Le blog de la sécurité privée

Annonce d'actions dans les ERP et IGH : Grève des SSIAP ?

20 Janvier 2012 , Rédigé par 83-629 Publié dans #Sécurité incendie-sécurité privée

Un groupe lobbyiste de la sécurité incendie (http://www.gssiap.com) annonce les grands axes d'une mobilisation générale  "Sécurité Incendie et Sécurité Privée":

 

Les actions viseront également les ERP et IGH avec les débrayages des personnels SSIAP qui ne manqueront pas, afin de respecter la législation, de mettre leur site en sécurité en déclenchant l'évacuation générale pour mettre les occupants en sécurité le temps du débrayage.

 

"Sécurité Incendie et Sécurité Privée"

Est-ce que le fond du problème de l'exercice des missions SSIAP, c'est que les entreprises de sécurité privée puissent proposer de telles missions ?

 

 

Est-ce que c'est à cause des sociétés de sécurité privée que l'exclusivité des missions SSIAP, conformément à l'article MS 46, n'est pas tout le temps respectée ?

 

Ce groupe de lobbyistes s'attaque aux conséquences, et non à la cause du problème !

 

La cause principale est l'inaction des différentes CCDSA, et le silence des agents SSIAP sur l'illégalité des missions de "sûreté" réalisées en parallèle des missions de sécurité incendie.

 

OUI, il faut que les missions des équipes SSIAP respectent en tout point l'article MS 46 du réglement du 25/06/80 !

NON, ce n'est pas en interdisant aux sociétés de sécurité privée de proposer ce type de prestations que l'exclusivité des missions de sécurtié incendie sera mieux respectée.

 

Il n'y a qu'à voir les nombreux services internes de sécurité incendie en type U ! Pratiquement tous assurent des prestations de sûreté, sortant des missions SSIAP exclusives : vidéosurveillance dans le PC Sécurité, intervention en cas de rixe, ouverture et fermeture d'accès (contrôle d'accès), gestion de maintenance hors "incendie", etc.

 

Tout ça pour dire que l'origine du problème vient :

 

- 1: des donneurs d'ordres, qui veulent "rentabiliser" un service sécurité imposé par la réglementation ;

- 2: des CCDSA quin malgré leurs contrôles fréquents, ne mettent pas l'exclusivité des missions SSIAP au coeur de leurs préocupations.

 

Grèves utiles ?

La "grève du zèle" serait bien plus porteuse : aucune perte de salaire pour les agents grèvistes, et un strict respect de la réglementation en vigueur, notamment l'article MS 46 du réglement du 25/06/80.

 

Qui va licencier un salarié voulant respecter la loi ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stylee 24/01/2012 16:49


Sphe : Est-ce pour éviter la notion de "non assistance à personne en danger" que vous procéderiez à une
évacuation complète des locaux par les occupants, avant de "débrayer" ?

Christian 24/01/2012 11:23


Bonjour Sphe, je vous cite : "Qu'un accident puisse arrivé pendant cette évacuation est un chose totalement possible mais qui sera sans conséquence puisque la sécurité du public prime sur
tout le reste". Je reformule car ces propos sont inquiétants : "Qu'un accident puisse arrivé...sera sans conséquence...". Vu comme cela je persiste et je souhaiterais savoir si
d'autres lecteurs cautionnent ce principe de l'évacuation du public pour pouvoir "débrayer" en toute SERENITE. Je réponds également quant à mon métier : principalement du SSIAP 2 et 3 "pur
SSIAP" et/ou "mixte malveillance" en M, T et U depuis de nombreuses années (plus de 10 ans) et aujourd'hui en reconversion professionnelle (formation de formateur technique en
cours). Cordialement.

Sphe 21/01/2012 12:31


Yves: Décidemment vous semblez avec un problème avec Lareleve & ssiap.com ! Cependant je ne vois pas le rapport avec le débat actuel aussi il serait bien que vous évitiez de polluer les
échanges avec vos états-d'ame. Parle-nous plutôt de règlementation

yves 20/01/2012 18:02


Le gssiap a été crée par ce gars >http://www.dbprevention.fr/formation/cv.pdf


Entre autres....


Je ne m'etalerais pas sur le sujet.


