Le blog de la sécurité privée

Agents de sécurité internes au Sénat : Sûreté et sécurité incendie, les deux bien compatibles (dans ce cas) !

9 Septembre 2013 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Sécurité incendie-sécurité privée

Le recrutement de trois agents de sécurité pour le palais du Luxembourg m'a permis de découvrir que les agents "internes" du Sénat font aussi bien de la sûreté que de la sécurité incendie.

 

senat.jpg

 

Or, sauf erreur de ma part, le palais du luxembourg (Senat) est bien un ERP ... cet établissement est donc soumis au réglement du 25 juin 1980. Après je ne sais pas si le réglement du 25/06/80  impose ou non la présence d'agents de sécurité incendie dédiés (cf MS 46) ... mais il n'empêche que la "fiche de poste" de l'agent de sécurité du Sénat est très explicite :

 

l'agent de sécurité du Sénat aura des missions de sûreté ... mais aussi de sécurité incendie ! ( et d'accueil accessoirement) 

 

Donc le Sénat (et indirectement l'Etat donc) ne trouve rien à redire au fait que ses agents de sécurité "internes" fassent de la sûreté, de l'accueil ou encore de la sécurité incendie. Pourtant, pour ce qui concerne le secteur privé, le ministère de l'intérieur veut absolument "cloisonner" les métiers ? Interdire le "cumul" d'activité  en sûreté/sécurité incendie en même temps ? Donc a priori, pour un site "ERP" aussi important que le Sénat, aucun problème "sécuritaire" n'est soulevé lorsque des agents de sécurité "incendie" interviennent aussi dans la sûreté (et même dans la fonction d'accueil ^^). 

 

Donc soit le Senat est "hors cadre légal", soit cette situation ne génère aucun risque supplémentaire : sur un site de type ERP, les agents SSIAP peuvent assurer aussi bien des missions de sécurité incendie, de sûreté ou encore d'accueil ! Cette situation pourrait intéresser de nombreux sites ERP/IGH : avec la crise actuelle, pour réduire les budgets "sécurité incendie", rien de tel que de rendre ces missions complémentaires à des missions de sûreté/accueil...

 

 

Pour concourir à ce recrutement d'agents de surveillance, le sénat impose (entre autres):

- Être titulaire de la qualification d’agent de sécurité incendie et d’assistance à personnes (SSIAP 1) ou d’un titre équivalent

- Être titulaire de l’unité d’enseignement « Premiers secours en équipe de niveau 2 » (PSE 2)

- Justifier, à la date de clôture des inscriptions et au cours des dix années précédant celle-ci:

             -  soit d’au moins trois années de services actifs comme sapeurs-pompiers militaires ou professionnels ;

             -  soit d’au moins trois années d’exercice professionnel dans un service de sécurité incendie.

 

Donc vous voyez bien que le "profil" de recrutement est clairement centré sur la sécurité incendie. Pourtant, les agents auront des missions de sûreté (filtrage des véhicules, contrôles de personnes etc.) et d'accueil (Standard etc.).

 

Après avoir lu cela, je vous invite à vous plonger dans les annales de ce concours 2010-2011 .. EN CLIQUANT ICI . Vous verrez les connaissances requises ... aussi bien en sécurité incendie qu'en sûreté (et en mathématiques accessoirement ^^) !

 

A quand une transposition de cet état de fait dans le privé, au profit des entreprises françaises ?  A quand une dérogation similaire pour les acteurs du secteur privé ?

 

NOTA: Il se pourrait aussi que le Sénat fasse "tourner" son équipe de surveillants, qui serait dans ce cas assignée à une mission exclusive de sécurité incendie (par exemple, les trois agents prendraient à tour de rôle la "casquette" SSIAP sur une journée/nuit). D'ailleurs, si quelqu'un pouvait infirmer ou confirmer cette hypothèse (conforme au MS 46), je l'en remercierais. En tout cas la fiche de poste ne laisse aucun indice prouvant le choix de cette option.


Ci-après la description du poste de l'agent de sécurité du Sénat :

 

 

STATUT
Les Surveillants du Palais sont des fonctionnaires du Sénat. Les fonctionnaires du Sénat sont régis par un statut particulier, établi par le Bureau du Sénat, qui leur assure la qualité de fonctionnaire de l'État, en vertu de l'article 8 de l'ordonnance n° 58-1100 du 17 novembre 1958 modifiée, relative au fonctionnement des assemblées parlementaires.
Recrutés par voie de concours spécifiques, les fonctionnaires du Sénat ont vocation à effectuer l’intégralité de leur carrière au Sénat.
Des possibilités de mobilités temporaires à l’extérieur du Sénat existent néanmoins, dans des conditions fixées par le Bureau du Sénat.

