 heures de formation)

22 Novembre 2019 , Rédigé par 83-629 Publié dans #actusecu, #Formation

Conformément à l'Arrêté du 15 novembre 2019 pris pour l'application du III de l'article 35 du décret n° 2017-1844 du 29 décembre 2017 relatif à l'exercice de certaines activités privées de sécurité avec le port d'une arme:
 

Les personnes des FLS (Force locale de Sécurité) - service interne armé du CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives), ainsi que tout les agents de sécurité privée assurant la surveillance armée portant sur un site abritant des matières nucléaires/Dissuasion nucléaire/Site militaire  peuvent justifier, jusqu'au 1er juillet 2020, de l'aptitude à exercer l'activité d'agent de sécurité armé (ASR), pour l'obtention de la carte professionnelle "ASR", sous réserve d'être titulaires

- D'une carte professionnelle permettant l'exercice de l'activité de surveillance et de gardiennage

ET

- D'attester du suivi d'une formation de 92 heures et le contenu sont fixés comme suit :


THÈME

OBJECTIFS
Pédagogiques
généraux

OBJECTIFS
Pédagogiques
spécifiques

DURÉE
MINIMALE

Module
juridique

Connaissance de la réglementation relative à l'acquisition et à la détention d'armes et de munitions

Connaître le régime de l'acquisition et de la détention d'armes et de munitions (distinguer les différentes catégories d'armes et les conditions générales de leur acquisition et détention).

8 heures

Connaître les dispositions du livre VI du code de la sécurité intérieure relatives à l'armement des agents de surveillance armée (conditions et modalités d'acquisition, de détention, de conservation, de transport et d'usage des armes susceptibles d'être utilisées et sanctions encourues en cas de non respect de ces conditions).

Maîtriser les différents cadres juridiques d'usage des armes

Maîtriser :
- les principes d'absolue nécessité et les conditions d'application de la légitime défense dans le cadre de l'autorisation du port d'armes ;
- les autres cadres juridiques d'utilisation des armes, notamment ceux spécifiques aux forces de l'ordre.

Module
théorique

Caractéristiques techniques générales de l'ensemble des armes

Connaître les caractéristiques techniques des armes, leur entretien, les différents modes de fonctionnement, les effets des armes.

4 heures

Approfondissement des caractéristiques techniques des armes de catégorie B.

Connaître les règles générales de sécurité

Connaître les règles générales de sécurité et d'utilisation d'une arme et du puits balistique. Savoir se protéger physiquement au moyen d'un gilet pare-balle et protéger autrui.

Stockage et transport des armes

Connaître les procédures et les configurations de stockage propres aux armes (coffres, armoires fortes). Connaître les procédures de traçabilité des armes.
Connaître les procédures de transport des armes, pendant et en dehors de l'exécution de la mission.

Module pratique
et tactique

Techniques de défense et de maîtrise

Savoir effectuer, mains nues, les techniques de garde et de déplacements, de frappe (pieds et poings) et de contrôle (maintien à distance, gestion du rapprochement, mise au sol, contrôle au sol, entrave).

80 heures

Techniques de base du tir

Connaître les manipulations de base et procédures d'emploi pour utiliser une arme de poing ou une arme d'épaule, les règles de sécurité (utilisation de puits balistique, réception et transmission sécurisées) et savoir évoluer avec son arme en milieu professionnel (mise à l'étui, règles ergonomiques).

Connaître les cinq attitudes élémentaires et la chronologie du tir.

Connaître les différentes zones létales. Maîtriser les fondamentaux du tir, de tenue de l'arme, les différentes positions et situations de tir, visée, respiration, maîtrise de la détente.

Savoir effectuer un rechargement d'urgence et tactique d'une arme de poing et d'une arme d'épaule.

Savoir résoudre un incident de tir sur une arme de poing et sur une arme d'épaule.

Entraînements au tir

Savoir tirer avec une arme de poing et une arme d'épaule : tir d'un minimum de 300 cartouches (tirs statiques et dynamiques, tirs de riposte et tirs derrière protection).

Savoir utiliser son arme dans le strict respect de la gradation de l'emploi de la force

Savoir :
- prévenir les situations à risque : analyser la situation dans laquelle l'arme est susceptible d'être utilisée (reconnaissance des lieux, identification du contexte), repérer les comportements anormaux et les signaux précurseurs, agir en discrétion ;
- maîtriser les actes élémentaires (se déplacer, se poster, observer, communiquer et utiliser ses armes) ;
- travailler en binôme et en équipe (positionnement sur le terrain, communication, analyse des solutions et prise de décision, maîtrise des différentes formations) ;
- mettre en œuvre toutes les phases préalables de communication et d'avertissement avant l'intervention (dissuasion des assaillants) ;
- mettre en œuvre les procédures d'alerte (forces de l'ordre et secours) et mettre en place les mesures de sécurité (confinement, évacuation, interposition, etc.) ;
- travailler en coordination avec les services publics (forces de l'ordre et secours) ;
- réagir immédiatement dans le respect du cadre légal de la légitime défense.

