Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 09:00

Un chômeur empêché de suivre une formation à cause du fichier Stic

Le tribunal administratif de Bordeaux condamne l’État pour la mauvaise utilisation de ce fichier qui a empêché un chômeur de suivre une formation
"En 2009, l’enquête de la Cnil avait révélé que 17 % seulement des fiches étaient exactes. Plus de 1 million de personnes blanchies au cours des trois années précédentes étaient toujours considérées comme suspectes par le Stic. Autant dire que son usage dans le cadre d’enquêtes administratives demeure sujet à caution."

Préfet retoqué


Au motif qu’il avait été entendu dans plusieurs procédures judiciaires, le préfet de la Gironde avait refusé de délivrer à un chômeur de Mérignac une autorisation provisoire de carte professionnelle, nécessaire au suivi d’une formation de vigile. L’intéressé, qui a toujours contesté les infractions reprochées, n’a jamais fait l’objet de poursuites et encore moins de condamnations.

 

« Il appartient à l’administration d’établir les faits sur lesquels elle fonde sa décision », souligne le tribunal administratif de Bordeaux en relevant que le préfet ne produit aucun élément précis à l’appui de son refus. La décision a donc été annulée et l’État condamné à verser au requérant 1 200 euros au titre de ses frais de justice.

 

 

le reste de l'article: http://www.sudouest.fr/2013/05/07/le-fichier-stic-a-encore-frappe-1046211-7.php

Partager cet article

commentaires