 

FONCTIONS
Le cadre des Surveillants du Palais est placé sous l'autorité du directeur de l’Accueil et de la Sécurité du Sénat.
Les Surveillants du Palais sont chargés de veiller de jour et de nuit à la protection des personnes et des biens dans les locaux du Sénat (Palais du Luxembourg et dépendances) et à y prévenir les sinistres.
Leur mission est triple :
- assurer la sûreté du Palais et de ses dépendances, grâce au contrôle des accès et à l’application de consignes de circulation des personnes et des véhicules (sur des postes tenus en intérieur et en extérieur, ce qui implique des stations debout prolongées) ;
- assurer la sécurité incendie du Palais et de ses dépendances et prévenir tout risque de sinistre
- assurer le secours aux personnes dans le Palais et ses dépendances.
En outre, les Surveillants du Palais répondent aux appels téléphoniques reçus au standard du Sénat la nuit (uniquement lorsqu’il n’y a pas de séance publique), les dimanches et jours fériés.
Ils doivent se conformer, en matière de recyclage, aux prescriptions de l’arrêté du 2 mai 2005 du ministère de l’Intérieur relatif aux missions, à l’emploi et à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des éta blissements recevant du public et des immeubles de grande hauteur.
Au cours de leur carrière, les Surveillants du Palais peuvent, en fonction des besoins, et à l’issue d’une procédure de sélection, exercer les fonctions de contrôleur de sécurité. Ils assurent alors principalement la permanence du poste central de sécurité.
Les Surveillants du Palais sont tenus au port d'un uniforme.
Leur service s'effectue par équipes travaillant de jour et de nuit, les dimanches et jours fériés compris.
source:
Voir aussi:

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

James LAWSON 16/09/2013 15:42


Bonjour Yves,


A mon interprétation, la « multiplication des critères » n’est ni plus, ni moins qu'une optimisation de l’exploitation de la prestation.


Il y a au fait très peut d'établissements où la présence des agents SSIAP, comme définis dans le 02/05/2005, est obligatoire (je pense notamment aux hôpitaux, aux salles d’expositions, centres
commerciaux, centres de doc, IGH…). Si nous reprenons les critères de l’annonce du Palais et nous les appliquons à un marché « privé » nous aurons le même résultat : les agents qui
font de la sûreté, la sécurité incendie, les premiers secours et même de l’accueille en tout cohérence avec la réglementation en vigueur.


ATTENTION ! Il n’est pas demandé aux agents au Palais de faire de l’accueille. Là,
je trouve, l’administrateur nous malmène légèrement. Ils ne font que répondre au standard, et ceci pendant les heures très spécifiques. « L’accueille », par contre,  est un geste
élémentaire et primordial d’un agent de sécurité. Au moment du filtrage les premières questions d’un agent doivent être « Qui est vous ? Où voulez-vous aller ? ». Sinon sa
mission (le contrôle des accès) devient un échec : à quoi bon de laisser accéder quelqu’un qui s’est trompé d’immeuble, ou ne sait pas où se trouve le bureau de l’hôte/esse qui va l’annoncer
auprès de son interlocuteur ?


Si une banque souhaite avoir la sécurité de son ERP de la première catégorie sous-traitée à une entreprise privée de sécurité, quels agents peut l’entreprise proposer à son client ?


Les agents de prévention et de sécurité (CQP-APS) !


Ces agents sont formés dans la sûreté, la sécurité incendie et l’assistance à personnes (voir le 03 aout 2007 mod). Il n’est pas si difficile de justifier qu’ils répondent au téléphone puisqu’ils
ne le feront que la nuit (« uniquement lorsqu’il n’y a pas de séance public »), les dimanches et jours fériés. Pendant ces heures là il n’y a personne au bureau, mais il
pourrait avoir une information que le client veut passer au prestataire immédiatement (arrivé du PDG à une heure inattendue, ou information d’une manifestation devant l’immeuble…). Tout appel des
clients de la banque (et c’est sure qu’il y aura toujours un client qui n’a rien autre à faire que d’appeler sa banque à trois heures du martin pour raller de quelque chose) recevront le même
traitement : « Rappelez pendant les heures de bureau, svp. »


Filtrer le transfère des appels est comme filtrer les accès des personnes. Alors pourquoi pas la sécurité du moment que cette tache reste secondaire ?


Puis, si le client insiste que les agents de prévention et de sécurité soient tous diplômés SSIAP, c’est son droit. L’obligation de SSIAP dans son ERP 1ère catégorie n’existe pas, mais
s’il le souhaite ça lui regarde (commentaire 15 de DavidB).


