Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 07:00

Parce qu'ils étaient des agents de sécurité incendie, ils avaient accès à tous les locaux ...

 

***************************************************

 

 

En mars dernier, la Compagnie des Alpes constate que de l'outillage ainsi que des invitations pour ses différents parcs d'attractions - Parc Astérix, Mer de sable, France Miniature, Musée Grévin - disparaissent massivement de ses locaux du parc gaulois. Les billets concernés sont aussitôt bloqués et une plainte pour vol déposée à la brigade de gendarmerie d'Orry-la-ville. Bientôt, des visiteurs viennent, les uns après les autres, se plaindre de ce que leurs billets ne fonctionnent pas sur les bornes d'accès.

 

Et pour cause. Leur audition permet d'identifier quatre revendeurs : deux agents employés par la société qui assure la sécurité du parc et deux membres de leurs familles. Les vigiles, spécialisés en sécurité incendie, avaient, à ce titre, accès à tous les locaux. Originaire l'un de l'Oise, l'autre de l'Aisne, ces trentenaires étaient employés depuis plusieurs années à Astérix, et très appréciés de leur hiérarchie qui ne les aurait jamais soupçonnés.

 

Au départ, courant 2012, ils ont commencé par voler quelques invitations destinées à être distribuées par les commerciaux. Les larcins passant inaperçus, ils sont montés en puissance jusqu'à dérober un total d'environ 1 200 billets d'entrée, revendus une vingtaine d'euros - la moitié de leur valeur faciale. Lors des perquisitions quelque 250 billets ont pu être récupérés. D'autres sont encore dans la nature. Les deux agents indélicats ont été condamnés sur reconnaissance préalable de culpabilité le 12 juillet par le tribunal de Senlis, à des peines de trois et quatre mois de prison avec sursis.

 

 

http://www.courrier-picard.fr/region/deux-agents-de-securite-volaient-les-billets-du-parc-asterix-ia190b0n139977

Partager cet article

commentaires

DavidB 25/07/2013 13:06


Totalement faux! Relisez donc le Code de la sécurité intérieur!
De plus, pour la police et la gendarmerie il suffit de demander la non inscription de la condamnation au B2 et hop, on reste en fonction!
Alors qu'une simple inscription dans un fichier de police (STIC, Judex,...), même sans condamnation, et on peut refuser l'emploi à un agent de sécurité qui pourtant ne représente pas la loi!

83-629 25/07/2013 13:12



Non pas du tout DavidB, c'est à vous de bien lire le CSI concernant la moralité d'un agent de sécurité. On ne demande en aucun cas un casier judiciaire vierge ou une non-inscription aux fichiers
STIC/JUDEX.


Et une non-inscription d'une condamnation sur le B2, demander à un juge, est accessible par tout citoyen.


 


Pour ce qui est des refus d'autorisation pour des agents "fichés": La CNIL a émis des avis lors d'un contrôle de ces fichiers. Et il apparaissait que les "opérateurs" policier ce connectait en
mode "judiciaire" plutôt qu'administratif.


En effet, la connection avec ce dernier profil "adminsitratif" ne fait apparaitre que des faits récents et de gravités spécifique. ALors que le "judiciaire" fait tout apparaitre. La CNIL veut que
ces policiers soit "sensibilisé" lors du controle de moralité des agents de sécurité, à bien se connecter en profil administratif



DavidB 25/07/2013 06:20


Arrêtez avec cette histoire de moralité!


Savez-vous que dans la police et la gendarmemrie on peut être condamné et même faire de la prison sans perdre automatiquement son emploi?
Résultat: le policier qui vient vous verbaliser ou qui aura en charge le contrôle de votre "bonne moralité" sera peut être lui même un repris de justice!

83-629 25/07/2013 12:58



Tout comme pour un agent de sécurité, il peut-être condamné  et même faire de la prison, sans perdre son emploi. Il faut que ces faits soit "incompatible" avec les missions de sécurité
qu'ils effectue.



chris 24/07/2013 10:30


Bjr,


Etaient-ils correctement bien payés?


Car l'homme s'il est mal rémunré se récupère sur la marchandise.


@+

DavidB 24/07/2013 09:22


On a pas vu cette actu sur votre blog:


http://www.ladepeche.fr/article/2012/09/13/1438851-a-12-ans-tabasse-par-des-agents-de-securite-pour-avoir-vole-un-kinder.html


http://www.europe1.fr/Faits-divers/A-Lille-le-policier-volait-les-morts-1535365/

http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/le-policier-volait-sa-maitresse-18-06-2013-2906113.php


http://www.infonormandie.com/L-agent-de-securite-du-Printemps-de-Rouen-se-servait-copieusement-dans-les-rayons_a1552.html


http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2012/11/07/des-vigiles-de-cora-condamnes-pour-violences-aggravees-1324740-commentaire.html


On pourrait en mettre des pages et des pages... car avant d'être un professsionnel de ceci ou cela, l'homme reste un homme!

83-629 24/07/2013 10:55



On pourrait en mettre des pages et des pages... car avant d'être un professsionnel de ceci ou cela, l'homme reste un homme!


Oui en effet !


Déjà entre les policier, pompiers ou agent de sécurité, il y à quelques fois des abus, imaginer que demain on ne leur demande même plus une "bonne moralité": Ces faits ne serons plus anecdotique,
mais régulier !