Profil

  • 83-629
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS
  • Passionné de la sécurité privée - Titulaire de la licence professionnelle "Sécurité des biens et des personnes option management" à l'Université Paris Descartes / SSIAP 1 à 3 / BP ATPS et CAP APS

Actu' en live

Recherche

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 08:00

A noter le gros SCUD à partir du  3"20 , qui je pense est adressé au SNES (qui ne veut pour l'instant pas rejoindre à l'ANAPS) . Cette phrase à été dite juste après un petit passage sur les syndicats, sur l'unité de la profession, après avoir cité Mr Ferrero et Mr Tarlet sur le choix des chefs de file concernant la taxe CNAPS et le fond de modernisation sociale, et après avoir dit qu'il le dirait directement à Mr Ferrero:

 

"la fenêtre un jour se fermera, et ceux qui n'aurons pas choisi ce chemin là seront oublié sur le bord de la route, et personne ne les pleureras (...)"

 

Traduction non politiquement correct:

 

"L'ANAPS ouvre encore ses portes pour intégrer le SNES, mais elle ne le fera pas éternellement. Si le SNES ne choisi pas de rejoindre l'ANAPS, ils seront oubliés et personne (au ministère, la profession) ne les pleureras".

 

Ouille !!

 

 

Partager cet article

commentaires

Y 30/01/2014 12:02


Un ex francs maçons sait toujours de quoi il parle........