Très bien… nous mettons les agents carte pro avec un diplôme SSIAP et nous faisons payer le client plus cher ces agents pour cette lux. Ceci s’appel une « exploitation optimale » de la
prestation et non pas « un cumule d’activité ». Les taches confiées aux agents sont les taches pour lesquelles ils sont formés et habilités à accomplir (avec ou sans diplôme SSIAP).


Nous avons désormais les agents qualifiés (voir doublement qualifiés) à répondre, en tout cohérence avec la législation, aux exigences du client.


 


La banque, tout comme l’Etat, n’a pas à justifier cette utilisation des agents puisque la réglementation la lui permet.


Cdlt,

Yves GODIER 16/09/2013 01:02


je rajoute, james , que la question  mérite débat sur la base de l'admin du blog mais ne mérite pas le détournement d' incompréhension , voire de manipulation qu'elle à eu a subir.


Je me suis pas donné  la peine de répondre a cette question car je sais pertinement ce que nous devons tous penser. Ce qui est destetable, je ne l'accepte pas, vous l'aurez compris.


Vous, vous le faites  avec tac, classe, c'est toute la nuance....


 


 

Y 15/09/2013 06:58


Bonjour james, la multiplication des critères lors de la selection peut etre une bonne chose, mais elle peut etre aussi parfois etre discutable, voire suspicieuse sur le profil réel que l'on
recherche.


En gros il est peut être déja admis que ces postes a pourvoir ne le sont que "virtuellement" et que l'on sait pertinement qui on veut recruter.....


A mon avis pour ce type de place (certe prestige) çà va pas se pousser au portillon, ou justement on peut aussi multiplier les critères pour éviter un trop grand nombres de prétendants.


Enfin je pourrais douter de l'impartialité d'un ou de plusieurs membres du jury dans le cas ou un candidat se présenterais avec un "coup de pouce".


Qui peut dire que les critères à l'oral sont compréhensible pour le commun des mortels.


 

James Lawson 15/09/2013 00:50


Bonsoir,


Je suis surpris de voir la passion qu’a générée ce sujet (bien que les interlocuteurs ne soient pas nombreux). J’ai lu tous les postes avec beaucoup de soin pour être sure de bien comprendre les
propos de chacun. Bien que j’arrive dans le débat avec un peut de retard, je me permets de partager ce que je comprends d’être le sujet et les conclusions que j’en tire :


Le Senat veut embaucher trois agents pour s’occuper de la sécurité, la sûreté et l’accueille au Palais de Luxembourg. Le Senat doit donc clarifier le statu de ces agents par rapport à la
réglementation en rigueur. Nous sommes tous d’accord que ceci veut dire d’abord le 25/06/1980 (MS46) puisque le CSI, livre VI ne s’applique pas vu que les agents sont de droit public et non pas
de droit privé.



Alors regardons le MS46 du 25 juin 1980 :


 


« Composition et missions du service


§ 1. Pendant la présence du public, le service de sécurité incendie est composé selon le type, la catégorie et les
caractéristiques des établissements de l'une des façons suivantes :


a) Par des personnes désignées par l'exploitant et entraînées à la manœuvre des moyens de secours contre
l'incendie et à l'évacuation du public ;


b) Par des agents de sécurité-incendie dont la qualification est définie à l'article MS 48 ;


c) Par des sapeurs-pompiers d'un service public de secours et de lutte contre l'incendie ;


d) Par la combinaison de ces différentes possibilités, déterminée après avis de la commission
compétente. »


 


Tout de suite nous constatons qu’il n’y a aucune obligation d’agent de sécurité incendie « dont
la qualification est définie à l'article MS 48 ». Ceci reste une option, mais nullement une obligation. Il suffit que les personnes désignées soient
« entrainées » à un niveau jugé « acceptable » par l’exploitant de l’immeuble et validé par la commission compétant. Un coup d’œil sur les dispositions particulières (type
W : administrations…etc.) nous fera comprendre que les agents décrits dans le « MS46 §1. a) » feront l’affaire (W13). Aucune obligation d’agent de sécurité incendie (type
02/05/2005). Simplement des « personnes » « désignées » et « entrainées ».


Qu’est-ce que ceci implique ?


N’importe qui peut faire de la sécurité incendie au sein du Senat du moment qu’il a reçu l’entrainement nécessaire. Aucune obligation d’être dédié aux « missions spécifiques »  ou
aux « taches de maintenance technique », ni même de permanence au PC ! Le secrétaire du ministre, voir le ministre lui-même, ou le jardiner, peuvent être composants du service de
sécurité du palais.


Alors quel est le titre des fonctionnaires désignés à faire de la sécurité/sûreté/accueille ?