Je rappelais au créateurs de ce blog que j'aimais son honneteté , c'est a dire de mettre toutes infos que cela soit sureté ou sécu incendie.


qu'il restait toujours courtois sur son blog, ce qui n'est plus le cas depuis longtemps sur les deux autres sites bien connu (la releve et ssiap.com)


Je plains les manoeuvres des entitès que sont le snes ainsi que celle du gssiap qui ne font qu'empirer les choses.....


Perso je ne me reconnais pas dans la première  et plus dans la seconde


(je précise que j'ai subis un echec en tant que gérant et que j'ai fait des erreurs par le passé dans ma gestion de société, c'est important de l'ecrire car je me pose pas en tant que grand
donneur de leçon, je suis moi meme pas irréprochable)


cordialement

Sphe 20/01/2012 13:45


Christian: Je ne sais pas quelle est votre profession mais il n'y a rien d'anormale à évacuer un établissement lorsque la sécurité n'est plus assurée. C'est même le contraire car
vous avez obligation d'évacuer les gens pour leur mise en sécurité (tel qu'indiqué dans le communiqué du GSSIAP). Qu'un accident puisse arrivé pendant cette évacuation est un chose totalement
possible mais qui sera sans conséquence puisque la sécurité du public prime sur tout le reste.

Christian 20/01/2012 12:46


Bonjour,


une simple question ! Qui va prendre la responsabilité de "vider" un IGH (un GHA je rigole d'avance) ou un ERP (un M plus plausible qu'un U évidemment !) ? Et qui va oser dire : "j'ai fait
évacuer pour mettre le public en sécurité pendant que je débraye et je suis ainsi dégagé de toutes responsabilité(s)" ! Amis "lobbyistes" (terme un peu fort quand même) je suis plus pour une
grève du zèle (amusant en CC, c'est gratuit aujourd'hui !) que pour une action visant à vider un immeuble d'habitation ou une grande surface ("priez" qu'il n'arrive rien de grave pendant ces
évacuations).


Yves, on attend tes coms !

k9info 20/01/2012 10:53


Le droit de grève c'est normal, par contre je trouve cela bizarre de créer une grève en ce moment alors qu'il aurait été préférable de faire grève en même temps que les agents de sûreté.


Et la l'état aurait eu du mal à faire face !!


Après, il faut se renseigner sur qui lance un appel à la grève non et pourquoi maintenant ?

83-629 20/01/2012 11:16



oui on peut se demander pourquoi avoir attendu pratiquement 3 ans pour dénoncer les "écarts" par une grève.



Sphe 20/01/2012 10:46


Michel: Le casque F1 n'est pas exclusif à la profession de pompiers et beaucoup de services SSIAP sur d'importants sites en sont équipés (en plus du reste: A.R.I., brancards,
lances et tuayaux, voir même véhicules d'intervention).
Concernant les mentions légales, tout ce qu'il y a à savoir se trouve sur le site (déclaration au J.O, adresse, assurance).Attention de ne pas confondre avec les mentions légales imposées aux
sociétés.
Idem pour les statuts, une association n'a aucune obligation de mentionner les noms des membres de son organe dirigeant lorsqu'il y en a un. Je ne vois donc rien d'anormal.

83-629 20/01/2012 15:49



malgré tout, avec un équipement de type casque F1, ARI etc... on sort complètement de la mission exclusivement préventive des SSIAP, avec éventuellement une intervention en cas de début
d'incendie (comprendre feu de poubelle).



Michel Leignel 20/01/2012 10:34


Bonjour, après avoir visité le site de gssiap, je reste sur ma faim!! Des statuts d'association sans les noms des membres du bureau? pas de mentions légales sur le site? Qui nous parle donc de
règlementation? Un casque de pompier comme logo... les ssiap seraient-ils devenus des pompiers? .... avez-vous des réponses?


Michel

83-629 20/01/2012 11:14



les noms des membres du bureau, ainsi que leurs adresses, etc. n'on pas d'obligation à être "affiché". même si cela donne un côté "transparence" , mais passons,


si vous souhaitez connaitre les membres du bureau, il suffit de contacter la préfecture ayant "autorisé" cette association. Les coordonnées des "dirigeants" et les statuts vous serons transmis
obligatoirement.



Sphe 20/01/2012 10:17


Vous avez mal lu
En lisant correctement on apprend qu'il est question du "ras-le-bol des personnels salariés de la sécurité privée" et que "Les actions viseront également les ERP et IGH
avec les débrayages des personnels SSIAP". Il est question d'une action concertée incluant les agents de sécurité
incendie qui ont un pouvoir énorme de préssion.