Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 09:00

Voici une petite analyse que j'ai trouvé pertinente de Mr James Lawson, sur la sécurité privée et la sécurité incendie.

Je vous laisse découvrir ce texte, et apporter vos remarques ou observations.

 

---------------------------------------------------------------

 

a)     La sécurité peut être largement devisée en deux :

 

  1. Sécurité Publique
  2. Sécurité Privée

 

b)    La sécurité publique peut être largement devisée en deux :

 

  1. Police – nationale & municipale, militaire (gendarmerie), frontalière (douane)
  2. Services d’incendie et de secours – sapeur pompier, SAMU

 

c)     Livre VI du CSI, l’article 611-1, 1°, devise les activités de la sécurité privée en deux :

 

  1. Gardiennage
  2. Surveillance

 

Prenons les activités de la sécurité privée : gardiennage & surveillance. Pourquoi gardiennage et surveillance ? Si nous regardons dans les dictionnaires les deux termes veulent dire la même chose. Alors quelle différence devons nous faire entre les deux ? En faisant attention aux réglementations de la sécurité nous trouverons la réponse sans trop de difficulté…

 

Regardons les deux catégories de la sécurité publique – police et services d’incendie et de secours.

Puis regardons les deux activités de la sécurité privée – surveillance & gardiennage.

Eliminons la police (service de sûreté) et le gardiennage (service de sûreté).

Il nous reste du côté public les services d’incendie et de secours et du côté privée la surveillance. Ceci n’est pas un hasard !

 

Trois ans avant la sortie de la loi du 12 juillet 1983, l’arrêté du 25 juin 1980 nous parlait déjà de qui doit faire la sécurité dans les établissements recevant publics (ERP). Dans le MS45 nous lisons que « la surveillance…doit être assurée… par un service de sécurité incendie… ». Si la loi de ’83 parlait de la surveillance et le gardiennage c’était clairement pour faire la distinction entre la sécurité incendie et la sûreté. Mais les deux sont incorporés dans la loi depuis ses débuts…

 

Pour appuyer cette observation nous n’avons qu’à nous tourner vers l’arrêté du 02 mai 2005, l’annexe I, chapitre I : Emploi d’agent de sécurité incendie, conditions d’accès à l’examen. Au troisième case il est écrit « Connaître les missions connexes des emplois suivants : agent de sûreté, agent de maintenance ». Ici l’Etat nous fait comprendre qu’avant de devenir un agent de sécurité incendie (avant de pouvoir même accéder à l’examen) le candidat doit déjà avoir effectué une formation sur comment maintenir les appareils de sécurité et une formation d’agent de prévention et de sécurité (CQP-APS) ! Et bien sure qu’il doit faire ces formations puisque qu’est-ce un agent de sécurité incendie si ce n’est qu’un gardien qu’a suivi des formations supplémentaires !?!?

 

L’Etat n’a jamais voulu créer une activité supplémentaire dans la sécurité privée. La sécurité incendie a toujours été sa mission principale. L’Etat ne voulait que faire comprendre à la sécurité privée que si elle allait fournir les agents de sécurité incendie qu’elle devait s’assurer que ces agents avaient suivi les formations associées à leurs activités…

 

Bref :

 

1.

Avant de pouvoir accéder à un examen SSIAP l’agent doit déjà avoir fait un CQP-APS ou une formation équivalente.

2.

·         L’article L611-1, 1° du livre VI du code de la sécurité intérieur nous rappel que les agents qui fournissent « des services ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par systèmes électroniques de sécurité … de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles » sont concernés par les exigences du livre.

 

·         Le MS45 du 25 juin 1980 modifié nous rappel que « …la surveillance …doit être assurée …par un service de sécurité incendie… »

 

Clairement les trois références à « la surveillance » font illusion à la même activité et seulement les experts de la plus grande mauvaise fois diront le contraire. La surveillance est l’acte de base commun à tout agent de sécurité, qu’il soit APS, cynophile, arrière caisse, aéroportuaire ou SSIAP. Elle est également l’acte qui les réunit dans les activités de la sécurité privée depuis la loi de ’83.

Partager cet article

commentaires

Y 14/02/2013 18:55


Et non jerry il y a bien dissociation des missions. Mais on connait pertinement bien les procédés des supermarchés. Rares sont ceux qui jouent le jeu. Et pour cause un adsi est quelqu'un de "non
productif" pour le gérant d'un magasin


D'aprés l'idée de Eric DAVOINE (qui a effectué une analyse sur la situation) et d'aprés certains d'entres nous, le rapprochement des ssiap dans le giron du code de la securite interieur et du
livret VI serait peut etre uner solution pour verifier que les missions ne sont pas multiples entre adsi et ads. Malheuresement on en ai pas là et pour tout te dire les loobyng d'un côté ou d'un
autre travaillant autour ou contre cela n'attire pas ma confiance au vue du passif qu'ils ont....

Jerry 14/02/2013 16:58



Bonjour,


Je viens de lire pas mal d'information mais reste sur ma fin.


Dois-je comprendre, qu'un SSIAP ayant les fonctions d'agent de sécurité, d'arrière caisse, accompagnateur de fonds, incendie, remisage de caddie, hôtesse d'accueil, et j'en passe, serait tout à
fait normal ? car la réalité est bien celle la non ?


Je prends par exemple les agents SSIAP des centre Lec... pour ne pas les cités qui exercent l'ensemble de ses missions pour le compte d'une société de sécurité privée.



Cordialement

Y 19/10/2012 19:17


Et puis en même temps tu donne ton avis, on le partage ou pas, et puis c'est ton blog.


Ce que je comprend pas c'est que au moins t'es honnete, tu donne toutes les infos aprés on a le droit de faire le tri. 


Hors sujet. Sur mon site il y a un blog pour l'instant il y a pas grand chose mais j'ai un projet d'ecrire certains article ironique de temps en temps sur les prestations que j'effectue, des
trucs parfois bizarrre ou ironique ou sur la situation de la sécurité privée et la sécurité incendie en règle générales> A suivre!



83-629 19/10/2012 23:20



Merci !



Y 19/10/2012 08:23


ah , disparition des commentaires ultérieurs? un soucis technique ou est ce un choix , en même temps vu le peu de respect de l'intervenant on perd pas grand chose.

83-629 19/10/2012 11:48



oui je me suis dit, quand j'aurais la même liberté de "ton" sur sont site qu'ici, alors nous serons à "arme égale".


 


A savoir que je suis "blacklisté" sur ses sites lol



HENAFF LUC 18/10/2012 19:59


l'analyse semble très claire et simple , de toute façon l'agent de PREVENTION et bien sur dans la prévention des risques et quelle noble tache et le SSIAP à des compétences plus fortes, mais en
tout état de cause l'utter contre la malveillance et l'incendie etc.. reste la raison d'etre et commune

83-629 13/11/2012 10:21



oui en effet !