Je reprends l’annonce du site même du Senat : des « surveillants »


http://www.senat.fr/emploi/surveillant_palais_2013.html


Pas d’ « agents de sécurité », ni « agents de prévention et de sécurité », juste « surveillants »


Si le Senat décide que les agents d’accueille, ou ex-pompiers, ou ex-policiers doivent faire de la sécurité/sûreté, ça ne regard personne autre que le Senat. Le Palais du Luxembourg choisira
comme ça lui chante et la législation n’a rien à dire puisque la législation le permet.


 


Maintenant pour répondre à la question « pourquoi avoir demandé les candidats avec une expérience de SP ? », il faudra éventuellement voir qui est le directeur de la
sécurité/sûreté au Palais. Souvent ce genre de décision est un résultat direct du parcours de la personne qui la prise : si le directeur est ex flic il demandera les candidats ex flic, s’il
est ex militaire il cherchera les ex-militaires, s’il est ex pompier il recrutera les ex-pompiers…


Cordialement,

DavidB 13/09/2013 19:57


Allez Mr Godier!
Parlez nous encore de prévention incendie qu'on puisse continuer à rigoler !

Y 13/09/2013 19:24


Toi çà a l'air de te géner, moi pas, arrete de te prendre au sérieux et reste sur ton FB et ton site moisi avec tes potes.....(enfin ceux qu'ils te restent....)


A bon entendeur...

DavidB 13/09/2013 19:11


Mouarf mouarf!


Bon allez j'arrête de vous instruire!
ps: sur la page Facebook de SSIAP.COM votre photo fait fureur!
Allez y donc la dédicacer

Y 13/09/2013 13:12


Je n'ai jamais ecrit cela! mais comme vous detournez tout les propos c'est pénible.


Vous n'avez aucune connaissance de ce que je parle car vous ne connaissez ni le métier de SP ni le secteur privé.


Moi je me cache pas derrière un proxy et je ne traite pas tout le monde d'incapable


 


Je n'ai pas fini major de promo de partout, je dis bien PARTOUT ou je suis passé en qualif ou diplôme pour rien.


 


On pourrait parler des préventionnistes et des prévisionnistes chez les SP pendant des heures, Là vous découvriez le faible niveau de connaissances techniques dont certains font preuve (surement
vos potes affidiés au GSSIAP et SSIAP.COM)


On pourrait parler des préventionnistes dans le secteur privé, cette niche de vieux aigri , qui n'en on pas encore assez de la retraite et qui font des dossiers de M......


 


Moi je suis reconnu en BRETAGNE  > RENSEIGNEZ  VOUS avant de dire des conneries depuis plus de 6 ans  > CONTACTEZ MES CLIENTS > LES SERVICES PREV > LES PREFS > LES
MAIRIES > vous risquez d'etre surpris.


A croire que dans mon département et en bretagne ils prennent des libéraux complétement gogol...


Cela suffit ET JE LE DIT A L'ADMIN AUSSI, LA PROCHAINE INTERVENTION DE MONSIEUR DAVID MOHAMED BALME A MON EGARD FERA L'OBJET D'UNE DEMARCHE PEU ENVIABLE....


Vous êtes prévenu.


 

DavidB 13/09/2013 07:35


Jéfédéfote! désolé imposssible d'éditer

DaviB 13/09/2013 07:06


Mr Yves Godier, spécialiste de la prévention, relisez l'arrêté du 25 juin 80 vous y apprendre que le service de sécurité incendie peut être tenue par des personnels SSIAP privé ou par les
services publiques de secours!



 

Yves GODIER 13/09/2013 04:56


Je rajoute que ce dernier code, à bien été appliqué pendant des années, fautes de reglementation précises hors loi. d'ailleurs , je pense que c'est un bon sujet et je m'egare...comme d'hab!


Bref reparlons  sénat versus loi versus bien pensant > versus débat sain

Yves GODIER 13/09/2013 04:43


le "code thétrale" en terme de sécutité incendie n'est plus applicable depuis un certains nombres d'annés a PARIS puisque dans votre dernière phrase votre ignorance nationale semble etre locale.


 

DavidB 12/09/2013 23:02


 


"C'est comme ça" que les sociétés de sécurité vendent des prestations de sécurité incendie depuis... Euh... tout le temps en fait (et en tout cas depuis avant la
création de la sécurité incendie en tant que telle !)


Vous semblez avoir un problème avec l'histoire et les dates
Jetez donc un oeil par exemple sur l'histoire des SP qui assuraient la prévention incendie dans les théatres et cinémas à l'époque ou le peuple n'avait pas encore de  télévision. Et les
textes actuelles prévoient toujours que les SP puissent assurer de telles missions...
Bon, maintenant je n'ai plus rien à dire.
Bonne lecture.

Eric DAVOINE 12/09/2013 22:51


Et sous prétexte que "c'est comme ça" il est obligatoire de baisser les bras ?


