Le blog de la sécurité privée

JO 2024. Le recrutement des milliers d’agents de sécurité « pas réalisable à ce stade » selon le GES

18 Décembre 2019 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Revue de Presse

Alors que sécuriser les sites des JO-2024 nécessitera le recrutement de milliers d’agents de sécurité privée, le principal syndicat d’entreprise de sécurité privée alerte sur le fait que ce n’était pas « réalisable à ce stade » dans un secteur pénalisé par son manque d’attractivité.
« À l’aune de la Coupe du monde de rugby 2023 et des Jeux olympiques de 2024, pour lesquels il est fait état d’un besoin supplémentaire de 20 à 30.000 personnes […] ça ne me semble pas réalisable à ce stade », a déclaré Frédéric Gauthey, président du Groupement des entreprises de sécurité (GES), le plus grand syndicat professionnel du secteur.

 Les salaires sont extrêmement faibles puisque 50 % de nos effectifs sont payés au niveau du Smic. Dans ces conditions, nous ne sommes pas attractifs et donc nous avons énormément de mal à recruter », a expliqué le président du GES.

« Il faut que nous puissions monter en gamme en revalorisant les rémunérations mais aussi les formations. Tout cela a un coût. Il faut arrêter la spirale descendante des prix », a-t-il ajouté en marge de son intervention. « Le secteur de la sécurité privée doit se réformer et l’État doit jouer son rôle en assurant une meilleure régulation », a-t-il fait valoir, plaçant ses espoirs dans la rédaction du futur livre blanc sur la sécurité intérieure en cours d’élaboration.

Lors de son intervention, M. Gauthey a mis en avant ses craintes sur le risque de recours à une main-d’œuvre en provenance d’autres pays que la France. « Dans un pays qui a trois millions de chômeurs, comment peut-on imaginer un seul instant, que nous allions chercher de la main-d’œuvre dans des pays européens, par exemple l’ex-bloc de l’Est ? Ça serait un échec moral retentissant. Les JO doivent avoir un impact économique national »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Said Kaid 19/12/2019 00:07

Bonjour j'aime bien ce travail c'est ma passion