Gérer un incident avec le recours aux armes

Savoir :
- situer l'utilisation des différentes catégories d'armes autorisées dans le cadre de l'intervention graduée (définition des moyens de réponse adaptés à la gravité de la menace) et les maitriser dans différentes situations (en déplacement, en situation de stress, etc.) ;
- adapter la réaction à la menace, en fonction du lieu, des horaires, des agressions (assaillant unique/multiple, intrusion, agression verbale, avec véhicule, etc.), de l'équipe en activité (binôme ou pluralité d'intervenants) et des catégories d'armes portées.

Connaître les mesures à prendre après l'utilisation de l'arme

Savoir :
- rendre compte de l'utilisation de son arme et de la situation (hiérarchie, forces de l'ordre, client, secours, autorité judiciaire) ;
- réagir après un accident survenu au cours de l'utilisation d'une arme et d'un tir : préserver les traces et indices, sécuriser une zone, assister les victimes, coopérer avec les forces de l'ordre.

Effectuer une inspection visuelle des bagages et une palpation de sécurité sans risquer d'être désarmé

Maîtriser les techniques d'inspection visuelle et de palpation en étant armé.

 

Les agents de sécurité privée assurant la surveillance armée portant sur un site abritant des matières nucléaires/Dissuasion nucléaire/Site militaire  ayant obtenu une carte professionnelle permettant l'exercice de l'activité d'ASR  sur le fondement du présent arrêté doivent suivre des entraînements réguliers dont la durée et le contenu sont fixés comme suit :

 


THÈME

PARTIE

OBJECTIFS
Pédagogiques
généraux

OBJECTIFS
Pédagogiques
spécifiques

DURÉE
MINIMALE

Entraînement
pratique

Maniement et sécurité des armes

Intervention graduée et sécurisée de l'agent

Savoir :
- utiliser son arme dans le strict respect de la gradation de l'emploi de la force et des règles de sécurité ;
- gérer un incident avec le recours aux armes ;
- connaître les mesures à prendre après l'utilisation de l'arme.

2 séances par an de 7 heures de mise en situation, soit 1 séance par semestre

S'entraîner à tirer avec son arme de service, dans le respect des règles de sécurité et du cadre juridique d'emploi des armes.

4 séances d'1 heure par an dont 15 min de rappel des consignes de sécurité et du cadre juridique soit 2 séances par semestre, espacées d'au moins 1 mois et d'au plus 4 mois, au cours desquelles sont tirées 30 cartouches (20 tirs de riposte et 10 tirs d'intervention) par arme à feu portée

 


A l'issue de chaque séance d'entraînement, une attestation de suivi est délivrée au stagiaire et les tirs validés sont inscrits à son carnet de tir.

 

1er renouvellement de la carte pro ASR
 

 

 Pour le premier renouvellement de leur carte professionnelle permettant l'exercice de l'activité d'agent de sécurité armé , les agents de sécurité privée assurant la surveillance armée portant sur un site abritant des matières nucléaires/Dissuasion nucléaire/Site militaire   doivent justifier du suivi d'un stage de maintien et d'actualisation des compétences dans les mêmes conditions que celles prévues à l'article 6-1 de l'arrêté du 27 février 2017 susvisé. Elles doivent en outre justifier d'une formation dont le contenu et la durée sont fixés comme suit :

 


THÈME

PARTIE

OBJECTIFS
Pédagogiques
généraux

OBJECTIFS
Pédagogiques
spécifiques

DURÉE
MINIMALE

Module
théorique

Connaissance générale des armes de catégorie D

Caractéristique techniques générales des armes de catégorie D

Connaître les caractéristiques générales de l'ensemble des armes de catégorie D susceptibles d'être portées par les agents de surveillance renforcée, leur mode de fonctionnement et les effets de leur utilisation.

45 minutes
   
Règles générales de sécurité

Connaître les règles générales de sécurité et d'utilisation des armes de catégorie D.
Savoir se protéger physiquement et protéger autrui.

45 minutes
   
Stockage et transport des armes de catégorie D

Connaître les procédures et les configurations de stockage.
Connaître les procédures de traçabilité.
Connaître les procédures de transport pendant et en dehors de l'exécution de la mission.

30 minutes

Module
pratique

Maniement des armes

Connaître son arme et savoir l'utiliser dans le strict respect de la gradation de l'emploi de la force

Savoir effectuer les techniques de garde et de déplacements, de frappe (pieds et poings) et de contrôle (maintien à distance, gestion du rapprochement, mise au sol, contrôle au sol, entrave) avec une matraque de type bâton de défense télescopique.

10 heures

Savoir effectuer les techniques de garde et de déplacements, de frappe (pieds et poings) et de contrôle (maintien à distance, gestion du rapprochement, mise au sol, contrôle au sol, entrave) avec un tonfa télescopique.

10 heures

Savoir utiliser les générateurs d'aérosols incapacitants ou
lacrymogènes relevant de la catégorie B.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christophe 22/11/2019 18:12

Bsr, les agents de sécurité propres au CEA sont tres souvent des ex-agents PN/GN/militaires et donc assermentés.
@+

Gengen 23/11/2019 19:14

C’est faux !!
Ils ne sont plus assermentés. Ils l’etaient c’est vrai à une époque...