"C'est comme ça" que les sociétés de sécurité vendent des prestations de sécurité incendie depuis... Euh... tout le temps en fait (et en tout cas depuis avant la création de la sécurité incendie
en tant que telle !)


Et pourtant cela ne vous empêche pas de vous battre (depuis la mise en place de la carte pro en tout cas) contre cet état de fait ?


Et puis, pour revenir sur votre légendaire tolérance, je revendique le droit d'avoir un avis différent du vôtre et de pouvoir l'exposer sans me faire reprendre de volée ni juger sur mon
"incapacité à comprendre les textes".

DavidB 12/09/2013 22:36


Mr Davoine, vous semblez vivre dans le monde des bisounours!
Revenez sur terre!
Oui l'état fait ce qu'il veut et cela n'est pas nouveau!
C'est comme ça que des policiers peuvent sortir de prison et retrouver leur postes (le dernier exemple étant les nombreux policiers de la BAC de marseilles)! C'est comme ça que nos maires,
sénateurs, députés et même ministres peuvent avoir été condamanés à de nombreuses reprises et être toujours en activité! C'est comme ça que le préfet Blanchou, délégué interministériel à la
sécurité peut toujours être en poste malgré une condamnation pour mise en danger (volontaire) d'autrui et après menaces et délit de fuite!
Oui c'est comme ça!
Alors arrêtez de me faire rire avec cette histoire de SURVEILLANTS au Sénat qui d'après vous devraient avoir ceci ou ne pas faire cela et d'exemplarité de l'état!

Eric DAVOINE 11/09/2013 21:42


ça y est je viens enfin de comprendre ! Ouf 


En fait, vous rédigez tout au second degré pour voir qui craque le premier.


"L'Etat n'a pas à montrer un quelconque exemple puisqe les règles qui lui sont applicables ne sont pas les mêmes que dans le privé"


JM Le Pen (ou Hassad, c'est plus d'actualité) au pouvoir ne dirait pas mieux !


Au nom de quoi l'Etat ne se devrait-il pas d'être exemplaire ? 


Que l'Etat soit exceptionnel dans certaines fonctions étatiques me parait entedable (surtout si ces fonctions n'existent pas dans le privé). Mais que pour des fonctions existant dans le privé,
l'Etat ne soit pas soumis à la règle me semble dubitatif. 


Et quand l'Etat décide de n'appliquer que certains textes alors, cela frôle la mascarade ou le ridicule.


Et forcément administration et politique n'en sortent pas grandis aux yeux du citoyen (qui ne peut rien comprendre bien entendu puisqu'il est "simple" lui !)


 

DavidB 11/09/2013 20:53


Mr Davoine vous semblez ne pas bien comprendre!
L'état n'a pas montrer un quelconque exemple puisque les règles qui lui sont applicables ne sont pas les mêmes que dans le privé.
Un fois que vous aurez compris cela peut être que vous arriverez à avoir un bon raisonnement ;)

DavidB 11/09/2013 20:50


Sur d'autres forums! Mouarf!
Sachez que contrairement à vous "Y" ou Mr Godier, si c'était le cas je n'aurais pas besoin de me cacher derrière un pseudo!
Mais vous avez raison! Il n'est pas utile que je vous réponde cependant je me suis permis de le faire dans l'article en rapport avec les DAAF là ou vous parlez de lever de boucliers sans même
être capable de relever les incohérences du contenu de l'article! Heureusement que sur votre site "sos-incendies.com" vous annoncez être un pro de la prévision et de la prévention!
A mourir de rire!
Si vous avez d'autres remarques, n'hésitez pas, je me ferais un plaisir ;)

Eric DAVOINE 11/09/2013 20:47


un "intéret financier" ? wouaw ! L'admin a des visées d'envergure nationale alors maintenant ?


Ceci-dit, si tous les créateurs et animateurs de blogs devaient être détachés financièrement du sujet de leur blog, les échanges s'appauvriraient vite..


Bon allez, sans revenir sur cette remarque sans intérêt réel, recentrons-nous sur le sujet.


Je vais me permettre de citer, une fois n'est pas coutûme, un expert du métier : "Mais vous ne savez pas lire et vous n'avez rien compris !"


Le sujet consistait à évoquer le fait qu'il serait souhaitable, pour l'Etat, de montrer l'exemple, cela permettrait peut-être de clarifier la situation. Le sujet initial portait non pas sur la
légalité mais sur l'opportunité. C'est vous qui l'orientez sans répondre à la question initiale.


Mais vos remarques, toujours très pédagogiques, démontrent un manque de tolérance flagrant puisqu'à vous lire, la liberté d'expression est synonyme d'ignorance (voire parfois de bêtise).


Mais bon, je vais essayer de synthétiser le thème :


"Pensez-vous qu'il soit utile que l'Etat maintienne ses établissements hors du cadre légal ou pensez-vous que cela nuit à la compréhension du secteur ?"


