Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:01

Le CNAPS en vitesse de croisière, la DISP qui planche sur une refonte complète de la loi 83-629, une concentration des entreprises  de la sécurité privée, la formation en sécurité privée qui va énormément bouger (avec d'ores et déjà un CQP APS à plus de 140h), un recyclage/remise à niveau obligatoire pour tous les agents de sécurité en 2014/2015, etc ...

 

Bref, l'année 2013 sera une année charnière pour le monde de la sécurité privée. Une "mutation" est encore un faible mot, le mot de "révolution" serait plus adapté.

 

Les contrôles du CNAPS vont se faire de plus en plus pressants, "poussant" dehors les entreprises en marge de la loi, assainissant le marché des brebis galeuses. Peut-être à la faveur des grands groupes ?

D'ailleurs pourquoi avoir peur d'une concentration du marché ? Ne voir que 1 000 ou 2 000 entreprises de sécurité en France ? à la place des 9 800 actuelles ... cela ne pourrait avoir qu'un effet positif pour les salariés, notamment;

- Les avantages des grandes entreprises (CE, délégué syndical, représentant du personnel, CHSCT, etc ...)

- Des possibilités de promotion beaucoup plus importantes (il est plus "facile" de gravir les échelons d'une grande entreprise , que ceux d'une entreprise "familiale")

- Les salaires et les prix seront certainement tirés vers le haut

 

Même si les petites entreprises seront toujours nécessaires pour assurer le maillage de l'offre en sécurité privée, dans les coins les plus reculés de france.

 

En attendant les fruits de cette révolution pour le monde de la sécurité privée, je souhaite mes meilleurs voeux pour 2013 à tous mes lecteurs (qui sont d'ailleurs de plus en plus nombreux) ainsi qu'à vos proches.

 

Le blog 83-629

 

blog-83-629-copie-1.jpg

Partager cet article

Publié par 83-629
commenter cet article

commentaires

minos 07/01/2013 15:01


quel est le chiffre véritable de la création d'entreprise et de cessation d'activité, tout le monde est controlé,


mais qui contrôle le CNAPS ....

TPE Sécurité 04/01/2013 04:08


RE,


Oui bien sûr qu'il faut en avoir peur, ...


"Epurer" le marché des sociétés en marge de la loi, c'est bien. Mais les autres ?? Les clients ne seront pas gagnants à n'avoir que quelques interlocuteurs.


C'est la loi de l'offre et de la demande !


Ne pas être une grosse structure peut être un choix ! Nous par exemple avons CHOISI de freiner le développement de notre structure, pour mieux la contrôler et apporter
un service de meilleure qualité. Quel avenir pour nous ?


Advienne que pourra, ...  

Y 03/01/2013 18:16


Vous êtes loin du compte mes amis, il est encore connu que les chiffres annoncés a l'horizon 2017 seraient d'environ 700 société de sécurité restantes en france pour environ 6700 ce jour (2012 a
vu la disparition de 1200 sociétés de sécu , le nombre de création par contre je sais point)

83-629 03/01/2013 18:18



Et faut-il en avoir peur ?



TPE Sécurité 02/01/2013 10:35


"D'ailleurs pourquoi avoir peur d'une concentration du marché ? ne voir que 1 000 ou 2 000 entreprises de sécurité en france ? à la place des 9 800 actuelles ... cela ne pourrais avoir qu'un
effet positif pour les salariés, notamment;


- Les avantages des grandes entreprises  


- Des possibilités de promotion beaucoup plus importantes (il est plus "facile" de gravir les échelons d'une grande entreprise , que d'une entreprise "familiale")


- Les salaires et les prix serons certainement tirés vers le haut "


 Quelle vision ! ! ! !


Les salariés des grands groupe sont des NUMERO, n'ont aucune considération. Proportionnellement la part des agents bénéficiant d'une évolution est faible pour ces grosses
structures. Pour le suivi des agents 5 à 10 interlocuteurs : service paie, services de permanence, service recrutement, services RH, ... 


Idéale pour la transmission des informations et la réactivité...


Pourquoi des salaires plus hauts ? Je ne vois pas le rapport. Pourquoi faire miroiter ce genre "d'effet positif" ?


"Même si les petites entreprises serons toujours nécessaire pour assurer le maillage de l'offre en sécurité privée, dans les coins les plus reculés de france."


 Parce que les petites structures ne sont bonnes qu'à ça ????? Et la réactivité, la qualité de travail,
le suivi, la proximité, la confiance n'ont aucune valeure ?

83-629 02/01/2013 12:51



je suis moi-même gérant d'une PME, et je peut vous dire: Quel boulot pour les TPE !


La gestion humaine est devenu si complexe, si procédurière ... le monde du travail en générale est complexe.


Comment un chef d'entreprise d'une TPE peut-il être (en même temps):


- Juriste en droit du travail
- Plannificateur (en respectant toutes les règles cela va de soit)
- Remplacer au "pied levé" toutes absences imprévues, etc..
- Gestion et suivi des contrats
- Commerciale
- Etre un "sachant" en matière du droit en sécurité privée
- Suivre les dossiers des agents: recyclage, mise à jour, tenue, consignes, fiche de poste, etc..
- Etre au fait de toutes les modifications en matières sociales (augmentation des salaires, particularité, dernièere jurisprudence, etc..).


 


Je suis totalement d'accord pour la réactivité, mais au "préjudice" de qui ?
Un salarié répondant dans l'urgence ce voit-il toujours recevoir une compensation ? (financière ou autre ?)
un salarié répondant toujours dans l'urgence, même après 48h de travail dans la semaine ?


 


Je suis aussi d'accord pour le "côté" familiale des petites structures, mais là aussi nombreuses sociétés en profite (non respect des délais légaux, prime, etc ..), car le salarié considère sont
patron comme un "ami", alors il ne dit rien ...


Oui des "salaires" (ou avantages) bien meilleurs que les TPE, et c'est normal, les grosses structures doivent payer un CE, des heures de permanences des DP, syndicat, etc ... et ne peuvent donc
pas vendre à des prix "bas", car les frais de structures sont bien plus élevés qu'une TPE !


 


Un dirigeant d'une TPE est un peu un "esclave" de sa société: 24h/24 et 7j/7, il faut toujorus être sur le pont, rattraper les "bétises" de certains agents, remplacer au pied levé des agents qui
connaissent un bon médecind e famille car vous lui aviez refuser ces vacances car vous aviez trop de travail ...


Toutes ces situation, je suis sûr qu'elle vous "parle", car du nord au sud, la gestion social est la même: que vous payez bien ou même très bien n'y changent rien: l'humainr este l'humain.