Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 08:00

Deux agents ont été tués (un agent privé de sécurité travaillant en discothèque et un convoyeur de fonds), contre 4 en 2011.
Il convient de noter, de plus, qu’un dirigeant d’une entreprise privée de sécurité corse (Société de sécurité méridionale) a été assassiné en juillet 2012.

***********************


Pour la troisième année consécutive sont présentées dans le rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) les atteintes physiques et verbales dont les agents privés de sécurité ont été victimes en 2012. Cette évaluation statistique reprend la méthodologie appliquée depuis maintenant trois ans (alertes « google » quotidiennes).

Afin de mieux mesurer ce phénomène et d’améliorer la méthodologie, un Observatoire statistique des atteintes aux agents privés de sécurité a été créé en juin 2013, avec des premiers résultats qui seront disponibles à partir de 2014. La seconde partie de cet article revient sur cette création, ainsi que sur la méthodologie mise en place.

Du point de vue des agents agressés (sur un total de 180), les agents privés de sécurité des établissements de nuit et les convoyeurs de fonds sont les plus représentés (29 % et 28 %), devant ceux travaillant dans la grande distribution (22 %). Les convoyeurs de fonds travaillant à deux au minimum, chaque acte d’agression met potentiellement en danger plus d’individus.

Par rapport à l’année 2011, on observe moins de convoyeurs de fonds agressés (61 en 2011, contre 50 en 2012, dont un décès), mais davantage de portiers et agents de sécurité de discothèques (44 en 2011, mais 52 en 2012).

Il n’y a pas de changement fondamental pour les autres secteurs, hormis une croissance de la catégorie « divers » (de 16 en 2011 à 29 en 2012 : gares, stations d’essence, bowling, parkings, salons divers, etc.).

Les lieux les plus risqués restent, sur la totalité des 131 actes d’agression, dans des proportions similaires, le secteur de la distribution (27 % des actes) et des discothèques (26 % des actes), suivis par le transport de fonds (19 % des cas).

Les autres lieux où se déroulent des agressions sont variés : cinémas, gares (Lyon, Cannes et Nantes), entrepôts, stations d’essence, petits commerces, etc.

Si le nombre d’actes en discothèque ou pour la grande distribution est similaire entre 2011 et 2012, il varie à la baisse pour le transport de fonds (35 en 2011 et 26 en 2012) ainsi que pour les bijouteries (6 en 2011 et 2 en 2012). Accompagnant la croissance de la catégorie « divers » pour la population des agents agressés, les lieux se diversifient aussi, passant de 15 à 27 en 2012.

 

 

TELECHARGER CE RAPPORT EN CLIQUANT ICI

nécessite une inscription gratuite et rapide au forum

Partager cet article

commentaires

L'inconnu 21/12/2013 14:20


Bonjour,


Cela dit beaucoup sur vous, MDR, que la mort de deux agents vous fait rire à ce point...


 

MDR 20/12/2013 23:13


MDR ! Mort de rire !