PS : ceci-étant, il reste tout de même un petit doute sur l'application ou pas du MS48 sur le site en question qui nous permettrait d'aller sur un autre débat 

Yves GODIER 11/09/2013 20:37




"l n'y a donc rien de nouveau! Juste 3 ou 4 ignorants qui s'excitent sur un article qui ne devrait même pas exister et encore moins créer de polémique!"


 


Je veux pas faire chier le marin! mais personne n'a commencé a polémiquer a part vous DavidB, comme quoi certaines reflexion de l'admin du blog vous horripille énormément.


A savoir que sur "votre site" (certains seront content de l'apprendre...) la liberté d'expression n'est que beauté et volupté....


 


"









"3/ le fait que l'admin soit dirigeant d'une société de gardiennage et vous formateur en séscurité incendie ne change en rien les éléments (si ce n'est pour
la partialité d'un côté comme de l'autre)"


Erreur! Il y a une GRANDE différence!
L'admin de ce Blog a un intêret financier à informer ou plutôt désinformer!
Perso je n'ai AUCUN intêret financier puisque mes fonctions et emplois sont sans rapport avec l'application de ceci ou de cela!


Mais cette information en rapport avec le Blog 83-629, qui mérite d'être très largement connue, fera l'objet de différents articles
prochainement et pas que sur mon site. ;)-"


 


Faudra m'expliquer comment avec le temps que passe l'admin, ce qui peut bien vous faire braire sur la partie commerciale.... c'est un peu le munster qui
dit au roblochon "tu pus" et c'est le rustique de 10 jours (moi en l'occurence) qui l'ecrit....


Vous croyez toujours que vous avez raison dans tout les cas car vous  étes dénué d'humilité. 


Certes et nous l'avons toujours dit (nous les milliers d'incultes, les incompétents , les pots de pus, face a votre haute intelligence) que certaines de
vos interventions sont pertinentes.


 


Enfin votre phrase de finish en dit long sur votre mentalité à chier et vos méthodes trés connu PAR TOUS! 


 


Ne vous fatiguez pas à répondre, je connais que trop bien votre façon d'écrire , d'ailleurs nous vous avons repéré trés rapidement sous d'autres forums (
et qui doit nuire pour le coup a votre commerce)


 


Humiliation, irrespect et menace envers les autres semblent être depuis belle lurette votre code d'honneur....


 


Je resterais votre éternel pourfendeur.


Je vous embrasse pas, j'ai cours de macramé.....


DavidB 11/09/2013 19:43


"3/ le fait que l'admin soit dirigeant d'une société de gardiennage et vous formateur en séscurité incendie ne change en rien les éléments (si ce n'est pour la
partialité d'un côté comme de l'autre)"


Erreur! Il y a une GRANDE différence!
L'admin de ce Blog a un intêret financier à informer ou plutôt désinformer!
Perso je n'ai AUCUN intêret financier puisque mes fonctions et emplois sont sans rapport avec l'application de ceci ou de cela!


Mais cette information en rapport avec le Blog 83-629, qui mérite d'être très largement connue, fera l'objet de différents articles
prochainement et pas que sur mon site. ;)-

83-629 11/09/2013 22:02



Pfff un intérêt financier ?? Non mais je rêve . Je denonce aussi bien les derives de societes de sécurité ou encore de syndicats patronaux.... relisez le rapport de mr ocqueteau sur le CNAPS ! ET
vous verrez quels articles ou comment il parle de ce blog... et ce n'est sûrement pas en tant que vassal d'un syndicat ou organe de propagande d'une profession. 


J'exprime juste un avis personnel.  


 


 


 


 



DavidB 11/09/2013 19:36


"si le Sénat demande l'application de l'arrêté du 2 mai 2005 modifié pour les agents, et qu'un capitaine de la Brigade participe au jury, c'est bien que la
prévention incendie est une composante (jugée) importante de leur mission"


Absolument rien n'empêche l'exploitant d'un lieu d'appliquer un texte qui ne lui est pas obligatoirement applicable! Ceci est laissé à la lbre appréciation de chacun. De plus, peut être ne le
savez-vous pas, mais il n'est pas rare qu'un établissement important (et encore plus lorsqu'il est public) demande à ce qu'un officier du Bureau Prev compétent soit présent lors du
recrutement.
J'ai pu en faire l'expérience alors que j'étais sur Lyon, un commandant faisait parti du jury.
Pour finir, l'état à toujours eu des règles de fonctionnement qui lui sont propres et cela à tous les niveaux!
Il n'y a donc rien de nouveau! Juste 3 ou 4 ignorants qui s'excitent sur un article qui ne devrait même pas exister et encore moins créer de polémique!

Eric DAVOINE 11/09/2013 09:19


Tout d'abord quelques points de sémantique :


1/ il ne s'agit pas de "mon" admin mais de l'admin du blog (et donc le vôtre par ailleurs)


2/ l'objet de l'échange n'est pas de "prouver" (il n'y a pas, à ma connaissance, de litige ni juridique, ni assurantiel) mais de constater


3/ le fait que l'admin soit dirigeant d'une société de gardiennage et vous formateur en séscurité incendie ne change en rien les éléments (si ce n'est pour la partialité d'un côté comme de
l'autre)


Donc les constats sont simples :


- les fonctionnaires ont un statut à part et ne sont pas soumis au CSI (relisez mon premier commentaire, c'était bien le sens de mon observation : "à quand un Etat exemplaire qui s'appliquera les
règles qu'il applique aux autres ?")


- si le Sénat demande l'application de l'arrêté du 2 mai 2005 modifié pour les agents, et qu'un capitaine de la Brigade participe au jury, c'est bien que la prévention incendie est une composante
(jugée) importante de leur mission


- les agents de surveillance du Sénat font de la sécurité incendie et de la sûreté (en plus du standard la nuit) dans un ERP (il serait
intéressant de connaître l'avis de la commission afin de voir si un service ad hoc est imposé et si le MS46 s'applique)


- les agents de surveillance font de la sûreté sans carte professionnelle (non obligatoire dasn le cas présent)


Nous avons donc bien une institution étatique qui décide d'appliquer une partie de la loi (le 2/05/2005) et pas l'autre (CSI) puisque l'Etat ne s'est pas soumis lui-même au CSI (cf. L611-1 du
livre VI)


L'objectif n'est pas de dire "c'est illégal" (d'ailleurs personne ne l'a écrit), mais de souligner que l'Etat pourrait avoir une démarche bien plus constructive pour le secteur professionel
en cessant de s'exclure juridiquement de certains pans de la réglementation et... en montrant l'exemple

DavidB 11/09/2013 08:19


Il faut lire:
Votre admin, qui je le rappelle est gérant d'une société de gardiennage, N'a rien proUvé de particulier.

DavidB 11/09/2013 08:16


Roooh! J'ai encore fédéfote!

DavidB 11/09/2013 08:15


Votre admin, qui je le rappelle est gérant d'une société de gardiennage, j'a rien prové de particulier. 2008 ou pas le statuts des fonctionnaires est particuliers.
Pour la 3ème fois je vous invite à le lire.
Bonne lecture

Eric DAVOINE 11/09/2013 08:00


Bonjour David,


Votre dernière remarque, assez synthétique et toujours très pédagogique ne répond pas aux remarques de l'admin (que j'applaudis des deux mains entre deux frappes sur le clavier) :


- le descriptif est clair, ce sont des agents incendie (mais ils feront aussi d'autre chose) sui sont recrutés


- un passage ches les pompiers est d'ailleurs assimilé à une expérience en sécurité incendie (ce qui dénotte encore de la confusion entre deux métiers différents, celui de la prévention et celui
de l'intervention)


 


Mais tout espoir n'est pas perdu ! L'admin nous a permis de constater que vous étiez capable d'évoluer dans vos positions puisqu'en 2008 vous considériez qu'ils étaient "agents de sécurité
incendie" et qu'aujourd'hui vous maintenez qu'ils n'en sont pas.


On va y arriver à la fin

DavidB 11/09/2013 07:44


Comme je l'ai déjà écrit, plongez-vous également dans les missions et obligations des fonctionnaires qui en plus, je le rappelle, ne sont pas soumis au code du travail dans sa totalité.
Bonne lecture!

Eric DAVOINE 10/09/2013 23:28


Je suis content parce que cela faisait longtemps que DavidB ne m'avait pas expliqué comment "voir les choses" et "les comprendre".


Mais c'est vrai que ce ne sont pas des agents de sécurité incendie. Ce sont des surveillants chargés d'assurer la sécurité incendie, le secours à personne et la sûreté du Palais. Je ne l'invente
pas, c'est écrit ici.


Et puisque M DavidB aime jouer avec les mots, je le ré-écris, le Sénat recrute bien des "surveillants de Palais" titulaires du SSIAP pour assurer des missions de sécurité incendie, de secours à
personne, de sûreté et de standardiste... dans des ERP.


 


Certes ces ERP ne sont pas soumis aux obligations du MS46, mais les faits sont là, les agents en question n'ont sans doute "rien à voir" avec des SSIAP. Ils assureront juste les mêmes fonctions
(plus d'autres)...


 

DavidB 10/09/2013 17:59


Ah mince! Jéfédéfotes!

DavidB 10/09/2013 17:58


Je pense que certains, au lieu de critiquer, devraient s'instruirent!
Commencez par étudier le statut des fonctionnaires et ce qu'il autorise en matière de missions et d'obligations.
Après demandez-vous si les textes règlementant la sécurité privée s'appliquent partout.


Pour finir, le Sénat ne recrute pas des personnels SSIAP qui auront en plus une mission de surveillance ou de standardiste mais bien, comme le précise l'annonce, DES
SURVEILLANTS! Exactement comme cela est fait avec les concierges et autres.

83-629 11/09/2013 01:15



Vous  avez définitivement pas de doigtés ni de pedagogie pour "expliquer", enfin je dirais vociferé !


- je ne dit pas que ces agents sont soumis au CSI , puisque ce sont des fonctionnaires. ..


- ensuite le faite que ce soit desfonctionnaires ne les dispenses absolument pas du respect du règlement du 25/06/80, notamment en ce qui concerne l'exclusivité de mission lié au Ms46..


- cela ne vous choque pas que le sénat recrute des agents de sûreté, en imposant le SSIAP 1 ? Outre  le  fait qu'il demande aussi une experience de 3 ans chez les pompiers par exemple ?
Ils veulent un profil incendie principalement,  et non de sûreté ( il n'imposent pas x années dans l'armée ou la..police par exemple,  ni même le moindre diplome en sûreté). Pourquoi a
votre avis ?


 


- comment savez vous que ces surveillants ne font pas partie de l'équipe SSIAP de base , imposer réglementairement ? Qu'es qui vous permet de le dire ?


Moi je pense, avec ces diverses preuves, que ces agents sont des SSIAP qui on en plus une fonction de sûreté et d'accueil. 


Car si il voulais embaucher devéritable agent de sûreté,  ils aurais par exemple demander une expérience dans la.police ou l'armée. .. ou encore des formations liés a la sûreté. .. Mais que
nini, il demande surtout et principalement des compétencesen incendie et particulièrement en SSIAP.  il exige meme le respect de l'arrêté du 2 mai 2005 ! Et quand vous voyez les annales du
concours, la partie incendie est vraiment importante.


Pourquoi vouloir un niveau aussi haut en incendie... pour une personne assurant un filtrage a l'accueil tout simplement ?


Je vous invite d'ailleurs a aller voir le profil du poste " agent de surveillance du jardin du palais du Luxembourg",  et vous verrez que le profil demander a l'agent cest clairement de la
sûreté: le senat veut un ancien militaire ou titulaire du CAPS APS ou du CQP APS !! BREF tout le contraire de sont homologue a l'intérieur du palais...


Il nous faudrait donc un retour d'un agent de surveillance du sénat .. et voir quels sont les obligations en matière de sécurité incendie ( lié aux ERP ).


Enfin je terminerais  élégamment sur un article de votre part datant de 2008... http://www.ssiap.com/article.php?sid=671  , où vous disiez je cite " les agents de sécurité incendie du
palais du Luxembourg sont appelé agent de surveillance".


Et oui en 2008 ces agents de sécurité incendie assurais aussi la sûreté.. mais a cette époque cela ne vous choquais pas ^^  car la carte professionnelle est sortie en 2009 et C'est seulement
a partir de là que vous avez menez votre croisade anti sécurité privée. . Pour ne plus voir les vigiles s'occuper d'un metier aussi noble et pure qu'es la sécurité incendie. 


 



Y 10/09/2013 13:19


M 'an fou, chuis un cinglai dans ma taite, j'envwoa le CNSHAPSS de suit o cénat... hips!

Eric 10/09/2013 09:11


A la lecture de l'offre, jJ'hésite entre hurler de rire et pleurer de consternation.


C'est vrai que des agents de sécurité incendie qui font de la sûreté (sans carte pro) dans l'un des Palais de la République, c'est bien la preuve qu'il est possible de cumuler les deux


Heureusement que l'Etat ne s'applique pas au respect des textes législatifs sinon nous serions "un peu" hors la loi

jedi35 09/09/2013 21:05


Avec un "S" à correcteur. Mais qui l'avait vu ? Maître Capello ? Salut Y si tu passes par là !

jedi35 09/09/2013 21:03


Comme quoi les sénateurs ne font pas que dormir !


Quant à la remarque précédente j"ai déjà signalé cette récurrence. Il existe des correcteur d'orfhographe. Le sans fautes sur une lettre de motivation est pour moi synonyme d'intérêt, sinon
corbeille... y'a pa foto !

Nicolas 09/09/2013 20:53


bonsoir,


j'avais signalé il y a quelques mois que l'orthographe des articles laissait à désirer, je suis consterné de constater qu'il n'y aucune amélioration ; notre profession a besoin aussi de ça pour
redorer son blason, pensez-y !